Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Sam Nov 18, 2017 4:45 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le stockage géologique du CO2
MessagePosté: Mar Jan 29, 2008 10:25 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
Un dossier intéressant du Ministère de l'Industrie à ce sujet : http://www.industrie.gouv.fr/cgi-bin/in ... ration.htm

Avec, en image d'introduction, une belle image :

Image

Qui a dit que nos dirigeants ne sont pas informés du PO/RC ?

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 30, 2008 1:22 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17070
Citation:
Qui a dit que nos dirigeants ne sont pas informés du PO/RC ?


Cela supposerait qu'ils lisent aussi les documents que publie la DGEMP...

Cela dit, l'article donne une fourchette (plutôt une pelleteuse...) des rejets et des captations possibles: "On estime la capacité de stockage souterrain entre 1 000 et 10 000 milliards de tonnes de CO2 à comparer aux 30 milliards de tonnes émises annuellement au plan mondial".

Mais pas une estimation sur la France en particulier. Pourtant s'il y a un coin ou le BRGM a du tout fouiller dans tout les sens, c'est bien la France. Surprenant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 30, 2008 9:39 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
Le CO2 se transporte assez facilement. S'il vaut 30 €/t, on l'emmènera par pipelines jusqu'en Mer du Nord.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 30, 2008 9:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17070
Bon. D'accord. Alors limitons nous à l'Europe. OK. On sait que l'on peut stocker. Mais est-ce que le réserves de stockage sont réaliste par rapport aux quantités colossales à stocker.

Ou bien est-ce encore une solution à court terme ? Si l'on prend la fourchette basse (1000 Gt) à 30 Gt de rejet, cela donne 30 ans de stockage... (oui, je sais, c'est pas exact, car la moitié des 30 Gt est "assimilée" par la bisphère terrestre. Mais pour combien de temps encore ? Si réchauffement il devait y avoir, au moins en Europe, les capacité de captation se réduirait. Pareil pour l'océen). Mais cela donne un ordre d'idée.

Alors une solution durable ? Ou bien un pansement pour quelques années ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 30, 2008 11:54 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Aller te bille pas pour le CO² , Gilles a démontré que les fossiles sont en quantité trop faible pour que le RC/CC soit catastrophique .
Alors avec seulement 1000 Gt séquestré en 30 ans plus se que feront les autres pays hors d'Europe, le problème est en voie de régulation . :)
Le risque de manque d'eau ou de nourriture sont bien pire. Et avec le risque de violences.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 1:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17070
mouais. Je ferais plus confiance à Hansen du Goddard Institute for Space Studies. Si tu lis l'article (déjà cité), il prône un moratoire sur la construction des centrales à charbon. Sa crainte ? Que le système "terre" ne bascule avec les rejets de Co2 dans un autre état qui soit irréversible aux conséquences incalculables. ("une autre planète").

Le problème avec Hansen, c'est qu'il a jusqu'ici toujours eu raison...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 2:13 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
Citation:
Gilles a démontré que les fossiles sont en quantité trop faible pour que le RC/CC soit catastrophique

Et tu crois aussi sa "démonstration" comme quoi le pic pétrolier a déjà eu lieu ? C'est un manipulateur, pas un scientifique. Il aurait sa place sur climat-septique.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 5:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17070
Oui. A la réflexion je suis surpris par cette soi-disant "démonstration". Il me semblait que les conclusion du GIEC étaient assez pertinentes sur le lien rejet de Co2 et augmentation globale de la température. (normalement c'est leur boulot d'étudier la chose...)

Maintenant sans aller chercher aussi spécialisé, le livre d'Henri Prévot (trop de pétrole) ne laisse pas non plus d'ambiguité sur la question: on a beaucoup trop de ressources fossiles pour éviter un réchauffement climatique majeur.

Cela me semble être des sources fiables concernant les rejets de Co2 et la hausse moyenne globale de la température. Maintenant le bon sens devrait aussi jouer un rôle. Il est sensé de penser qu'en rejettant dans l'atmosphère d'une manière aussi colossale (30 Mrd de tonnes par an) des gaz dont on comprend l'effet de serre qu'ils peuvent provoquer, cela ne puisse qu'avoir des conséquences à un moment ou à un autre...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 7:15 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
Les deux failles énormes dans le raisonnement des "pico-spectiques" sont :
  1. le CO2 ne pèse que pour moitié dans les effets réchauffants des différents GES
  2. les fameux "URR à périmètre constant" (en français, la quantité totale de fossiles qu'on pourra raisonnablement extraire) peuvent être considérés comme constants quand on cherche à déterminer la date du pic dans l'hypothèse où elle est proche. Par contre, prétendre que la valeur aujourd'hui connue de ces réserves ne variera plus dans les 90 prochaines années est une ânerie. Les URR ne sont pas une constante physique comme la vitesse de la lumière.
Le problème avec beaucoup de piquistes, c'est qu'ils prennent rapidement leurs désirs pour des réalités.

Pour en revenir au CO2, c'est vrai qu'on pose rarement le problème dans sa globalité : l'homme n'a jamais stocké dans le sous-sol une aussi grande quantité de matière que le CO2 qu'il émettra dans les prochaines années. Il nous faut éclairer toutes les éventualités d'un tel stockage et ne pas pécher, un fois de plus, par attalisme heu je veux dire par optimisme.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 9:19 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Aerobar a écrit:
Et tu crois aussi sa "démonstration" comme quoi le pic pétrolier a déjà eu lieu ?.

C'est aussi l'avis d'E.Broto de "Terre de Brut" , j'avoue que pour l'instant les chiffres leurs donne raison. Je ne vous ferait pas l'injure de poster le lien sur le remarquable article très bien documenté de "Terre de Brut" sur le pic crude de 2005 et tout liquides de 2006
Aerobar a écrit:
C'est un manipulateur.

:shock:
Aerobar a écrit:
pas un scientifique .

De quoi.....??? Je parle de GillesH38 (Sous-directeur de l'université de Grenoble , professeur de physique, directeur de recherche .)
Aerobar a écrit:
Il aurait sa place sur climat-septique.

Avec Charles Muller , MiniTax et Exxon ? ..........T'a eu une mauvaise journée ? Un gros contrat est parti à la concurrence ?

Si par malheur il lisais ça , l'affaire de l'OleoWiki à coté serait une bluette.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 31, 2008 9:23 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
phyvette a écrit:
Aerobar a écrit:
Et tu crois aussi sa "démonstration" comme quoi le pic pétrolier a déjà eu lieu ?.

C'est aussi l'avis d'E.Broto de "Terre de Brut" , j'avoue que pour l'instant les chiffres leurs donne raison. Je ne vous ferait pas l'injure de poster le lien sur le remarquable article très bien documenté de "Terre de Brut" sur le pic crude de 2005 et tout liquides de 2006
Aerobar a écrit:
C'est un manipulateur.

:shock:
Aerobar a écrit:
pas un scientifique .

De quoi.....??? Je parle de GillesH38 (Sous-directeur de l'Université de Grenoble , l'Université Joseph Fourier, professeur de physique, directeur de recherche au Laboratoire d'Astrophysique de Grenoble (LAOG), auteur d'articles scientifiques dans des revues à comités de lecture .)
Aerobar a écrit:
Il aurait sa place sur climat-septique.

Avec Charles Muller , MiniTax et Exxon ? ..........T'a eu une mauvaise journée ? Un gros contrat est parti à la concurrence ?

Si par malheur il lisais ça , l'affaire de l'OleoWiki à coté serait une bluette.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 01, 2008 1:40 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
phyvette a écrit:
:shock:

Je ne connais pas ses travaux dans la vraie vie et je ne porte bien entendu pas de jugement dessus.

Je maintiens toutefois que, sur la question du PO/RC, il se comporte en manipulateur et non en scientifique :
  1. un scientifique fait vérifier ses réflexions par ses pairs, et non par un forum Internet. La "démonstration" du PO-non-RC n'a jamais été présenté à un scientifique compétent, ou plutôt à un groupe de scientifiques compétents (car pour analyser complètement le point, il faut au moins des compétences en géologie, en climatologie et en analyse numérique). Sur Oléocène, il a toujours esquivé les critiques qui ont été adressées à sa "théorie"
  2. un manipulateur joue au bonneteau avec son interlocuteur, et c'est bien un jeu de bonneteau que la thèse du PO-non-RC :
    • supposons les URR égale à une valeur constante
    • j'en déduis un PO proche, que l'expérience semble prouver [mais c'est loin d'être avéré] et qui correspond aux idées dominantes sur Internet [ce qui est loin d'être une preuve]
    • j'en déduis que ma valeur des URR est exacte [conclusion franchement limite vu la faiblesse des prémisses]
    • j'en déduis que ma valeur des URR restera constante pendant un siècle [et les hydrates de méthane ? Elles vont rester bien sagement au fond des mers parce qu'aujourd'hui, certains prétendent qu'elles ne sont pas exploitables ?]
    • j'en déduis qu'on n'émettra pas assez de GES pour que le RC soit dangereux [on saute du CO2 aux GES en espérant que personne ne se rappelle que le CO2, ce n'est que la moitié des GES]

Ni vu ni connu j't'embrouille !

GH38 a vandalisé l'oléowiki car y était exposé le debunking de sa thèse farfelue.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 01, 2008 2:02 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Aerobar a écrit:
[on saute du CO2 aux GES en espérant que personne ne se rappelle que le CO2, ce n'est que la moitié des GES]


Bien , bien . A ce propos , il y a 6 GES , de mémoire , le CO2 en représente le moitié , le CH4 une bonne par du reste sans doute.

Mais n'est pas comptabilisée dedans la vapeur d'eau , n'est ce pas ?

Ce point et très rarement abordé , bien que récemment Gilles et Tiennel se soit échanger qq graph sur cette répartition 50/50 pour le CO2.
Tiennel défendait ta thèse. :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 01, 2008 2:11 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3714
Voilà le détail des effets réchauffants et refroidissants d'origine humaine :

Image
source : GIEC

La vapeur d'eau anthropique y apparaît faiblement réchauffante (stratospheric water vapour et linear contrails)

On notera sur ce schéma que n'apparaît pas la variation d'albedo dû à la fonte de la banquise polaire, négligée ces dernières années. La catastrophe de novembre dernier et l'année polaire internationale devrait nous donner des données plus précises à ce sujet.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 01, 2008 2:30 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Le total du bilan anthropique correspond au seul CO2 de là doit découler le fait que l'on parle surtout de celui-ci .
Pour les autres GES il y a comme une forme de compensation refroidissante qui équilibre et contre-balance.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com