Vers l'âge du soleil, le Soleocene


Les âges de L'humanité

L'humanité en a traversé des âges farouches avant d'en arriver au XXIème siècle... Pléistocène, Holocène... et plus proche de nous ce que nous nommerons plus tard peut-être, l'Oléocène, cet âge sorti de la révolution industrielle du XIXème, bâti par la suite sur un pétrole bon marché et aujourd'hui surpuissamment omniprésent...

Mais nous vivons dans un monde fini dont les ressources sont elles-mêmes limitées. A force de pomper et de gaspiller tous azimuts, toutes les énergies fossiles s'épuisent. Le pétrole s'épuise, le charbon s'épuise, l'uranium s'épuise. Il nous aura fallu 150 ans pour "griller" le pétrole que la Terre a mis 150 millions d'années à faire murir. Cet âge des énergies fossiles et plus particulièrement du pétrole est une espèce de "flash" dans l'histoire de l'humanité, sans équivalent avec ce qui s'était passé jusque là, mais qui n'a pas d'avenir.

Plus difficile sera d'ailleurs le réveil. Déjà trois scénarios s'ébauchent:
- le "cornucopien" qui attend un salut par la technique.
- le "libéral" qui a une foi sans borne dans la loi du marché.
- le "piquiste" qui estime que de toute façon il n'y a plus grand chose à faire sinon un retour à la campagne pour éviter les remous à venir.

L'âge du soleil, le Soleocene

Tous autant qu'ils sont ces scénarios font peur. Le premier parce que la science n'a pas les remèdes miracles que l'on en espère et certainement pas dans les dimensions que l'on en attend. Ne nous leurrons pas. Si la science avait des réponses a donner, elle l'aurait fait depuis longtemps ! Ceux qui attendent le "Smart Cookie", la technologie qui va nous conforter dans notre confort énergétiquement désastreux, font penser à d'autres temps tragiques...

Le second, parce que le marché peut certes réguler une situation relativement stable, mais certainement pas changer d'orientation une société toute entière. Bref, comme en 1929, à part se jeter du haut des immeubles de Wall Street, il ne faut pas trop attendre du marché. Le moment ou l'offre de pétrole deviendra inférieure à la demande, tous les modèles économiques indiquent une hausse explosive du prix du baril. Sans "ersatz" facilement mobilisable, il y a toute les chances que le marché se dérègle totalement.

Quant à l'autarcie elle n'a jamais donné de par le passé de grandes solutions d'avenir...

Or, non seulement on n'a pas de solution de rechange aux énergies fossiles, mais entre temps la gabegie énergétique actuelle est telle, que les rejets de Co2 commencent à se voir quasiment dans la vie de tous les jours... (faut dire qu'avec 23 Milliards de tonnes en 2005, on peut se demander comment il pourrait en être autrement !). Entre les asthmes des uns et les icebergs dégoulinants des autres, le panel des bavures est de plus en plus difficile à ignorer.

Bref, si on ne se dépêche pas un tout petit peu de changer de pensée énergétique unique, on va bientôt se retrouver non seulement sans énergie mais avec en plus un effet de serre carabiné. Alors il est résolument urgent de faire quelque chose. Certains sont même persuadés qu'il est trop tard (les partisants du "die-off"). Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire. Mais ca devient urgentissime, en effet.

Un âge inévitable et un message d'espoir


Alors on fait quoi ?

On prend déjà conscience que notre sociéte de gaspillage et de surconsommation (entre autres) d'énergies fossiles est arrivée à sa fin et qu'il est plus que temps de changer de paradigme. Que les énergies fossiles quelles qu'elles soient c'est "no future": à peine quelques décennies, des prix exorbitants bien avant la fin et du Co2 en veux-tu en voilà pour des siècles... Un problème bien compris est déjà à moitié résolu. Mais comprendre cela veut dire aussi agir en conséquence...

Avec quelle énergie ?

Parce que le soleil est la seule source d'énergie à nous apporter quotidiennement plus de 1000 fois nos besoins en énergie. Le soleil est la seule énergie en abondance et renouvelable. Très clairement, s'il faut en choisir une, c'est celle là ! Si l'humanité arrive jusque là, nous nous dirigeons donc très probablement vers la société du soleil, vers l'âge du Soléocène.

Et on commence quand ?

Le plus vite possible. Changer une société orientée depuis cinquante ans vers toujours plus de pétrole et de déchets, n'est pas une mince affaire. C'est tellement vrai que lorsque l'on y pense, la détermination a tendance à vaciller et à se retrancher derrière nos trois scénarios autruchéens : le cornuscopien, le marchiste et le piquiste. Mais ne rien faire et continuer "comme avant" serait une catastrophe. Et le temps presse.

Comment ?

L'efficacité: l'énergie doit être utilisée plus efficacement partout ou cela est possible. Finalement c'est la technique arriérée que nous utilisons qui nous oblige a consommer tant d'énergie. En effet quasiment le moitié de l'énergie que nous consommons ne sert à rien sinon à chauffer les nuages. Tout process énergétiquement peu efficace doit être supprimé ou très fortement taxé.

La sobriété: la consommation doit être drastiquement réduite. Mais cela ne vaut pas tellement la peine que l'on s'y attarde. La consommation baissera d'elle-même le moment voulu, surtout si l'on ne fait rien. Mais cette solution là est de toute la plus mauvaise.

Enfin l'utilisation des ressources renouvelables doit être vraiment sérieusement développée, car ce sont les seules à avoir un vrai avenir.

Et pourtant, nous avons tout à gagner du changement de rapport à l'énergie dans notre société. Il va falloir revoir en profondeur nos modes de production, de consommation et de réflexion. C'est un énorme challenge auquel peu de générations humaines ont été confrontées, car jamais de tels enjeux n'ont concernés autant de personnes. Mais c'est aussi une énorme chance de nous sortir du bourbier actuel qui n'a de toute façon aucun avenir.

...Et le site dans tout ça ?

Il a pour but d'accompagner la transition énergétique, voire si possible d'accélérer le changement de la donne énergétique à laquelle nous serons confrontés dans le demi-siècle à venir. Donc il offrira des articles de fond pour s'y retrouver dans la jungle énergétique, des nouveautés de manière à aller plus vite à l'essentiel, un forum pour discuter des questions du moment, une base de connaissance pour savoir de quoi on parle et une liste de liens pour contacter ceux qui peuvent vous aider et nous faire gagner du temps.

Pourquoi ne pas laisser les politiciens s'en charger ? Parce que leur vue temporelle est la législature et qu'ici nous avons affaire à un problème qui la dépasse largement.
Pourquoi ne pas laisser les entreprises s'en charger ? Parce que leur horizon est le profit. Quel que soit le prix à payer.
Pourquoi ne pas laisser l'Etat s'en charger. Parce qu'il fait ce qu'on lui dit de faire.

Donc il est temps de penser, faire et agir avant que la société de consommation dans un dernier feu d'artifice énergétique ne nous entraine dans une apocalypse dont seuls les forcenés du jugement dernier se rejouiraient.

Non. L'humanité se passera bien de pétrole à nouveau. Le pétrole a été un fantastique cadeau. Et sans lui, nous ne retournerons pas allumer les bougies dans les cavernes pour autant. Un nouveau monde est en marche, celui du soléocène. Mais il faut s'en occuper: tout seul il ne se fera pas !

Vos commentaires ? C'est ici !


Fiche technique

À propos de l'auteur


© 2006 Soléocène- RSS - Au sujet de ce site