Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Mar Sep 24, 2019 11:49 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Soleocene à l'honneur ...
MessagePosté: Dim Déc 30, 2007 1:34 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Soleocene à l'honneur de la presse .

Image

Félicitation !!

http://www.soleocene.org/facteur4.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 30, 2007 11:16 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
ah ! C'est sympathique que quelqu'un se souvienne de Weiszäcker...

C'est vrai l'article n'était pas trop mal... On a fait de bonnes choses au début... :mrgreen:

Maintenant, E.U. von Weiszäcker s'est exilé aux US et n'a plus l'air de donner de grands signes de vie. Tout comme son compère A. Lovins du Rocky Mountain Institut, que l'on interviewe de temps en temps... enfin à chaque poussée de fièvre du baril.

Cela dit, que dire ? Ils ont montré que la société du "facteur 4", celle qui consommerait (et rejetterait en rapport) 4 fois moins d'énergie que le nôtre était possible. Maintenant ils ont fait leur boulot de chercheur et doivent estimer que c'est à d'autres de se casser la tête avec les réglements et autres obstacles pour la faire aboutir... S'ils le veulent...

Ce qui est loin du compte finalement. Psycho mag (pas trop mal par ailleurs) citait les acteurs de la scène environnementale et leurs limitations.
1) les "écologistes" considérés comme purs et durs et dont personne ne veut de leurs solutions.
2) les pouvoirs publics, englués entre majorités et oppositions et victimes de leurs mandats à court terme.
3) les industriels les yeux rivés sur leurs comptes d'exploitation et plus à même à faire de la peinture verte qu'autre chose.
4) les techniciens qui réfléchissent aux solutions de l'avenir mais qui seuls ne peuvent pas grand'chose...

Bref, on tourne en rond et même Mr Grenelle ne me contradira pas...
Donc pas étonnant qu'un E.U. von Weiszäcker ait préféré se retirer de l'autre côté de l'Atlantique. Peut-être pour y former les élites futures (les actuelles étant sans espoir), peut-être pour y attendre un prix nobel, peut-être pour y réfléchir loin du tournage en rond européen, peut-être...

Seul de cette école, reste H. Scheer, qui continue à être un député SPD actif et à promouvoir son idée d'autonomie énergétique...

A suivre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Déc 31, 2007 12:04 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Au risque de te surprendre , amha la solution si il y en a une ?..Ne peut venir que de:
3) les industriels

Ou ne viendra jamais , et le pire aura lieu ......!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Déc 31, 2007 2:47 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
oui. L'un ne va pas sans l'autre... On ne vend pas de produit que le consommateur n'accepte pas... Et on ne les met pas sur le marchés s'il n'y a pas une réglementation qui les favorise... Même s'il faut aussi que la technique suive...

La question est plus de savoir comment passer -et vite- d'un cercle vicieux à un cercle vertueux. Les deux sont possibles. Le premier on le connait, le second, il a été évoqué plus haut et largement développé dans le livre de Weiszäcker/Lovins "Facteur 4".

Maintenant ce qu'on ne sait pas faire, c'est comment passer de l'un à l'autre. Juste quelques exemples au passage:
- Pour les transports: comment espérer voir se développer un marché de véhicules légers (comme proné par Weiszäcker/Lovins pour consommer moins) alors que le parc roulant est principalement constitué de véhicules lourds, caparaçonnés à l'envi sans même évoquer les 800.000 4x4 qui réduiraient en bouillie tout véhicule léger (y compris le conducteur) au moindre choc ?
- Pour le bâtiment: comment espérer vois se développer des "maisons passives" (comme proné par Weiszäcker/Lovins pour consommer moins) qui demandent une étanchéité à l'air quasi parfaite, alors que la réglementation thermique actuelle (RT2005) exige de percer un conduit de cheminée pour toute construction nouvelle ?

Mais pour rassurer l'auditoire, les exemples de ce type sont foison. On sait faire le cercle vicieux, comme le cercle vertueux, mais on ne sait pas passer de l'un à l'autre. Sinon dans des espaces restreints et aux règles particulières. (voir tous les exemples de ce type largement médiatisés, mais sans impact réel sur les habitudes énergétiques).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Déc 31, 2007 9:36 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Le passage du cercle vicieux, au cercle vertueux, s'il doit advenir se fera de la façon la plus simple qu'il soit, par le prix des NRJ . Avantage , la simplicité et l'évidence , nuls besoin de grand discours ou de conférences avec forces pédagogies journalières. le plus inculte de nos concitoyen passé la colère , comprendra par exemple que rouler vite , chauffer fort coûte plus cher , sans avoir besoin de notion de physique.

Un prix qui monte c'est un petit Sceptique sur l'épaule de chaque terraplatiste, comme dans les cartoon de Tex Avéry. :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 01, 2008 11:17 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
oui, c'est ce que l'on appelle la régulation par le marché.

Nombreux sont ceux qui pensent que le marché ne sera pas à même de réguler le domaine lié à l'énergie. En effet, le marché de l'énergie garde une valeur assez constante tant que offre et demande sont de même valeur. Si en revanche l'offre ou la demande devait évoluer fortement, le prix du marché risquerait de dévenir très très volatil. La spéculation exponentialisant les envolées ou les baisses, le rendant extrêmement incontrôlable.

Or la société (les individus, les industries, les administrations) ont un fonctionnement qui est beaucoup plus lent que le prix du marché. Un exemple: pour qu'un industriel s'approprie une nouvelle technologie et la transforme en produit, il faut compter de cinq à dix ans. Cinq ans pour la première mise sur le marché, dix ans (au minimum) pour qu'une nouvelle technologie devienne un tant soit peu généralisée.

Dans dix ans on se trouvera en période "après pic oil". Or les techniques qui pourraient peut-être pallier au renchérissement du pétrole, sont quasiment inexplorées jusqu'ici. D'où un petite angoisse...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 02, 2008 1:23 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Certes Scrat , mais AMC ( ce qui ne prouve rien, :roll: ), la régulation par le marché , reste la seul chose qui fonctionne en l'absence de politiques réalistes et volontaires. L'offre/demande à un gros avantage elle touche tout le monde , très vite , les réactions n'ont pas besoin de 10 ans pour devenir efficaces . En qq jours tu réduis ta consommation d'énergie très facilement de 30% juste par la prise de conscience du gâchis/coût , en modifiant qq comportements.

L'espoir n'est pas mort , et le pire n'est jamais sûr .

La seule inconnue sera la réaction populaire , acceptation/solution, ou colère/violence/recherche de boucs émissaires ? On dirait du AE :o


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 03, 2008 1:29 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
Certes comme le dit ma grande tante: et alors ? On fera comme pendant la guerre: on sera rationné à mort et on roulera à bicyclette...

Ce qu'elle a tendance à oublier (vu son grand âge, ce n'est pas incompatible) c'est que le dérèglement climatique risque de nous rattrapper au moment le moins opportun... Vous vous souvenez que les hivers de guerre sont toujours les plus froids ?

Ce qui veut dire que ce ne sera pas comme pendant la guerre... Mais pire. Le plus frustrant dans cette histoire, c'est que la possibilité de faire autrement est là. Mais bien peu dans les actes ne fait apparaître un début d'action dans cette direction...

Au fait: bonne année 2008 !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 03, 2008 9:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Oui bonne année , bonne santé et tout le toutime...

Les solutions existes admettons , si c'est au prix d'une dictature politique ! Une dictature par le prix dans une démocratie n'est elle pas plus souhaitable ? A moins que l'on aient les deux comme le pensent certains .

Et quelles solutions pour palier les fossiles a 10 G Humains ? Vois pas ...!

Pour le dérèglement du climat , c'est déjà plié . Si je buvais j'irai me saouler , mais zut, je ne bois pas , dommage.

Bonnes années .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 10, 2008 12:56 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
j'ai pas trop de temps pour analyser tout ça. Mais les gaspillages hénaurme que nous avons mis en place (le pot de yougourt à la fraise qui fait 5000 bornes ou encore les clims à donf avec les ordi qui tournent pour rien) me semblent un bon départ pour réaliser des économies considérables. Il faudrait savoir ou l'on arrive après s'être délesté de tout ce qui est énergétiquement inutile.

J'ai tendance à penser qu'on se situe dans une zone ou les ENR deviennent intéressantes. Mais tout cela reste bien complexe et fortement brouillé.

Il reste à se dire que cela en vaut la chandelle...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 10, 2008 3:21 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Bof , c'est foutu, le mieux a faire se mettre à l'abri autant que possible , avec le maximum de réserves et observer l'effondrement , si possible en spectateur. Profiter des derniers feux de la société industrielle et surtout ne pas prendre part et vivre caché au moment du clache.

Désespéré je suis !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 18, 2008 11:22 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
reçu aujourd'hui en commentaire d'une conférence donnée à Sciences Po principalement par le prix Nobel Pachauri et quelques caciques franco français:

"Pour une raison que je ne m'explique pas, (peut etre la présence massive et attentive de plein de jeunes de Sciences Po ?), figurez vous que je suis sorti de la, avec "plutot un bon Feeling"... Certes, la :" fenetre pour éviter la 6ieme extinction massive..." n'est pas bien large, mais... on arrivera peut etre a s'y faufiler !"

C'est sûr que le trou de l'épingle ne sera pas large. Mais il paraît que les dromadaires peuvent y passer... Alors...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 19, 2008 1:10 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
:oops: Pas tout compris de ton message Scrat. Les mots ça va , la 6ème extinction massive aussi , de même la référence au dromadaire. Non c'est le sens général qui m'échappe .

???


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 19, 2008 1:47 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
Le sens général est que cette possibilité existe. Maintenant, il tient essentiellement à nous, à la génération actuelle de faire en sorte qu'elle devienne une réalité. Ca c'est moins évident...

C'est une question de trou d'épingle pour que "ça passe"... Sinon ca casse...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 19, 2008 9:14 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Du genre une chance sur cent .
Est ce possible d'être a la fois pessimiste, "ça ne passera pas" et optimiste "après la 6ème extinction massive , à 1 milliard ça passe".
Pourquoi 1 milliard ? C'est le seuil maxi avant les fossiles de la population humaine , probablement le seuil durable.

Mais n'est ce pas du Malthusianisme débridé ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com