Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Ven Aoû 17, 2018 9:05 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 727 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 44, 45, 46, 47, 48, 49  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Lun Juil 24, 2017 2:44 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
T’inquiète Scrat le Bugey prend la relève :

Citation:
Nucléaire: le réacteur Bugey 5 redémarre après presque deux ans d'arrêt

AFP parue le 24 juill. 2017

Le réacteur numéro 5 de la centrale nucléaire de Bugey (Ain) a redémarré dimanche, après presque deux ans d'arrêt pour réparer son enceinte de confinement, a-t-on appris lundi auprès d'EDF.

Cette tranche de la centrale, à l'arrêt depuis le 27 août 2015, "est reconnectée (au réseau) et elle produit", a indiqué un porte-parole du groupe à l'AFP, ajoutant que la remontée à pleine puissance sera "progressive et par palier".

Le réacteur fonctionne pour l'instant à une capacité réduite et sera porté en pleine puissance (880 MW) à partir du 30 juillet, selon des données fournies par EDF et publiées sur le site internet du gestionnaire du réseau électrique à haute tension RTE.

Lors d'une visite décennale réalisée en 2011, l'ASN avait relevé un taux de fuite élevé de l'enceinte de confinement du réacteur 5 de la centrale.

Elle avait ensuite prescrit, en décembre 2014, "la réalisation d'une nouvelle épreuve de l'enceinte" qui a mis en évidence, en août de l'année suivante, "une dégradation de l'étanchéité du revêtement métallique de l'enceinte", qui permet de confiner les substances radioactives en cas d'accident, rappelait-elle en avril dernier lorsqu'elle a finalement validé la méthode proposée par EDF pour réparer l'enceinte de confinement.

La centrale du Bugey compte 5 réacteurs, dont un en cours de démantèlement.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ret-170724


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Lun Juil 24, 2017 3:26 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Japon: un robot aurait trouvé des restes de combustibles nucléaires à Fukushima

Par RFI Publié le 23-07-2017 Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Plus de six ans après l'accident de Fukushima, un robot a repéré pour la première fois ce qui pourrait bien être des débris de combustible nucléaire dans un réacteur de la centrale.

La trouvaille a eu lieu dans le réacteur n°3, l'un des trois réacteurs dont les coeurs ont fondu dans les heures qui avaient suivi la perte de l'alimentation électrique et de la source de refroidissement de la centrale.

Si la localisation de ce combustible fondu se confirme, elle marquera un progrès de taille dans les efforts de démantèlement du site nucléaire en partie détruit par le séisme et le tsunami géants du 11 mars 2011.

Pour la première fois, un petit robot de Toshiba à même de nager et de s'adapter à une visibilité réduite a été introduit dans le réacteur n°3 inondé d'eau contaminée.


Au bout de trois jours d'observation – une éternité car les robots jusqu'ici ne supportaient pas mieux la radioactivité que l'homme- le robot de Toshiba a rapporté des images qui devraient permettre de localiser des restes du coeur fondu, c'est-à-dire du combustible du réacteur.

Au moins 30 ans avant un démantèlement complet

C'est un enjeu crucial, car il faut pouvoir localiser avec précision la matière du coeur fondu, savoir où elle s'est logée, si elle est encore dans l'enceinte en béton ou si elle l'a déjà traversée avant de pouvoir la retirer du réacteur.

Une fois ce combustible localisé, il est alors possible de développer les technologies pour l'extraire. Ces outils robotisés restent à inventer. Tout doit être commandé à distance, la radioactivité interdisant toute intervention humaine.

Cette opération de retrait des trois coeurs fondus et de démantèlement des réacteurs de Fukushima devrait prendre entre 30 et 40 ans.

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/201707 ... -fukushima

http://www.europe1.fr/international/fuk ... du-3395456


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Mar Juil 25, 2017 12:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
Au moins 30 ans avant un démantèlement complet


au mieux, un sarcophage de béton de plus.... avec une belle petite motte de terre au dessus...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Mer Aoû 02, 2017 9:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
États-Unis: la construction de deux réacteurs nucléaires abandonnée

AFP le 01 août 2017

La construction de deux réacteurs nucléaires aux États-Unis, qui devaient initialement entrer en service d'ici la fin de la décennie, a été abandonnée en raison des coûts jugés trop élevés, ont annoncé lundi les deux compagnies d'énergie qui géraient le projet.

Santee Cooper, l'une des deux compagnies concernée, a indiqué qu'en raison des retards pris dans la construction, les deux réacteurs, situés en Caroline du sud, n'auraient pas pu entrer en service avant 2024, quatre ans après la date initialement prévue.

Cette décision ne laisse plus que deux réacteurs actuellement en construction aux États-Unis, dans l'État voisin de Georgie (sud) et une centaine en service. Les États-Unis restent le premier producteur d'énergie nucléaire au monde. Ce parc a compté pour 19,7% de la production électrique du pays en 2016.

Le projet en question, appelé V.C. Summer, avait été lancé en 2008 avec Westinghouse, une société américaine rachetée en 2006 par le japonais Toshiba. Westinghouse a déposé son bilan en début d'année. Très en vogue dans les années 1960 et 1970, le secteur du nucléaire civil américain reste marqué par l'accident de Three Mile Island en Pennsylvanie (est) en 1979 et aucune centrale n'a été raccordée au réseau entre 1996 et 2016.

Le coût initial du projet Summer était évalué à environ 11,5 milliards de dollars mais était en passe de coûter plus du double, alourdi par les retards et les exigences de sécurité. L'autre compagnie engagée dans le projet est South Carolina Electric & Gas (SCE&G). Celle-ci a souligné lundi que "notre évaluation a montré qu'il aurait coûté trop cher et que cela aurait pris trop longtemps de finir la construction des deux réacteurs".

"Même s'il eut été faisable d'achever la construction d'un réacteur, cette option s'est retrouvée éliminée quand Santee Cooper a décidé de suspendre la construction du projet. Il n'est plus réaliste sur le plan économique pour nous de continuer tout seuls et la voie la plus prudente est pour SCE&G d'arrêter le chantier des deux réacteurs", ajoute-t-on de même source.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nee-170801


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Mer Aoû 02, 2017 10:01 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
energy_isere a écrit:
Citation:
États-Unis: la construction de deux réacteurs nucléaires abandonnée


en revanche en Inde :

Citation:
La Russie signe la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires en Inde

AFP le 01 août 2017

Le géant russe du nucléaire Rosatom a annoncé mardi la signature d'un contrat en vertu duquel il va construire deux nouveaux réacteurs dans le sud de l'Inde, à la centrale de Kudankulam.

Ce contrat signé entre Atomstroïexport, filiale du conglomérat public russe, et l'opérateur nucléaire indien NPCIL, porte sur les travaux de préparation du chantier et la fourniture d'équipements pour les réacteurs 5 et 6 de cette centrale dans l'Etat du Tamil Nadu, a expliqué la société russe dans un communiqué.

Il signifie que le projet "entre dans une phase de réalisation pratique", a souligné la même source.

Le document vient à la suite d'un accord conclu en juin lors d'une rencontre entre Vladimir Poutine et Narendra Modi ouvrant la voix à l'agrandissement de cette centrale opérant depuis 2014 où la Russie a déjà construit deux réacteurs en fonctionnement et en construit deux de plus actuellement.

Selon les déclarations des autorités russes à l'époque, la Russie va fournir un crédit de plus de quatre milliards de dollars pour la construction de réacteurs 5 et 6 qui doivent permettre à l'Inde de réduire sa dépendance aux importations pour sa consommation d'électricité.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... e-170801-0


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Ven Aoû 04, 2017 10:15 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
Narendra Modi ouvrant la voix


c'est sur ça va faire grand bruit !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Jeu Aoû 10, 2017 2:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
quand un truc est mal barré, difficile de s'en sortir, loi de Murphy oblige...

Citation:
Une bombe de la deuxième guerre mondiale découverte dans l’enceinte de la centrale de Fukushima

L’engin a été repéré à un kilomètre des réacteurs de la centrale. Les risque d’explosion de la bombe vont être évalués avant de la retirer.


http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar ... _3216.html

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Mar Aoû 22, 2017 7:23 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Fukushima: le mur de glace souterrain de 1,5 km bientôt fini


Par AFP le 22.08.2017

L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima (nord-est du Japon) a commencé mardi de geler le dernier tronçon d'un mur de glace souterrain de 1,5 km destiné à empêcher la contamination radioactive des flux d'eau.

L'opération consiste à couler un réfrigérant sur une profondeur de 30 mètres, dans des tuyaux placés à la verticale autour de quatre des six réacteurs du site, les plus endommagés de la centrale mise en péril le 11 mars 2011 par un gigantesque tsunami.

Image

Il s'agit d'éviter que l'eau souterraine venant de la montagne et descendant vers la mer ne coule dans les sous-sols des réacteurs où elle est contaminée par les débris radioactifs.

D'après Tokyo Electric Power (Tepco), il reste 7 mètres non gelés.

Le chantier avait débuté en mars 2016 mais avait été suspendu, dans l'attente d'autres dispositions, afin de faire face à un éventuel afflux trop important d'eau (en cas de très fortes pluies par exemple) qui n'aurait pas eu d'échappatoire.

Les mesures ayant été prises, l'Autorité de régulation nucléaire a donné son accord pour achever les travaux.

Auparavant, jusqu'à 400 tonnes d'eau passaient chaque jour à travers les installations, une quantité réduite à 140 tonnes actuellement et qui devrait descendre sous 100 tonnes une fois les derniers mètres gelés, selon un porte-parole de Tepco.

Il faudra néanmoins des semaines pour que la terre autour du tronçon restant soit prise en glace.

Parce qu'une telle technique n'a jamais été utilisée sur une longueur aussi importante, des experts doutent de son efficacité à moyen terme.

Le problème de l'eau contaminée est un de ceux qui compliquent depuis le départ l'avancée des travaux en vue du démantèlement des six réacteurs du site, une tâche titanesque qui prendra au moins quatre décennies.

Des centaines de réservoirs (qui ont parfois fui) ont dû être installés pour contenir le liquide contaminé, des dispositifs ont été mis en place pour l'assainir en partie, mais il reste au moins un élément radioactif, le tritium, dans les centaines de milliers de tonnes d'eau conservées sur place.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), l'Autorité nucléaire japonaise et des experts estiment qu'à terme il n'y aura pas d'autre solution que de la rejeter dans l'océan Pacifique voisin, une option à laquelle s'opposent vivement les écologistes et pêcheurs de la région.


https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... ini_115671


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Jeu Aoû 24, 2017 7:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Catastrophe nucléaire de Fukushima: 157 militaires Américains attaquent Tepco en justice

JAPON Les plaignants, des militaires américains qui sont intervenus dans la zone sinistrée autour de Fukushima, réclament cinq milliards de dollars…


20 Minutes avec agences le 24/08/17

Cent cinquante-sept Américains, s’affirmant irradiés après la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon), ont décidé de déposer plainte contre la compagnie nipponne d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) devant un tribunal de Californie.

Les plaignants, principalement des militaires, étaient intervenus pour secourir des habitants de la région du Tohoku, dans le nord-est du Japon, après le tsunami du 11 mars 2011 qui avait provoqué la mort de plus de 18.000 personnes. Leur porte-avions était alors passé au large de la centrale nucléaire sinistrée de Fukushima.

Ils réclament un fonds d’indemnisation de cinq milliards de dollars

Aucun décès n’a été officiellement attribué aux radiations, mais les Américains réclament aujourd’hui la création d’un fonds d’indemnisation de cinq milliards de dollars, afin de couvrir les frais médicaux consécutifs aux dommages qu’ils disent avoir subis.

Ils poursuivent Tepco car ils estiment que l’accident nucléaire, à l’origine de leurs maux est dû à « un défaut de conception, de construction et de maintenance de la centrale. » Une plainte analogue avait déjà été déposée en 2013 et les nouvelles victimes présumées souhaitent que les deux dossiers soient joints.

Tepco attend une notification « officielle »

« Nous étudierons les arguments et demandes des plaignants et y répondrons de façon appropriée… si nous recevons une notification officielle de cette plainte, a répondu la compagnie japonaise via un communiqué laconique. L’impact éventuel sur nos comptes ne peut pas, à l’heure actuelle, être évalué, mais nous ferons part, en temps voulu, de tout élément devant être publié ».

http://www.20minutes.fr/monde/2121123-2 ... co-justice

ca fait qu'ils demandent 32 millions de $ par téte de pipe en moyenne !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Ven Aoû 25, 2017 2:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
ca fait qu'ils demandent 32 millions de $ par téte de pipe en moyenne !


c'est cher de soigner des gens irradiés. Dommage qu'ils ne sont pas morts. C'est ça les joies du nucléaire civil

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Ven Aoû 25, 2017 5:47 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Comme ils étaient sur un porte avion nucléaire tazu, Tepco aura beau jeu de faire trainer, trainer .... en demandant la preuve qu'ils n'ont pas été irradié par le réacteur du porte avion.
D'ici la certains vont mourir naturellement.

Méfiance quand méme les tazus ont réussis à faire cracher 9 myards à la BNP.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Lun Aoû 28, 2017 10:41 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
DIAPORAMA. A la rencontre des chiens de Tchernobyl

Par Anne-Sophie Tassart le 28.08.2017

Aux abords de la centrale nucléaire de Tchernobyl, plusieurs centaines de chiens trouvent refuge auprès des ouvriers. Pour venir en aide à ces animaux, l'ONG Clean Futures Fund a lancé un appel aux dons sur Internet.

La vie est loin d'avoir disparu près de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Plus de trente ans après la catastrophe nucléaire qui a frappé l'Ukraine, les 3.500 ouvriers présents sur le site ont pour compagnons quelque 250 chiens errants aux abords directs de la centrale. Ils sont 225 de plus dans la ville de Tchernobyl, située en réalité à une dizaine de kilomètres de là. En tout, l'ONG américaine Clean Futures Fund estime à 750 le nombre de chiens vivants dans la zone d'exclusion de 30 kilomètres. Ils errent entre les différents "check points" tentant de fuir les loups dont la population est florissante dans les forêts alentours.
......................



https://www.sciencesetavenir.fr/animaux ... byl_115759

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux ... teur-n-4_8


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Ven Sep 08, 2017 11:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
les ouragans auraient ils une âme ?

Citation:
Irma file droit sur deux centrales nucléaires


http://www.ouest-france.fr/leditionduso ... 729/page/5

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Jeu Sep 28, 2017 6:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
L'ASN impose à EDF d'arrêter la centrale nucléaire du Tricastin

Usine Nouvelle le 28/09/2017 Infos Reuters PARIS

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé jeudi avoir imposé à EDF la mise à l'arrêt provisoire de la centrale nucléaire du Tricastin à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme) "dans les délais les plus courts" en raison de risques liés à une éventuelle inondation du site.

L'ASN a demandé à EDF la mise à l'arrêt provisoire de la centrale nucléaire du Tricastin à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme). L'autorité a précisé que cette décision intervenait après la déclaration par le groupe, en août, d'un "événement significatif pour la sûreté" dû à un risque de rupture d'une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon, qui protège le site, dans le cas des séismes les plus importants étudiés dans les démonstrations de sûreté nucléaire.

"L'inondation en résultant pourrait conduire à un accident de fusion du combustible nucléaire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin et rendrait particulièrement difficile la mise en oeuvre des moyens de gestion d'urgence internes et externes", a fait savoir l'autorité dans un communiqué. Des éléments apportés par EDF "ne permettent pas d'écarter le risque à court terme", a ajouté l'ASN, précisant que le groupe devrait "compléter ses investigations géotechniques" et procéder, avant le redémarrage des réacteurs, aux renforcements nécessaires pour assurer la résistance de la digue.

Pour EDF, "la sûreté des installations est garantie"

L'électricien public a de son côté fait savoir dans un communiqué qu'il ne partageait pas "la nécessité d'arrêter les quatre réacteurs pendant la durée des travaux" mais qu'il mettrait en oeuvre la décision de l'ASN "dans les meilleurs délais". EDF a en conséquence revu à la baisse son objectif de production nucléaire pour 2017, à un niveau de 385 à 392 térawatts-heure (TWh) contre 390 à 400 TWh prévus auparavant. Il a cependant confirmé ses objectifs financiers pour 2017 et 2018 "à environnement de prix actuel".

EDF a souligné la très faible probabilité d'un séisme d'une puissance telle qu'il pourrait endommager la digue protégeant la centrale du Tricastin, indiquant avoir toutefois proposé à l'ASN des travaux de renforcement et la mise en place de protections complémentaires. "Compte tenu de ces dispositions, EDF est convaincu que la sûreté des installations est garantie et considère que l'arrêt des réacteurs est injustifié", a martelé le groupe.

Après ces annonces, l'action EDF accentue ses pertes à la Bourse de Paris, chutant de 3% à 10,44 euros vers 14h30, plus forte baisse de l'indice SBF 120 (+0,04%). Le titre subit sa plus forte baisse sur une séance depuis le 4 juillet (-4,02%). Il avait auparavant repris plus de 48% depuis son plus bas de l'année touché en avril à 7,33 euros. Quant aux prix de l'électricité, ils bondissent sur le marché de gros européen et le contrat sur l'électricité française pour une livraison en 2018 prend 2,66% à 42,50 euros par mégawatt/heure, non loin de ses récents plus hauts du 19 septembre à 43 euros.

Fin 2016, les prix de l'électricité avaient déjà bondi en raison de la faible disponibilité du parc nucléaire français à la suite de contrôles exigés par l'ASN. L'arrêt provisoire du Tricastin intervient alors que l'ASN a déjà contraint ces derniers mois EDF à démontrer la sûreté de la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche) et à analyser des composants de son parc français de 58 réacteurs issus de l'usine d'Areva du Creusot (Saône-et-Loire), où des anomalies dans le suivi des fabrications ont été détectées.

https://www.usinenouvelle.com/article/l ... in.N593553


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Uranium 2010: Where Did We Go Wrong?
MessagePosté: Dim Oct 01, 2017 11:38 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
EDF obtempère à la demande de l' ASN :

Citation:
EDF poursuit la mise à l’arrêt forcée des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin. Les unités n°2 et n°4 ont été arrêtées en toute sûreté hier, annonce le groupe dans un communiqué ce matin.

le 01/10/2017

C’était déjà le cas pour l’unité n°1 depuis vendredi. Reste maintenant l’unité n°3, qui devrait être arrêtée au plus tard d’ici demain.

Pour rappel, jeudi, l’Autorité de sûreté nucléaire a imposé à EDF cette mise à l’arrêt le temps que soient réalisés des travaux de confortement d’une partie des digues du canal Donzère-Mondragon, qui ne résisteraient pas à un séisme majeur selon les études géotechniques menées. L’industriel a déjà lancé le chantier qui devrait se terminer à la fin du mois d’octobre.

http://www.ledauphine.com/drome/2017/10 ... -tricastin


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 727 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 44, 45, 46, 47, 48, 49  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com