Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Dim Oct 20, 2019 3:47 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 445 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25 ... 30  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Jeu Jan 07, 2016 10:48 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Ce n'est pas une corrélation, c'est le prix du baril dans la monnaie d'échange dominante.
En dollars courant.
En dollars constant ou en dollars de 2016, ce graph aurait une toute autre tronche.

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Jeu Jan 07, 2016 10:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Pétrole: le baril de WTI atteint de nouveaux plus bas en douze ans


Londres 07 janv 2016

Le WTI, le pétrole échangé à New York, a atteint jeudi de nouveaux plus bas en douze ans, dans un marché asphyxié par l'excédent d'offre que les tensions croissantes au Moyen-Orient, les derniers chiffres sur les stocks américains de brut et les mauvaises données chinoises, ont encore davantage affecté.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février est tombé vers 07H40 GMT à 32,10 dollars, un minimum depuis le 29 décembre 2003.

L'opinion (des investisseurs) à l'égard du WTI a reçu un nouveau coup fatal durant les échanges jeudi, a relevé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Les prix ont chuté à un nouveau plancher dans le sillage des tensions croissantes entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui ont saboté tout espoir que les membres de l'Opep puissent s'entendre sur des réductions de production, a ajouté l'analyste.

De même, Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets, a relevé que la situation irano-saoudienne était peu susceptible de fournir un nouveau soutien aux cours du pétrole - même si les investisseurs ont un temps craint pour l'approvisionnement dans la région - car l'Iran devrait encore davantage s'opposer à toute réduction de production de l'Opep alors qu'il s'apprête à revenir sur le marché pétrolier une fois les sanctions occidentales levées.

Le prix du WTI, tout comme celui du Brent, le pétrole échangé à Londres qui a lui aussi signé jeudi de nouveaux plus bas depuis avril 2004, souffrent cruellement de la surabondance d'offre agressive pesant sur le marché et empêchant toute reprise durable des cours.

Les investisseurs ont commencé à perdre patience alors que le déclin du nombre de puits de pétrole en activité (aux États-Unis) n'ont pas réussi à avoir quelque effet que ce soit sur la hausse conséquente des réserves de pétrole, a observé M. Otunuga.

Les derniers chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE) sur l'état des réserves américaines de brut, un important indicateur de la demande du premier consommateur mondial de pétrole, ont en effet à nouveau déçu le marché.

Même si les stocks de brut sont ressortis en nette baisse lors de la semaine achevée le 1er janvier (-5,1 millions de barils), ce déclin s'est accompagné d'une très forte hausse des réserves d'essence et de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.), qui ont bondi respectivement de 10,6 millions de barils et 6,3 millions de barils.

Ainsi, selon M. Otunuga, la forte augmentation des stocks américains d'essence a renforcé les inquiétudes d'une excédent d'offre soutenu et cela a en conséquence sapé davantage l'attirance des investisseurs pour le pétrole.

En outre, de récents indicateurs chinois venus confirmer le ralentissement de la seconde économie mondiale ont également contribué à la déprime des cours, faisant craindre pour la demande mondiale de matières premières.

Dans ce contexte particulièrement baissier pour l'or noir, est-ce que le baril à 20 dollars prédit par Goldman Sachs pourrait être atteint plus tôt que prévu', s'interrogeait M. van Dulken.

http://www.romandie.com/news/Petrole-le ... 664302.rom


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Jan 11, 2016 8:19 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Nouvelle séance de chute pour les prix du pétrole.

11 janvier 2016

Les barils de Brent et de WTI sont tous deux passés sous les 32 dollars lundi 11 janvier dans une séance très volatile. Après avoir alterné en matinée les passages dans le vert et dans le rouge, les prix de l’or noir ont rechuté à partir de 16h30 environ.

Le WTI américain est venu toucher un nouveau point bas depuis plus d’une décennie à 31,5 dollars le baril, alors que le Brent de Mer du Nord est venu chercher vers 17h30 les 31,7 dollars le baril.
.....................
Les valeurs liées à l’activité d’extraction pétrolière étaient encore massacrées lundi. En France, Vallourec (-6,59%), célèbre pour ses tubes en acier sans soudure à destination du marché pétrolier, poursuit une série noire depuis la semaine dernière, et perd déjà plus de 23% depuis le début de l’année 2016. CGG (-3,73%) perd pour sa part 13% depuis le début de l’année, alors que Maurel & Prom (-4,38%) perd 19% depuis le début de l’année. Technip (-1,45% lundi, -16% en cumulé) suit la tendance alors que Total (à l’équilibre aujourd’hui) fait figure de bon élève avec une baisse de « seulement » 9% depuis le début de l’année.

Les spéculations vont bon train sur une éventuelle poursuite de la tendance baissière du pétrole, et l’anticipation a priori hasardeuse de Goldman Sachs datant de septembre dernier, à propos d’un « baril à 20 dollars », était largement commentée lundi. Pour l’instant, c’est surtout la barre des 30 dollars le baril qui commence à être regardée avec beaucoup de nervosité par les investisseurs.

La sphère financière a clairement intégré l’idée que la baisse des cours du brut est un risque majeur pour les pays émergents qui vivent de l’exploitation du pétrole, ce qui pourrait se répercuter sur les perspectives de croissance mondiale à court terme. Ce sujet est très sensible depuis l’été dernier. La seconde question que pose la chute des prix du pétrole est la gestion de la dette des entreprises de ce secteur, qui ne sont généralement plus rentables aux niveaux actuels des cours du brut.

http://www.boursorama.com/actualites/le ... c70c8f3bf4


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mar Jan 12, 2016 7:28 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Les cours du pétrole se rapprochent du plancher des 30 dollars le baril sous lequel ils n'ont plus chuté depuis 12 ans, ce qui provoque des remous au sein de l'Opep.

12 janvier 2016

Nouveau contrecoup de la surabondance d'or noir qui déprime le marché depuis dix-huit mois, les prix du baril sont tombés ce mardi à 30,43 dollars pour le Brent, la référence européenne du brut, et à 30,41 dollars pour le WTI, son équivalente américaine.
...............

http://www.ouest-france.fr/economie/ene ... ep-3964964


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Jan 13, 2016 9:28 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Mais ou est ce que ça va s'arrêter de descendre ????

Citation:
Le pétrole fait une incursion sous les 30 dollars, du jamais vu depuis 2003

Par latribune.fr 13/01/2016,

Les cours affichent ainsi leur septième séance consécutive de baisse, sans précédent depuis la crise financière, un mouvement alimenté principalement par les doutes sur la demande chinoise et l'absence de diminution de l'offre mondiale.


Une première depuis plus de 12 ans. Les cours du pétrole à New York sont brièvement tombés mardi 12 janvier sous le seuil de 30 dollars le baril, poursuivant un mouvement de baisse qui les ont fait chuter de près de 18% depuis le début du mois.

Le contrat février sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdait 97 cents, soit 3,1%, à 30,44 dollars le baril en fin de séance après être brièvement tombé, peu avant la clôture, à 29,93 dollars, son plus bas niveau depuis décembre 2003. Le Brent a quant à lui fini à 30,86 dollars, en repli de 69 cents, soit 2,19%, après un plus bas à 30,34 dollars.

La Chine et la surproduction en cause

Les cours affichent ainsi leur septième séance consécutive de baisse, sans précédent depuis la crise financière, un mouvement alimenté principalement par les doutes sur la demande chinoise et l'absence de diminution de l'offre mondiale.


"Le marché reste sous pression à cause des implications du retour imminent de l'Iran" avec la levée imminente de sanctions contre Téhéran "et du fait que l'on n'attend aucune mesure de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)", a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'annonce d'un attentat suicide qui a fait au moins dix morts à Istanbul et les déclarations du ministre nigérian du Pétrole sur la volonté de "quelques" pays membres de l'Opep d'organiser une réunion d'urgence du cartel ont provoqué une séance une brève remontée des cours mais la tendance s'est vite inversée. Le ministre du Pétrole des Emirats arabes unis (EAU) a écarté l'hypothèse d'une initiative de l'Opep, jugeant que la stratégie actuelle, visant à défendre les parts de marché en faisant baisser la production nord-américaine, fonctionnait.


Le cours moyen du baril de brent à 50 dollars en 2017 ?

"Pour que le marché se stabilise, il faut que la production continue à baisser aux Etats-Unis et que les investissements continuent à diminuer", a prévenu Andy Lipow. De son côté, l'Energy Information Administration (EIA) américaine a dit s'attendre à ce que la production mondiale augmente encore jusqu'à la fin de l'an prochain, notamment avec la probable levée des sanctions occidentales contre l'Iran.

L'agence fédérale table sur un cours moyen du Brent de 40 dollars en 2016 et 50 dollars en 2017 et sur un prix du brut américain inférieur de deux dollars environ à celui du Brent cette année et de trois dollars l'an prochain.

"S'il ne se passe rien d'énorme et si la situation des économies émergentes ne s'améliore pas, le prix du pétrole ne semble pas en mesure de remonter avant la fin 2017", a estimé Kevin Book, analyste spécialisé du cabinet ClearView Energy Partners.
(avec Reuters et AFP)

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 42257.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Jan 13, 2016 10:09 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
on va te payer pour acheter du pétrole !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Ven Jan 15, 2016 6:37 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Le pétrole sous les 30 dollars, un signe alarmant pour l'économie mondiale

LEXPRESS.fr , le 15/01/2016

Les sanctions occidentales contre l'Iran pourraient être levées ce dimanche. Le retour de cet exportateur sur le marché du pétrole déprime le marché, alors que l'économie américaine donne de nouveaux signes de faiblesse.

Faux espoir de reprise pour l'économie mondiale. Alors que le marché avait légèrement rebondi hier, le cours du pétrole est repassé sous les 30 dollars le baril vendredi à l'ouverture à New York. Vers 14h10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 1,47 dollar à 29,73 dollars sur le New York Mercantile Exchange et retrouvait ses plus bas niveaux depuis fin 2003. Le prix du baril de Brent, la référence européenne, évoluait lui aussi sous la barre des 30 dollars.

Après avoir chuté fin 2015 face à l'inaction de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) face à leur surproduction, puis poursuivi son déclin en début d'année dans un contexte d'inquiétudes sur la demande chinoise, le marché pétrolier est désormais plombé par la perspective d'un relèvement imminent de l'offre iranienne, après l'accord sur le nucléaire.

L'Iran pourrait ouvrir ses vannes à partir de lundi

L'Iran espère recevoir ce vendredi un feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), antenne des Nations Unies, suivi d'ici dimanche d'une levée des sanctions occidentales. "C'est un fait, la levée de sanctions (contre Téhéran) ne pourrait pas intervenir à un pire moment pour le marché pétrolier et elle est en mesure de faire encore baisser les cours", ont jugé les experts de Commerzbank. "Après tout, le marché mondial reste trop approvisionné, que ce soit des Etats-Unis, de l'Opep", dont est membre l'Iran, "ou de la Russie".

Le baril new-yorkais est lui aussi sous des pressions spécifiques, à cause "de craintes de plus en plus présentes d'une récession aux Etats-Unis face à la faiblesse de l'économie mondiale et à de mauvais indicateurs américains", a rapporté Mike Lynch, de Strategic Energy & Economic Research. "Cela préoccupe beaucoup les investisseurs sur le marché du pétrole, aujourd'hui." Vendredi, les marchés ont notamment digéré des ventes au détail décevantes en décembre ainsi qu'une chute libre de l'activité manufacturière de la région de New York ce mois-ci, à son rythme le plus marqué depuis la récession de 2008-2009. Wall Street était en chute de -2,43% à l'ouverture, tandis que le Nasdaq perdait -2,75%.

La Russie très fragilisée

A Moscou, le rouble et la Bourse ont plongé dans le sillage du prix du pétrole, qui pose des "risques sérieux" pour le budget pour ce pays exportateur, selon le Premier ministre Dmitri Medvedev. Ce début d'année prend une tournure cauchemardesque pour les Russes, confrontés depuis un an à une grave crise économique qui a fait chuter leur pouvoir d'achat et voient s'éloigner chaque jour un peu plus toute perspective d'accalmie.


http://lexpansion.lexpress.fr/actualite ... 54038.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Ven Jan 15, 2016 10:41 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
tu vas finir dans "théorie de l'effondrement" avec des posts pareils !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Ven Jan 15, 2016 10:45 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
L'effondrement systémique par le pétrole bon marché, il fallait oser !

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Ven Jan 15, 2016 11:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Aerobar a écrit:
L'effondrement systémique par le pétrole bon marché, il fallait oser !
Qui l'eu cru, hein ? personne ici.
Ben oui, le marché constate que l'effondrement systémique fait baisser la consommation d'énergie plus vite que la déplétion.

Du coup les volumes baissent, mais moins vite que les prix.

Le truc qui cloche c'est que normalement dans la théorie piquiste, c'est le pic de pétrole qui doit être la cause de l'effondrement systémique.
Or là, ben c'est le contraire qui se passe.

Bref on attendait un PO et un l'effondrement systémique, on les à mais dans le désordre.

En plus il y a l'outsider RCA qui revient du Diable Vauvert par la corde et qui pourrait bien coiffer les deux favoris au poteau.

Dingue non ?

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Dim Jan 17, 2016 10:49 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
on finit toujours par avoir raison. Suffit d'attendre suffisamment longtemps, longtemps....

viewtopic.php?p=623#p623

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Jan 18, 2016 11:27 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 23, 2009 10:28 pm
Messages: 2061
Du côté du Canada ça va pas fort... la monnaie s'effondre dans le sillage de la baisse du court du pétrole

_________________
.Petroleum donare, postea dioxydecarbonare, ensuita rechaufare


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Jan 18, 2016 1:13 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17349
bon, on est passé sous les 30 dollars !

Fichier(s) joint(s):
29_CRUDE_WTI.JPG
29_CRUDE_WTI.JPG [ 13.12 Kio | Vu 1063 fois ]

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Lun Jan 18, 2016 1:26 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Citation:
Le baril de Brent est tombé brièvement à un nouveau plus bas lundi, passant sous les 28 dollars en Asie sur fond de craintes d'une surabondance de l'offre après la levée de la plupart des sanctions occidentales contre l'Iran.


http://www.europe1.fr/economie/petrole- ... an-2651999

J'ai la faiblesse de croire que le retour de l'Iran sur le marché est déjà pricer dans les cours depuis des mois. Il va falloir trouver autre chose pour expliquer la chute des prix du bbl.

"Vous avez beau dire, y'a pas seulement que de l'Iran, y'a autre chose, ce serait pas des fois un effondrement systémique ? Hein ?"

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le baril pour une poignée de dollars (moins de 50)
MessagePosté: Mer Jan 20, 2016 11:20 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
http://www.oil-price.net

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 445 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25 ... 30  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com