Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Ven Déc 13, 2019 6:40 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 445 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27 ... 30  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Mar 07, 2016 11:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
déjà un record cette année !

Citation:
Le pétrole finit au plus haut depuis le début de l'année à New York

New York - Les cours du pétrole ont encore fini en nette hausse lundi à New York, s'affichant au plus haut depuis le début de l'année grâce à des espoirs d'une limitation de l'offre et d'un maintien de la demande.

Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a gagné 1,98 dollar à 37,90 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), porté par un espoir de rééquilibrage d'un marché actuellement plombé par les excédents.


http://www.romandie.com/news/Le-petrole ... 683217.rom

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Mar 07, 2016 11:09 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
déjà un record !

Citation:
Le pétrole finit au plus haut depuis le début de l'année à New York

New York - Les cours du pétrole ont encore fini en nette hausse lundi à New York, s'affichant au plus haut depuis le début de l'année grâce à des espoirs d'une limitation de l'offre et d'un maintien de la demande.

Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a gagné 1,98 dollar à 37,90 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), porté par un espoir de rééquilibrage d'un marché actuellement plombé par les excédents.


http://www.romandie.com/news/Le-petrole ... 683217.rom

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mar Mar 08, 2016 10:41 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
une belle progression très stable !

Fichier(s) joint(s):
522pourcent.jpg
522pourcent.jpg [ 12.45 Kio | Vu 1322 fois ]

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Mar 14, 2016 10:48 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
Fichier(s) joint(s):
385.jpg
385.jpg [ 12.14 Kio | Vu 1311 fois ]


on maintient un bon rythme, même si ça s'est un peu ralenti

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Mar 14, 2016 11:01 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
l' Iran va casser le rythme.

Citation:
L'Iran douche l'espoir d'un accord rapide, le pétrole rechute

LONDRES (Reuters) 14 mars 2016

Les cours du pétrole rechutent lourdement lundi après de nouvelles déclarations iraniennes qui ont refroidi les espoirs que les grands producteurs parviennent dans un avenir proche à s'entendre sur un gel de la production à ses niveaux de janvier.

Le baril de Brent mer du Nord est repassé sous le seuil des 40 dollars et perd 2,9% à 39,23 dollars vers 16h00 GMT, après avoir nettement rebondi ces dernières semaines dans l'espoir d'une réduction de l'offre excédentaire mondiale.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) passe de son côté sous la barre des 37 dollars, en baisse de 4,23% à 36,87 dollars le baril.

"Le pétrole baisse parce que les Iraniens ont dit qu'ils ne participeraient au gel de la production qu'une fois atteints les quatre millions de barils (équivalent pétrole) par jour", souligne Tamas Varga, analyste pétrolier chez PVM Oil Associates, en référence aux propos tenus ce week-end par le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh.

Trois sources au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont indiqué lundi à Reuters que la prochaine réunion entre pays producteurs sur un projet de gel de la production aurait sans doute lieu mi-avril à Doha.

Le projet initial prévoyait une réunion le 20 mars en Russie mais des sources proches du dossier avaient déclaré la semaine dernière qu'il était improbable qu'elle ait lieu.

A l'issue d'une réunion lundi à Téhéran avec son homologue iranien, le ministre russe du pétrole, Alexander Novak, a confirmé que l'Iran insistait toujours sur sa volonté d'un rattrapage de sa production avant d'envisager un gel. Le pays pourrait à ce titre être exclu d'un accord sur le gel de la production, a dit le ministre.

"Nous partageons (l'opinion que) l'Iran est dans une situation particulière. Les sanctions qui ont été introduites ont frappé concrètement sa production", a dit Novak.
.............
.............

http://www.boursier.com/actualites/reut ... html?fil22


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Jeu Mar 17, 2016 4:24 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
encore pour peu de temps sous les 50 ?

Fichier(s) joint(s):
3846DOLLARS.JPG
3846DOLLARS.JPG [ 12.11 Kio | Vu 1301 fois ]

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Ven Mar 18, 2016 11:35 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
bye bye les 30...

Fichier(s) joint(s):
40DOLLARS.JPG
40DOLLARS.JPG [ 12.28 Kio | Vu 1294 fois ]


peut même plus compter sur les iraniens !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Sam Mar 19, 2016 1:30 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Ben, tous les producteurs non OPEP vont piquer cette année, le pic non OPEP sera franchi et les merdouilles de roches-mères se vautre aussi.
Alors donc ...

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mar Mar 29, 2016 9:05 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
La surproduction de noix fait chuter les prix de 20% en un an

http://www.usinenouvelle.com/article/la ... an.N385379


Ca me rappelle quelque chose, mais quoi ........... ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Mar 30, 2016 1:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
On va pouvoir se constituer un petit stock a bon prix de cette huile merveilleuse pour les salades.

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Mar 30, 2016 9:25 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
phyvette a écrit:
On va pouvoir se constituer un petit stock a bon prix de cette huile merveilleuse pour les salades.


L' huile de Noix se conserve pas terriblement........


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Mar 30, 2016 9:34 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
en tout cas le baril a trouvé une zone de résistance à 40 dollars.

l'huile de noix elle est à combien ? c'est une alternative ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Jeu Mai 05, 2016 2:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Vive le pétrole pas cher :

Citation:
En 2015 le solde des échanges énergétiques de la France voit sa facture se réduire de près de 15 milliards

03 mars 2016 Raymond Bonnaterre leblogenergie

Selon les relevés douaniers, établis à fin Décembre 2015, la facture énergétique de la France, avec un solde exportateur déficitaire annuel de 45 milliards, faisait apparaître par rapport à celui de 2014, une sensible amélioration de près de 15 milliards d’euros (TAB.)

Dans ce bilan, bien peu est attribuable aux lancinants discours écolo-bien-pensants de ceux et celles qui dirigent notre pays et nous menacent de l’enfer carbonique. Les consommations de carburants sont toujours soutenues et les taxes prélevées sur ces consommations se sont insidieusement accrues. Mais ces progrès sont imputables à la baisse des cours des produits pétroliers et gaziers dans le monde, cours qui actent les surcapacités de productions développées au cours de ces dernières années, par les investissements massifs réalisés dans l’industrie pétrolière et gazière mondiale.

Notons également les résultats en progrès des exportations d’énergie électrique vers nos voisins européens dont les ressources électriques, parfois intermittentes, les obligent à faire appel à nos robustes ressources de base.

Ces baisses de prix des ressources énergétiques mondiales sont en-train de se tasser et seront suivies par des remontées de cours durant les années et les décennies à venir. Pour devenir moins sensible à ces aléas tarifaires, notre pays devrait s’appuyer plus encore sur la ressource électrique dont il a la maîtrise et, pourquoi pas, sur les biocarburants dont l’intérêt énergétique et l’attrait financier reviendront rapidement d’actualité.

Par ailleurs, la recherche de ressources gazières dans le sous-sol de notre pays ne serait pas obligatoirement stupide.

http://www.leblogenergie.com/2016/03/03 ... milliards/

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Sam Mai 07, 2016 7:08 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
Bonnaterre ? en voilà un qui porte bien mal son nom....

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Jeu Mai 26, 2016 9:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Le baril de brent au-dessus de 50 dollars pour la première fois depuis novembre

Le Monde.fr avec AFP | 26.05.2016

Pour la première fois depuis le 4 novembre, le baril de brent est repassé jeudi 26 mai au-dessus de 50 dollars. La référence européenne du brut, pour livraison en juillet, s’établissait à 3 h 30 GMT à 50,07 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 29 cents, à 49,85 dollars.

Les cours du brut avaient rebondi après être tombés à leur plus bas depuis treize ans en janvier, sous 30 dollars le baril, plombés par une offre largement excédentaire, que ne parvenaient plus à digérer des économies en phase de ralentissement. On reste toutefois loin des cours de juin 2014, quand le baril d’or noir s’échangeait 100 dollars.

« Un rebond qui n’est peut-être pas durable »

Les observateurs divergent quant à l’interprétation à donner de l’embellie de ces dernières semaines, entre ceux qui l’attribuent à un véritable espoir de rééquilibrage du marché mondial et ceux qui n’y voient que l’effet temporaires des problèmes de production connus par plusieurs pays. Le Venezuela est en plein chaos politique et économique, faisant peser une hypothèque sur le détenteur des premières réserves mondiales. En Libye, un accord de principe sur la gestion du pétrole est intervenu le 17 mai entre les factions rivales, mais la production est au plus bas et les exportations entravées. Le Canada a dû réduire sa production de sables bitumineux d’environ 1 million de barils par jour (sur 2,9 millions) en raison de l’incendie qui a dévasté la région de Fort McMurray.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-mondiale ... FYvPVlF.99

Quant au Nigeria, premier producteur d’Afrique, sa production est tombée à 1,4 million de barils par jour alors qu’il a un potentiel de 2,5 millions de barils. Les attaques des infrastructures ont repris, comme en 2006-2009, depuis que le président Muhammadu Buhari a décidé de renoncer à la stratégie de ses deux prédécesseurs, qui avaient acheté la paix avec les rebelles en décrétant une amnistie et en intégrant certains de leurs chefs dans les sociétés chargées de sécuriser les oléoducs. L’excédent mondial a permis de compenser ces 2 millions de barils perdus au Canada et au Nigeria.

« Le rebond remarquable de plus de 80 % observé depuis février est peut-être exagéré, car les fondamentaux macroéconomiques n’ont pas changé d’autant », écrit pourtant dans une note à ses clients l’analyste d’IG Markets Bernard Aw. « Cela laisse penser que les prix sont portés par la spéculation dans un rebond qui n’est peut-être pas durable. »

Réunion de l’OPEP



Mercredi, les cours avaient terminé au plus haut de l’année après l’annonce d’une nette baisse des réserves américaines, qui a conforté la bonne disposition des marchés dans l’espoir d’une résorption de la surabondance mondiale. Les réserves américaines de pétrole brut ont baissé de plus de quatre millions de barils la semaine dernière, selon des chiffres publiés mercredi par le département de l’énergie (DoE) des Etats-Unis.

Mercredi, la Banque centrale du Canada a également affirmé que les gigantesques feux de forêt dans la région pétrolière de Fort McMurray en Alberta péserait lourdement à court terme sur l’activité économique. La production canadienne de pétrole a été réduite en moyenne de 1,2 million de barils par jour ces dernières semaines, un impact significatif pour une économie largement dépendante de l’énergie.

Les investisseurs sont focalisés sur une réunion à Vienne de l’OPEP le 2 juin, où ils espèrent un accord sur une baisse de la production. Celui-ci est toutefois très incertain, l’Iran, dont le pétrole arrose de nouveau le marché mondial après la levée des sanctions, n’ayant vraisemblablement aucune intention de plafonner ni sa production ni ses exportations de pétrole. Avec de surcroît la rivalité régionale entre l’Arabie saoudite et l’Iran ... les éléments sont réunis pour un nouvel échec des négociations sur un gel de la production, comme à la mi-avril à Doha.

http://www.lemonde.fr/economie-mondiale ... 56941.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 445 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27 ... 30  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com