Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Jeu Mai 28, 2020 1:41 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Géothermie en France
MessagePosté: Mer Oct 31, 2012 1:31 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
IDF : appels à candidatures "Géothermie profonde" "Réseaux de chaleur"

31 Oct 2012 enerzine

La Direction régionale Ile-de-France de l'ADEME vient de lancer les sessions 2013 des appels à candidatures « Géothermie profonde » et « Réseaux de chaleur » dans le but de relever le défi énergétique francilien d'ici 2020.
Ceux-ci s'adressent principalement aux maîtres d'ouvrages, publics et privés, souhaitant bénéficier d'un accompagnement pour développer leurs installations.

Deux appels à projets complémentaires

Actuellement, sont recensés en Ile-de- France 127 réseaux de chaleur qui représentent 9.376 MW de puissance installée et 13,6 TWh de chaleur livrée, soit 50 % de la chaleur livrée par la totalité des réseaux en France. D'une longueur totale de 1.421 km, ils desservent près de 12.000 sous-stations et environ 1,1 millions d'équivalent - logements.

Image

Afin d'atteindre l'objectif de raccorder à des réseaux de chaleur 450.000 équivalents-logements1 supplémentaires d'ici 2020, la Direction régionale Ile-de-France de l'ADEME lance l'appel à candidatures « Réseaux de chaleur » 2013. Seuls les réseaux alimentés majoritairement par des sources EnR (biomasse, géothermie) ou des sources de récupération (UIOM2 notamment) seront accompagnés, parmi lesquels :

• les projets de créations de nouveaux réseaux ;
• les projets d'extensions structurantes de réseaux ;
• les interconnexions de réseaux.

Les réseaux de chaleur représentent un débouché essentiel pour les énergies renouvelables et de récupération3 (EnR&R). Actuellement, 50% des réseaux franciliens sont alimentés par des installations de cogénération4, 9 % (soit 11 réseaux) par des UIOM et 22 % par la géothermie. Au total, les EnR&R représentent 30% de l'énergie primaire consommée, l'objectif à horizon 2020 étant d'atteindre 51%.

L'appel à candidatures « Géothermie profonde » 2013, également lancé par la Direction régionale Ile-de-France de l'ADEME, doit participer à l'atteinte de cet objectif, en accompagnant :

• les créations de nouvelles installations de géothermie ;
• les réhabilitations d'installations existantes, en particulier pour le remplacement des forages existants par de nouveaux doublets .

.................


http://www.enerzine.com/4/14690+idf---a ... leur+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Lun Fév 25, 2013 5:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
suite de ce post de 2008 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 97#p193897

Image

Image

La Recherche de Mars 2013


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mer Jan 07, 2015 10:08 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
ALSACE : La géothermie en voie d’exploitation

Par De notre correspondant, Thomas Calinon
le 18 décembre 2014 | L'Usine Nouvelle n° 3403-3404


S’appuyant sur les atouts et les expériences accumulées dans la région, plusieurs industriels se sont positionnés pour construire des centrales fournissant de la chaleur propre.

La géothermie profonde sera-t-elle le nouveau pétrole de l’Alsace ? La région est en tout cas à la pointe dans le développement de cette industrie naissante, qui consiste à forer à grande profondeur pour exploiter de l’eau à plus de 150 °C. Plusieurs opérateurs se sont positionnés pour explorer le sous-sol, puis construire des centrales afin de capter la chaleur propre issue de l’eau chaude circulant dans la terre, entre 2 500 et 4 000 mètres de profondeur.
Le projet le plus avancé est celui d’Ecogi (Exploitation de la chaleur d’origine géothermale pour l’industrie), qui doit alimenter en vapeur, courant 2015, une amidonnerie du groupe Roquette, à Beinheim (Bas-Rhin).

La centrale géothermique, en cours de construction à Rittershoffen, sera distante de 15 kilomètres. Deux puits ont été forés à 2 200 mètres de profondeur. L’un remontera à la surface une eau à 170 °C, l’autre la réinjectera quand les calories lui auront été soutirées dans des échangeurs tubulaires en titane.
« C’est le premier projet industriel de ce type en France », indique Bernard Kempf, le directeur du développement d’Électricité de Strasbourg (ÉS, groupe EDF). Ecogi implique le groupe Roquette, ÉS et la Caisse des dépôts. Son budget s’élève à 45 millions d’euros, dont 25 millions d’aides de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).


Un milieu propice

La centrale géothermique fournira à l’amidonnerie 24 mégawatts thermiques sur les 90 qui lui sont nécessaires, soit l’équivalent de 16 000 tonnes équivalent pétrole par an. ÉS Géothermie, filiale d’ÉS, déjà impliquée dans Ecogi, prévoit de construire deux centrales dans la communauté urbaine de Strasbourg, pour un investissement d’environ 40 millions d’euros chacune, et plusieurs autres ailleurs en Alsace. Fonroche Géothermie, filiale du groupe spécialiste des énergies renouvelables Fonroche, annonce pour sa part quatre centrales dans la communauté urbaine de Strasbourg et un investissement de l’ordre de 240 millions d’euros sur dix ans. L’État a par ailleurs accordé deux permis de recherche à Moore Géothermie.

Tous ces projets prévoient d’exploiter la chaleur – qui pourra être livrée aux habitants via les réseaux collectifs urbains ou servir à des applications industrielles –, combinée ou pas à la production d’électricité dans le cas de gisements à haute température (plus de 150 °C). Si l’Alsace est si avancée en matière de géothermie profonde, elle le doit d’abord à la géologie. Entre Vosges et Forêt-Noire, la plaine du Rhin est un fossé d’effondrement où le gradient de température est plus élevé que dans d’autres régions, avec des élévations de l’ordre de + 4,5 °C tous les 100 mètres dans la région de Strasbourg et plus encore au nord de la région.

Emprisonnée depuis des millénaires, l’eau chaude circule en profondeur. « Il n’y a pas besoin de fracturer ni même d’écarter les roches, souligne Jean-Jacques Graff, le directeur général d’ÉS Géothermie. L’eau est là, naturellement, en grande quantité. Le tout, c’est de trouver les réservoirs et de s’y connecter. » La présence de petites réserves de pétrole exploitées au siècle dernier – avec un renouveau depuis quelques années – a légué une connaissance assez fine de la géologie locale sur laquelle s’appuient aujourd’hui les opérateurs. Cette situation favorable a donné naissance, dès 1987, au site de Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin).

Une force de frappe académique

Ce pilote industriel puise à 5 000 mètres une eau géothermale à 180 °C, qui assure une production nette d’électricité de 1,5 MW. « Soultz, c’est le site qui a permis de révéler cette ressource locale et de mieux la caractériser. Cela a été la première pierre d’une stratégie de développement industriel », commente Guerric Villadangos, du groupe ÉS, codirecteur général du projet Ecogi. Des enseignements ont été tirés en ce qui concerne la microsismicité, en particulier à la suite d’une secousse ressentie par les habitants en 2003. La fracturation hydraulique a été bannie. Utilisée pour nettoyer les failles entre les roches et stimuler les circulations naturelles, l’injection d’eau sous pression est mieux contrôlée.

« L’une des règles tirées de Soultz, c’est qu’on ne fait pas d’injection au-delà de 100 bars », rappelle Bernard Kempf, le directeur du développement d’ÉS. En complément, ÉS Géothermie a aujourd’hui recours à des acides alimentaires et biodégradables qui ont fait la preuve de leur efficacité pour nettoyer les failles. Ces techniques d’amélioration des circulations existantes sont à la base du concept EGS (enhanced geothermal system). Elles pourront être reproduites sans difficulté pour les projets à venir.


Un autre atout de l’Alsace est sa force de frappe académique. L’université de Strasbourg abrite l’École et observatoire des sciences de la terre (EOST), dont les laboratoires sont spécialisés dans la physique du globe, l’hydrogéologie et la géochimie. Depuis 2012, ÉS, ÉS Géothermie et l’EOST sont partenaires au sein du laboratoire d’excellence (Labex) G-Eau-Thermie profonde. Dans la continuité, ÉS finance depuis cette année une chaire industrielle en géothermie profonde, une première pour le monde universitaire. Parmi les principaux objectifs : approfondir la R & D, former des professionnels compétents, créer de l’activité et de l’emploi dans la région…

Les compétences universitaires sont d’ores et déjà mises à profit pour affiner la localisation et la caractérisation des réservoirs d’eau, la modélisation de la circulation des fluides, le contrôle de la microsismicité et la prévention des nuisances environnementales. Ces deux derniers éléments sont très précieux. Les craintes que les forages en zones faillées pourraient inspirer aux habitants seront l’un des principaux défis à relever pour les promoteurs de la géothermie profonde.


http://www.usinenouvelle.com/editorial/ ... on.N303363

avec en plus dans la version papier une photo du site en forage à Rittershoffen :

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Jeu Oct 01, 2015 5:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Géothermie profonde : feu vert à l'exploitation commerciale du site de Soultz

24 septembre 2015 Laurent Radisson actu-environment.com

Un décret, publié le 24 septembre au Journal officiel, accorde pour 25 ans la concession de gîtes géothermiques, dite "concession de Soultz" (Bas-Rhin), au groupement européen d'intérêt économique "Exploitation minière de la chaleur". Cette concession est accordée dans le but d'exploiter les ressources géologiques profondes à haute température pour la production de chaleur et d'électricité.


La concession concerne une superficie de 23 km2, qui s'inscrit intégralement dans le périmètre du permis exclusif de recherche renouvelé par arrêté le 16 juillet 2014. Elle porte sur les communes de Kutzenhausen, de Memmelshoffen, de Retschwiller, de Schoenenbourg, de Soultz-sous-Forêts, d'Hoffen, de Merckwiller-Péchelbronnn, de Surbourg et de Betschdorf.

Selon le cahier des charges annexé au décret, les engagements minimaux de production brute annuelle sont de 70.000 mégawattheures (MWh) de chaleur et de 11.000 MWh d'électricité sur les dix premières années. Si la production devient inférieure à ces seuils, pendant deux années consécutives, alors que la productivité intrinsèque du gisement reste inchangée, le ministère chargé des mines pourra mettre fin à la concession et procéder à sa réattribution sans indemnisation du concessionnaire.

Expérimentation lancée en 1987

Le site de Soultz constitue avec Bouilllante en Guadeloupe les deux sites historiques français de géothermie profonde. Il a fait l'objet d'une expérimentation scientifique lancé en 1987 et porté par des industriels (Groupe ES, EDF, EnBW, Bestec, etc.) avec le soutien d'établissements publics français (Ademe) et allemand (BMU). "Le site pilote de Soultz-sous-Forêts a confirmé le très important potentiel énergétique du sous-sol alsacien et permis d'envisager une exploitation dépassant le cadre de la recherche scientifique", relève le commissaire enquêteur dans l'avis favorable à la demande de concession qu'il a remis en octobre 2014.

Le Gouvernement français avait annoncé en février 2013 sa volonté de relancer la géothermie haute température en accordant de nouveaux permis exclusifs de recherche. Les professionnels de la géothermie profonde ont annoncé en juin 2014 le lancement d'une offre clé en main et d'un fonds assurantiel innovant permettant de couvrir le risque géothermique.

http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... 25317.php4


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Sam Oct 17, 2015 1:24 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Géothermie : l'Etat autorise un projet de Fonroche près de Strasbourg

AFP le 16 oct. 2015

Le préfet du Bas-Rhin a annoncé vendredi avoir autorisé un projet de forage géothermique à haute température à Eckbolsheim à l'ouest de Strasbourg qui, dans un premier temps, avait reçu un avis défavorable de l'enquête publique.

Ce projet, porté par Fonroche Géothermie, avait reçu en août un avis défavorable du commissaire enquêteur en raison de sa proximité avec un autre projet du groupe Electricité de Strasbourg (ES, filiale d'EDF) à Mittelhausbergen (Bas-Rhin), abandonné depuis.

Sur avis favorable du Conseil départemental de l'environnement et des risques technologiques (Coderst), "le préfet du Bas-Rhin (Stéphane Fratacci) a décidé d'autoriser le projet, en imposant à l'exploitant des obligations techniques de nature à maîtriser les risques liés à cette activité", a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Le Conseil a estimé que "les dispositions prévues par le code minier" ont été "prises en compte par la société Fonroche" et considéré que le projet de Mittelhausbergen ayant été abandonné, "la principale réserve émise par le commissaire enquêteur" avait été levée.

Le projet d'Eckbolsheim sera accompagné d'obligations techniques afin de "prévenir le risque de micro-sismicité, de limiter et contrôler en permanence la pression d'injection de fluide", a précisé la préfecture.

"Un réseau de surveillance sera installé et les travaux seront arrêtés sans délais dès l'apparition d'éventuelles difficultés. Des contrôles seront effectués à toutes les étapes du forage, avant de poursuivre les opérations", a-t-elle ajouté.

Une commission de suivi associant les services de l'Etat, élus, Eurométropole de Strasbourg, associations et exploitant a été créée pour assurer l'information du public "en temps réel".

Fonroche a déposé l'an dernier une demande d'autorisation d'ouverture de travaux (DAOT) pour réaliser quatre forages et des tests de production dans le Bas-Rhin, afin d'évaluer les caractéristiques de la ressource géothermique haute température.

A ce jour, la société a renoncé à deux de ses projets mais reste impliquée dans deux autres, à Eckbolsheim et Vendenheim au nord de Strasbourg.

La géothermie à haute température (plus de 150 degrés) consiste à prélever des eaux naturellement chaudes à grande profondeur et à en extraire la chaleur afin de produire de l'électricité ou du chauffage.

L'Alsace est considérée comme une région à fort potentiel pour cette source d'énergie, que le gouvernement veut développer.

Fin septembre, le préfet avait autorisé un forage de géothermie profonde dans le sous-sol d'Illkirch-Graffenstaden, en banlieue de Strasbourg, conçu par le groupe ES, qui vise à alimenter un futur réseau de chaleur urbain et des installations industrielles.


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... urg-151016


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mar Nov 24, 2015 5:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Arcueil et Gentilly : la moitié des habitants chauffés par la géothermie

24 Nov 2015 enerzine

Les abonnés du réseau de chaleur ArGéo peuvent désormais bénéficier d'une chaleur de faible empreinte environnementale à un prix maitrisé, indépendant de la variabilité du prix des énergies fossiles, grâce aux 13 km de réseaux construits à travers les villes d'Arcueil et Gentilly, raccordés aux puits de géothermie forés début 2014 en bordure de l'A86.


Concrétisant l'ambitieux projet des villes d'Arcueil-Gentilly, lancé en 2013, relatif au renouvellement urbain du quartier du Chaperon Vert cette opération est la première création d'un réseau de chaleur géothermique en Île-de-France depuis plus de 30 ans.

Ce projet s'est traduit par la construction de 2 puits de forage à 1 600 mètres de profondeur et d'une chaufferie, ainsi que d'un réseau de 13 km de long jalonné de 126 points de livraison pour alimenter l'équivalent de 10 000 logements (équipements publics, immeubles collectifs et entreprises) sur les deux communes.

D'une puissance de 10 MW, la centrale géothermique fournit 60 % des besoins en énergie du réseau, évitant ainsi le rejet dans l'atmosphère de 14 600 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent des émissions annuelles de 8 000 véhicules. D'une puissance totale de 48 MW, le réseau de chaleur, baptisé ArGéo, alimente en chauffage et en eau chaude l'équivalent de 10 000 logements. Le recours majoritaire à une énergie renouvelable permet aux usagers de bénéficier d'un taux de TVA réduit de 5,5% sur leur facture globale de chauffage.

Energie totalement renouvelable, la géothermie ne produit ni déchet ni pollution atmosphérique. Elle est disponible localement et n'est pas tributaire de la volatilité et de l'augmentation des prix des énergies fossiles. Distribuée équitablement via le réseau de chaleur et disponible à un coût maitrisé, elle constitue aussi une réponse solidaire à la montée de la précarité énergétique. Les abonnés peuvent ainsi désormais bénéficier d'une chaleur de faible empreinte environnementale à un prix maitrisé dans la durée.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de relance de la géothermie, initié par la Région Île-de-France dans le Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE). À ce titre, il est soutenu financièrement par le fonds chaleur mis en place par l'ADEME et la Région Île-de-France à hauteur de 23 % sur un investissement global de plus de 32 millions d'euros.

Les grandes phases de construction


Le forage géothermique

Etape emblématique de la construction d’un réseau de chaleur géothermique, la phase de forage a débuté début 2014. Une foreuse de 40 mètres de haut, alliant performances
techniques et acoustiques, installée en pleine zone urbaine dense, a alors réalisé 2 forages successifs à 1 600 mètres de profondeur pour aller chercher l’eau naturellement chauffée
du Dogger pour alimenter le réseau. Etape emblématique de la construction d’un réseau de chaleur géothermique, ce forage a bénéficié d’une notoriété particulière puisqu’il a
symbolisé le renouveau de la géothermie sur le territoire. Il a reçu plus de 1200 visiteurs (riverains, habitants et scolaires des villes d’Arcueil et Gentilly).

La construction de l’unité géothermique

Située rue Henri Barbusse à Arcueil, la chaufferie a été construite à quelques mètres des puits de forages géothermaux, les têtes de puits devant rester accessibles. La chaufferie
abrite les pompes et échangeurs thermiques, qui permettent d’alimenter le réseau en chaleur renouvelable. Elle abrite également des chaudières gaz qui complètent en énergie les besoins du réseau l’hiver. Sa taille modeste et son architecture soignée assurent son intégration dans l’environnement local. Le mur antibruit construit pour préserver les riverains pendant le forage est remplacé par un jardin paysager, arboré de différentes essences.

Les chaufferies d’appoint

Situées sur le réseau à Arcueil, Gentilly et au Chaperon Vert, 3 chaufferies déjà existantes serviront d’appoint-secours en cas de grand froid, pour assurer la continuité du service. Alimentées au gaz, elles ont été rénovées, adaptées et équipées pour s’intégrer au réseau de chaleur.

Les sous-stations

Situées le plus souvent dans les locaux techniques des bâtiments raccordés, les 126 sous-stations servent à livrer la chaleur aux abonnés du réseau. Infrastructures peu
encombrantes, les sous-stations sont entretenues par les équipes du réseau de chaleur.
Elles ne présentent aucune nuisance (bruits, odeurs, livraison des combustibles, …).

Le réseau de canalisations

Mettre en place une canalisation de réseau se réalise en 4 grandes étapes : autorisation d’arrêté de voirie et sécurisation du périmètre, terrassement, mise en place des canalisations et remblaiement, reprise de l’enrobé et du marquage au sol. Chantier d’envergure exceptionnelle en plein cœur des villes d’Arcueil et Gentilly, ce sont plus de 2 500 tubes qui ont été enterrés dans les rues pour relier l’unité de géothermie aux abonnés du réseau et leur fournir une chaleur décarbonnée.


http://www.enerzine.com/4/18875+arcueil ... rmie+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mar Nov 24, 2015 11:03 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Citation:
Energie totalement renouvelable, la géothermie...

:roll:

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mar Nov 24, 2015 11:22 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Citation:
Energie totalement renouvelable, la géothermie...

:roll:

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Lun Jan 04, 2016 6:39 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Le forage géothermique est lancé à Ivry-sur-Seine

04 janv 2015 enerzine

Les travaux du forage géothermique à Ivry-sur-Seine présentés en décembre doit alimenter le futur réseau de chaleur urbain de la ZAC Ivry Confluences.

La nouvelle installation s’inscrit donc dans une vaste opération d’aménagement durable et plus globalement dans le programme de réaménagement urbain de la ville.

. Le forage, étape emblématique de la construction du réseau de chaleur de l’éco-quartier Ivry Confluences vient de débuter en bordure de Seine. Deux forages successifs à 1 600 m de profondeur vont être réalisés d’ici fin janvier. Ils permettront d’aller chercher l’eau naturellement chauffée à environ 66°C du Dogger pour alimenter le réseau grâce à une énergie 100% renouvelable

Connecté aux deux réseaux déjà existants en centre-ville, le réseau géothermique d’Ivry Confluences permettra d’offrir un meilleur partage des énergies vertes à l’échelle de la ville en fournissant 45% de l’énergie renouvelable distribuée. Et grâce à une autre connexion au réseau de chaleur CPCU, lui-même alimenté pour moitié en énergies renouvelables et de récupération, il atteindra les 67% d’énergie renouvelable au total.

Le réseau d’Ivry Confluences, baptisé Géotelluence, d’une puissance totale de 70 MW (dont 10 MW de géothermie) fournira le chauffage et l’eau chaude sanitaire à l’équivalent de 12 500 logements (7 000 côté Confluences et 5 500 côté Centre-ville) et évitera le rejet dans l’atmosphère de 11 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions annuelles de 8 700 véhicules. Le recours majoritaire à des énergies renouvelables et de récupération fera également bénéficier les usagers d’un taux réduit de TVA à 5.5%.

Dans le cadre du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE), il est soutenu financièrement par le fonds chaleur mis en place par l’ADEME et la Région Ile-de-France à hauteur de 6 millions d’euros, sur les 28 millions d’euros d’investissement global. Le contrat de délégation de service public a été attribué à Géotelluence pour une durée de 22 ans.

Ce projet, qui s’inscrit dans un vaste programme de recomposition urbaine de la ville d’Ivry-sur-Seine, vise à relier les quartiers et marier les architectures à l’urbanisme contrasté, équilibrer les fonctions (logements, commerces et services) et favoriser la mixité sociale. Il permettra ainsi à tous les abonnés de bénéficier équitablement d’une même chaleur de faible empreinte environnementale à un prix maîtrisé, qu’ils résident dans l’éco-quartier Confluences ou en centre-ville d’Ivry.

Avec le soutien de la région Ile-de-France et de l’ADEME

http://www.enerzine.com/4/18966+le-fora ... eine+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Lun Jan 04, 2016 7:38 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17351
Citation:
Dogger


du dogger ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Lun Jan 04, 2016 7:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Scrat a écrit:
Citation:
Dogger


du dogger ?


Dogger. Na !

Citation:
Le Dogger, aussi connu sous le nom de Jurassique moyen, est une époque de la période géologique du Jurassique. Cette époque s'étend de -175,6 ± 3,0 à -161,2 ± 4,0 Ma.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jurassique_moyen

Image

Image

http://geologie.mnhn.fr/collectionlutet ... hebp2.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mar Juin 07, 2016 8:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Une centrale géothermique profonde inaugurée en Alsace

07 Juin 2016

La ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal a inauguré la centrale de géothermie profonde ce mardi à Rittershoffen au nord de Strasbourg, un projet présenté comme une première mondiale qui alimentera en vapeur une usine du groupe d’agroalimentaire Roquette.

Cette centrale sera chargée de puiser de l’eau chaude à 165 degrés à 2.600 m de profondeur pour alimenter en vapeur une usine situé à 15 km, celle du groupe familial Roquette spécialisé dans la valorisation de matières premières végétales, à Beinheim.

Couplée à une chaudière à bois qui équipe déjà le site, l’installation géothermique de Rittershoffen portera à 75% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique du site industriel de Roquette, l’un des cinq leaders mondiaux de la transformation d’amidon.

Réalisée par le groupe ES (Electricité de Strasbourg), filiale d’EDF, l’installation dégage une puissance de 24 mégawatts, de quoi produire l’énergie qui chaufferait 27.000 logements.

Le projet a représenté un investissement de 55 millions d’euros.

Il consiste à puiser l’eau qui est piégée dans les failles caractéristiques du sous-sol de la vallée rhénane. Le forage descend à une profondeur de 2.600 mètres, de façon à capter la ressource à sa température requise de 165 degrés. L’eau remontée à la surface repart dans la terre par un autre puits. Auparavant, elle passe par un échangeur de chaleur dans la centrale. Celui-ci prélève les calories pour chauffer de l’eau qui circule par une canalisation enterrée jusqu’à Roquette. Parvenue dans l’usine à 160 degrés, elle fait fonctionner les installations de production via un générateur de vapeur. En sortie, elle effectue le chemin inverse, jusqu’au puits de réinjection de Rittershoffen.

«Le projet de Rittershoffen nous amène à renforcer notre engagement dans toutes les énergies renouvelables», hydraulique, solaire, éolienne, estime Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF,

Selon lui, «la technologie est maintenant maîtrisée et respectueuse de l’environnement, sans fracturation» du sous-sol.

Le groupe EDF a déjà d’autres projets en Alsace visant à «répliquer le projet de Rittershoffen, à Wissembourg à quelque kilomètres d’ici, et Illkirch» près de Strasbourg, a précisé M. Lévy.

Image


http://www.lalsace.fr/actualite/2016/06 ... -en-alsace

Vue aérienne dans Usine Nouvelle :

Image

http://www.usinenouvelle.com/article/ec ... en.N395927


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mar Juin 07, 2016 9:02 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17351
ça continue a bien fonctionner avec 5 m d'eau dans la plaine d'Alsace ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mer Juin 08, 2016 8:40 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Sur un autre forum on me fait remarque que la 2iéme photo jointe (près de l' eau) n'est pas l' usine géothermique mais l' Usine Roquette (qui exploite cette chaleur) ! :idea:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Géothermie en France
MessagePosté: Mer Juin 08, 2016 9:15 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17351
tu vois ici on ne t'a pas fait ce camouflet.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com