Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Jeu Nov 23, 2017 11:25 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 276 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 19  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le charbon
MessagePosté: Sam Sep 02, 2006 11:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12375
Localisation: 38
Citation:
Tous au charbon !

Le charbon est, selon vous, l'une des principales solutions à la crise énergétique annoncée. Pourquoi ?

La demande mondiale d'électricité connaît une croissance exponentielle : en 2030, elle aura progressé de 60 %. Or les prix du pétrole et du gaz ont fortement augmenté, l'énergie solaire est encore très coûteuse et peu fiable, l'éolien n'est pas très cher, mais pas très fiable non plus. Quant au nucléaire, il fait face à une opposition politique très forte, sauf en France. Même si les attentes sur les énergies renouvelables sont grandes, il leur faudra du temps pour prendre des parts de marché au pétrole. Nous ne pourrons pas répondre aux besoins mondiaux en électricité sans un recours massif au charbon.

Quand ce basculement aura-t-il lieu ?


Nous y sommes déjà ! La quasi-totalité des projets des vingt-cinq prochaines années concerne des centrales à charbon : d'ici à 2010, de nouvelles capacités de 220 gigawatts vont être construites, puis de 500 gigawatts entre 2011 et 2020, et encore de 670 entre 2020 et 2030. Les deux tiers seront localisées dans les pays émergents, dont la Chine et l'Inde.


Ces nouvelles centrales rejetteront de grandes quantités de CO2...

C'est le problème majeur. Durant leur vie, elles émettront autant de CO2 que tout ce qui a été rejeté dans l'atmosphère depuis 1750. Nous avons largement sous-estimé ces rejets futurs. Il existe bien sûr de nouvelles techniques pour capter le CO2 émis et le séquestrer sous l'océan ou sous terre, mais les premières usines utilisant cette technologie ne démarreront qu'en 2011. Trois projets - deux aux Etats-Unis et un au Danemark - sont en cours de réalisation. C'est encore très onéreux et nous ne savons pas le faire à grande échelle. Résultat : plus de 85 % des nouvelles capacités prévues d'ici à 2030 utiliseront les vieilles technologies polluantes.

Si on y ajoute le fait que 2 milliards d'êtres humains vont devenir riches dans les cinquante prochaines années et qu'ils voudront acquérir une voiture, une chose est sûre, nous produirons beaucoup trop de CO2. La vraie question est de savoir si la planète peut devenir plus riche sans détruire le climat. Nous allons accélérer le changement climatique.


Que préconisez-vous ?

Le protocole de Kyoto n'est pas assez ambitieux. Les dirigeants de la planète doivent prendre des décisions radicales pour endiguer cette hausse annoncée des émissions : limiter le recours au charbon, accélérer le développement du nucléaire, investir dans les recherches sur les nouvelles énergies, récompenser ceux qui utilisent des véhicules plus propres...


Mais vous dites vous-même que les énergies renouvelables ne sont pas encore à la hauteur de l'enjeu...

C'est vrai. Depuis les années 1970, des milliards de dollars ont été dépensés pour améliorer les cellules solaires, notamment pour convertir en électricité plus d'énergie provenant des rayonnements. Actuellement les chercheurs explorent la piste de cellules solaires sur film organique très fin. Mais, jusqu'à présent, les améliorations ont été modestes, et cette technologie est encore très onéreuse. De plus, le problème du stockage n'a toujours pas été réglé : vous produisez le jour mais, souvent, vous avez besoin de courant la nuit. Pour l'éolien, le stockage est également problématique et aucune bonne technique n'a été trouvée.


Quel est l'avenir des biocarburants produits à partir de maïs, de betteraves, de canne à sucre ?

Cela marche dans certains pays, mais nous partons de bas, et cela prendra beaucoup de temps pour se développer. Ce qui peut se faire aux Etats-Unis et au Brésil ne peut sans doute pas se faire en France, où les surfaces disponibles pour les cultures nécessaires ne sont pas suffisantes.


Pour quand voyez-vous la fin du pétrole ?

Le problème est double. Quand devrons-nous sortir du pétrole ? La réponse est simple : dès maintenant, si nous regardons les conséquences environnementales de son utilisation. Quand serons-nous obligés d'en sortir parce qu'il n'y en aura plus ? La réponse est plus floue. Sans réduire notre consommation, nous avons quelques décennies devant nous. Mais il existe de nombreuses incertitudes sur les réserves pétrolières et leur exploitation : en Irak, de gigantesques zones pétrolifères pourraient être développées ; en Russie, le potentiel des gisements a été mal évalué durant la période soviétique, et ces zones sont encore mal exploitées, notamment à grande profondeur en raison d'insuffisances technologiques ; enfin, la région de la mer Caspienne est aussi prometteuse mais politiquement instable.


Ne faudra-t-il pas réserver l'or noir, de plus en plus rare, au transport aérien ?


La demande future de kérosène sera tellement importante qu'une solution envisagée, dans les prochaines décennies, est en effet d'utiliser en priorité le pétrole pour l'aéronautique. En théorie, on pourrait faire voler des avions avec du biocarburant, c'est une piste actuellement explorée. Pour les voitures, tout le monde recherche une alternative au tout-pétrole et le marché automobile va être assez confus dans les trente prochaines années. Les consommateurs auront au choix plusieurs types de motorisation, de carburants : moteurs hybrides, piles à combustible, hydrogène.


En quoi cette fin du pétrole modifiera-t-elle le jeu économique ?


Il y aura de moins en moins d'entreprises pétrolières privées parce que les opportunités de développement et de production se réduisent. Les entreprises étatiques gagnent du terrain, en Russie, dans les pays de l'ex-URSS, au Moyen-Orient, en Amérique latine... Il y a à peine dix ans, Mobil, Texaco, Elf existaient encore. Elles ont été absorbées, et la consolidation du secteur se poursuit. Les plus petites sont actuellement mangées par les plus grandes. Dans vingt ans, je ne vois plus que trois ou quatre grandes compagnies de dimension internationale.

Propos recueillis par Laure Belot et Jean-Michel Bezat
Article paru dans l'édition du Monde du 03.09.06


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Sep 06, 2006 3:20 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17089
(Entretien avec Peter Schwartz, directeur du GBN, un "think tank" américain) [Schwarz = Noir: avec un nom pareil comment peut-on ne pas favoriser le charbon ?]

Un commentaire de cyberie.qc.ca du 3 nov 95 !

"Manifestement, tout le monde n'a pas les mêmes lectures. Ceux et celles qui sont fidèles au périodique-phare Wired auront bien aimé le numéro spécial «Scenarios: the Future of the Future» et l'article de Peter Schwartz sur le nouvel ordre (le nouveau désordre?) mondial en page 106-107.[..].Et Peter Schwartz? Il est un des fondateurs de Global Business Network, un cabinet d'experts-conseils spécialisés dans l'établissement de scénarios stratégiques, qui a son site Web à http://www.gbn.org.

Voir aussi:
The Future of Energy, A GBN Webconference


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Fév 18, 2008 7:49 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3717
L'IFP a publié un paquet de PDF qui s'articule autour de la question : "Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique ?"

Pas de grandes révélations, mais néanmoins quelques chiffres intéressants. La question des réserves et ressources en charbon semblent être un sujet... sur lequel personne n'a d'avis tranc²hé, si ce n'est pour dire qu'elles sont probablement surévaluées.

Sur le plan du climat, c'est décevant : les différents docs se contentent de donner quelques valeurs d'émissions de CO2 au km ou au kW - on est loin du scénario "climato-géologique" de Hansen.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avr 10, 2008 11:24 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Posco, N°1 coréen de l'acier, et 4ème mondial a accepté des hausses des prix pour le charbon à coke livrable entre le 1er avril 2008 et le 31 mars 2009 comprises entre 205 et 215 %. Sans doute prix a la gorge par les prix spots et les baisses de production chez les principaux exportateur.

Image

les Echos.fr


Mais se n'est rien à coté d'ArcelorMittal , qui fait l'acquisition de trois mines de charbon en Russie , pour 718 millions de dollars. Intégration contrainte pour lutter contre le manque de ressource et porter son autosuffisance de 10% à 15%. ArcelorMittal, en pleine négociations aussi à de fortes craintes a avoir pour sa facture charbonnière.

Nouvelle version des chaises musicales ?

Romandie.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 12, 2008 1:14 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
La Banque mondiale finance une centrale au charbon de 4000 MW en Inde

Mais pas de séquestration des GES en vue. Et le prix du charbon vapeur vient de doubler.


Citation:
Les promoteurs du projet soulignent que la technologie retenue pour le projet émet 40 % moins de GES que la moyenne des centrales au charbon en Inde, et 16 % moins que celles de l’OCDE. Malgré tout, la centrale émettra chaque année 23 millions de tonnes de GES, ou l’équivalent de 5 à 6 millions de voitures.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 12, 2008 10:54 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3717
De nombreuses centrales au charbon sont construites sur un gisement de charbon, qu'elle possède. La notion de prix de la matière première ne joue donc plus.

C'est comme si tu avais un champ de fraises derrière ta boutique :)

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juil 17, 2008 11:20 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
La Chine en panne de charbon

Citation:
.....]Que la Chine soit contrainte d'imposer des restrictions sur la demande en électricité laisse supposer que l'offre de charbon est insuffisante. La réalité est plus contrastée. Avec une production annuelle de l’ordre de 2,5 milliards de tonnes, le plus grand pays producteur au monde de charbon est loin d’avoir épuisé ses ressources. Mais ce qui fait défaut aujourd’hui, ce sont les moyens logistiques pour extraire le combustible et surtout pour l’acheminer vers les centres industriels. L’industrie, qui tire la demande d'électricité, s’est développée beaucoup plus rapidement que le rail et l’extraction du charbon thermique enfoui dans des zones éloignées des centres économiques......[


Ce n'est qu'un extrait. La Chine ne pouvait plus longtemps se développer avec une croissance à deux chiffres. Avec ou sans crise mondiale le modèle semble grippé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Lun Oct 13, 2008 12:58 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Le charbon en forte baisse sur le marché spot, Il suis en cela le cours du brut avec une précisions de métronome. Il revient au alentour de son prix de début 2007.
La Chine attend des productions de charbon battant des records, les stocks sont pleins, et donc qu'elle sera moins importatrice de charbon. La crise financière a poussé les fonds spéculatifs, pressé par le retrait de leurs clients, à se désengager des marchés des matières premières, comme déjà vu sur les cours de l'uranium.

Image

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Lun Oct 13, 2008 7:52 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3717
Marrant, l'effet "Jeux Olympiques" clairement visible sur ce graphe : les prix se sont maintenus jusqu'à la clôture...

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Lun Oct 13, 2008 10:09 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17089
finalement la Chine c'est beaucoup d'infrastructures pour le JO.

Et après ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Mar Déc 09, 2008 2:43 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Poweo renonce à sa centrale au charbon au Havre

Encore le coup de la finance mondiale ? Ou les prix et la consommation d'énergie en berne ? Ou les écologistes...?

C'est peut être une suite du Grenelle.

Citation:
Le producteur d'énergie privé français Poweo a décidé d'abandonner son projet de centrale thermique au charbon au Havre en l'absence de technologies permettant le captage et le stockage du CO2 émis, a-t-on appris lundi auprès du groupe. "Il n'est pas raisonnable de dire que nous allons construire une centrale au charbon alors que les technologies pour capter et stocker le CO2 ne seront pas prêtes avant une bonne dizaine d'années", a déclaré à l'AFP Charles Beigbeder...

...En revanche, le groupe dit étudier la possibilité de construire une centrale au gaz naturel d'une capacité de 800 MW...

...La ministre de l'écologie et du développement durable de l'époque Nelly Olin avait déclaré qu'elle s'opposerait à ces projets s'ils ne respectaient pas le protocole de Kyoto relatif aux émissions de gaz à effet de serre.

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Mar Déc 09, 2008 8:22 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3717
La première raison, c'est que l'investissement nécessaire par MW installé est beaucoup plus favorable au gaz. Tout le reste n'est que vanité.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Mar Déc 09, 2008 9:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17089
centrale thermique = bûcher des vanités ?

Une remise au goût du jour semble indispensable..

http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%BBche ... nit%C3%A9s

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Lun Juil 04, 2011 4:57 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12375
Localisation: 38
Faut il que Richard Heinberg reécrive son article "The end of cheap coal" ?

ainsi que son bouquin "BLACKOUT" de 2009 ?

Image
http://richardheinberg.com/bookshelf/blackout


Les Australiens viennent de découvrir un gisement de charbon, qui pourrait étre le plus gros du monde.

Il y a des plans assez fous de conversion "in-situ" en Gaz puis liquids.

Citation:
According to An Australian Company, a coal field discovered in the Simpson Desert could be the biggest in the world.

Central Petroleum Limited says it recently discovered the field in the south-east of the Northern Territory about 300 kilometres from Alice Springs. It says the coal seam stretches across 400 kilometres.

The company has signed an agreement with Allied Resource Partners to work towards setting up a coal production plant in the Great Artesian Basin area.

ARP says the plan is to make liquid fuel without mining, by heating the coal underground, turning it into a gas and then turning that gas into a liquid.

Mr David Shearwood ARP spokesman says operations could last for 100 years because the field is so big. He said that it is an enormous quantity of coal. In our analysis and we can't find a bigger coal field on the planet."

He says the project would involve building a pipeline to Darwin and possibly one to South Australia.

The joint venture partners say they are seeking USD 300 million from investors to pay for a feasibility study that would include extensive exploration.

ARP says the project could be bigger than the Inpex gas plant planned for Darwin which today received environmental approval from the Federal Government.

A peak environment group in Central Australia has expressed concern about the proposed project.

Mr Jimmy Cocking from the Arid Land Environment Centre says he is not buying assurances that the process will be environmentally friendly. He said that they are very keen to distance themselves from the coal seam gas industry in saying it is very different."

He added that "There are still inherent risks associated with it. This project is about making coal not coal, but pumping chemicals into the ground and pumping them up, so we have got big concerns about it."

Mr Cocking also says he is not convinced the companies can meet their promise to capture carbon and store it underground. He says the science of carbon capture has not been proven on a large-scale project like this one.



http://www.steelguru.com/raw_material_n ... 12608.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le charbon
MessagePosté: Dim Aoû 21, 2011 6:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Une fois n'est pas coutume, un bon reportage sur M6 dans le magasine "66 Minutes".

L'exploitation du charbon par des adolescents Népalais dans des mines en Inde.
Une vrais horreur pire que Germinal en 2011. Dans des veines de 60 cm les gosses piochent à la mains, tractent eux même sur plusieurs centaines de mètres accroupis des chariots de bois de 100 kg de charbon pour 1.5€ le chariots.

A voir à partir de ce soir (ou demains) sur M6 replay

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 276 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 19  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com