Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Jeu Oct 18, 2018 4:52 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mar Nov 19, 2013 10:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
2013 est pas complétement fini, mais on a une petite idée de ce que ça va donner question CO2 rejeté par les humains :

Citation:
Les émissions de CO2 à un nouveau niveau record en 2013

LONDRES (Reuters) 19 Nov 2013

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone devraient atteindre cette année le niveau record de 36 milliards de tonnes, d'après les estimations d'un groupe de chercheurs publiées mardi.

Le rapport du Global Carbon Project illustre l'incapacité des décideurs politiques à réduire les émissions de CO2, le principal gaz à effet de serre, facteur du réchauffement climatique.

L'estimation, calculée chaque année à partir de données d'instituts de recherches du monde entier, représente une hausse de 2,1% par rapport à 2012 et de 61% par rapport à 1990, l'année de référence du Protocole de Kyoto, à ce jour unique accord mondial fixant des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La publication de ce rapport coïncide avec la tenue à Varsovie d'une nouvelle conférence internationale sous l'égide de l'Onu pour tenter de négocier le successeur du Protocole de Kyoto.

"Les gouvernements doivent trouver un accord sur les moyens d'inverser cette tendance. Les émissions doivent chuter de manière substantielle et rapide si nous voulons contenir le changement climatique sous le seuil de 2°C", souligne Corinne Le Quéré, climatologue à l'université britannique d'East Anglia et responsable de cette étude.

Le seuil de 2°C figure dans les travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), qui estime qu'au-delà de cette limite, le réchauffement climatique entraînerait des événements climatiques (inondations, sécheresses, tempêtes) extrêmes.

D'après Glen Peters, climatologue à l'institut norvégien Cicero, l'accroissement des émissions de CO2 s'explique par la forte croissance de la consommation mondiale de charbon, qui dépasse les progrès liés au développement des énergies renouvelables.

"Bien que la société assiste aux nombreux développements positifs en matière d'énergie renouvelable, ces capacités de production accrues ne supplantent pas la consommation de charbon", souligne-t-il.


http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/ ... 72_240.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Jeu Nov 21, 2013 2:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
Citation:
40 milliards de tonnes : les émissions de CO2 atteignent un niveau record


Image

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Dim Avr 20, 2014 2:07 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Scrat a écrit:
Citation:
40 milliards de tonnes : les émissions de CO2 atteignent un niveau record


Grace aux journalistes ont fait bien mieux. 490 milliards de tonnes pour la France en 2012. :mrgreen:

Citation:
Gaz à effet de serre : les émissions en France ont stagné en 2012

Le Monde.fr | 18.04.2014

Les émissions de gaz à effet de serre ont stagné en France en 2012 par rapport à l'année précédente, malgré une hausse notable dans le secteur résidentiel essentiellement due à la météo, rapporte le Centre interprofessionnel d'études de la pollution atmosphérique (Citepa).

En 2012, les émissions de GES se sont élevées à 490,1 milliards de tonnes :lol: équivalent CO2, contre 490 pour 2011. Si depuis 1990, l'année de référence, les rejets de gaz à effet de serre de la France sont globalement à la baisse (– 12 %), le rythme n'est pas assez soutenu pour parvenir à l'objectif de division par quatre des émissions d'ici à 2050, précise le Citepa.

La baisse des émissions s'explique par des mesures d'économie d'énergie dans certains secteurs comme le logement ou le transport, ou la mise en œuvre de nouveaux procédés chimiques dans l'industrie manufacturière, mais aussi par la baisse de l'activité liée à la crise économique. A l'exclusion des émissions du secteur résidentiel, qui ont augmenté de près de 7,7 %, les autres ont soit baissé, soit stagné.

RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE 40 % À 70 % D'ICI À 2050

Dimanche 13 avril, le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) a publié la dernière version de son rapport. Il préconise notamment, pour réduire le réchauffement provoqué par les gaz à effets de serre, de réduire les émissions entre 40 % et 70 % d'ici à 2050 et de les ramener à un niveau « proche de zéro » d'ici à 2100.

Les experts du GIEC prônent, pour y parvenir, le recours aux énergies peu carbonées, l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments et le développement des techniques de captage et de stockage du CO2.

Une loi très attendue sur la transition énergétique et présentée comme l'une des « priorités » du premier ministre, Manuel Valls, censée rendre la France moins consommatrice d'énergies fossiles, sera présentée
avant l'été.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Quels boulets ces journalistes. :roll:

C'est évidemment 490 millions de tonnes de CO2.

Romandie recopie la même bêtise http://www.romandie.com/news/Climat-les ... 469578.rom
avec à la fin le chiffre correct par habitant.
Citation:
En tonnes par habitant, la baisse est de 26% entre 1990 et 2012 (9,6 t éq. CO2 en 1990 et 7,5 t éq. CO2/hab en 2012), la population ayant augmenté de 12% depuis 1990.


et on a bien 490 millions de tonnes divisé 65 millions habitants = 7.5 t par habitant (eq CO2).

Je crois qu à l' école de journalisme on devrait rétablir les cours d' arithmétique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mer Mai 07, 2014 8:16 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
L’Allemagne, premier émetteur de CO2 de l'Union Européenne... et en progression

07 Mai 2014 Usine Nouvelle

Si les émissions de CO2 de l’Europe ont baissé entre 2012 et 2013, celles de l’Allemagne continuent de grimper. Ce pays compte pour 23 % dans les émissions européennes.

Dans les débats climato-énergétiques, il y a deux types de commentateurs au sujet de l’Allemagne. Les premiers considèrent l’Allemagne comme un modèle compte tenu de son engagement fort en matière de nouvelles énergies, et son ambition de produire 80 % d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2050. Les seconds jugent que l’Allemagne a entamé une transition énergétique trop rapide qui donne aujourd’hui lieu à l’utilisation massive de houille et de charbon. La dernière étude d’Eurostat publiée ce mercredi 7 mai va sans doute apporter de l’eau au moulin de ces derniers.

En 2013, les Allemands étaient, de très loin, les premiers émetteurs de CO2 en Europe avec 760 millions de tonnes. Ils se situent devant le Royaume-Uni (455 millions de tonnes), la France (346 millions de tonnes), l’Italie (342 millions de tonnes), la Pologne (290 millions de tonnes), l’Espagne (224 millions de tonnes) et des Pays-Bas (162 millions de tonnes). Ces sept pays compte pour 77 % des émissions de CO2 de l’Europe des 28 ; l’Allemagne seule en concentre 23 %. Ces masses sont liées à la population des pays et au dynamisme industriel. Rapporté par habitant et par point de croissance, l’Allemagne se replacerait dans le peloton.

Six pays en hausse… dont la France

Le problème est que l’Allemagne a vu ses émissions de CO2 augmenter de 2 % entre 2012 et 2013. Une des raisons est un recours accru au charbon dont les cours se sont effondrés en Europe en raison d’exportations massives depuis les Etats-Unis où prédomine le gaz de schiste. Mais l’Allemagne n’est pas la seule à progresser, cinq autres pays font figure de mauvais élèves : le Danemark (+6,8 %), l’Estonie (+4,4 %), le Portugal (+3,6 %), la France (+0,6 %) et le Portugal (+0,3 %). Parmi les très bons élèves, on retrouve Chypre (-14,7 %), la Roumanie (-14,6 %) ou l’Espagne (-12,6 %). Des pays en récession économique…

Finalement, la bonne nouvelle est qu’au global, l’Europe des 28 a globalement réduit ses émissions de 2,5 % par rapport à 2012. Eurostat juge que les initiatives européennes en faveur des économies d’énergies, les conditions climatiques plutôt douces sur le Vieux Continents et une activité économique stagnante expliquent essentiellement ce recul.



http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... on.N260891


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Jeu Mai 08, 2014 4:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
Citation:
Développement durable : discours et pratiques en France et en Allemagne

Notion émergente à la fin des années 1980, le développement durable a aujourd’hui acquis ses lettres de noblesse et figure dans la plupart des éléments de discours des dirigeants politiques et économiques français, mais si cette notion est devenue familière à la plupart des Français, en pratique on peine à observer une mise en œuvre concrète des principes qui y contribuent. À l’inverse, comme le montre cet article de Cornelia Findeisen , les Allemands sont assez peu au fait des discours en lien avec le développement durable, cette notion leur étant peu familière a priori, mais ils le mettent en pratique de manière très régulière, et ce de longue date, dans leur quotidien comme dans leurs politiques publiques. Y aurait-il une explication culturelle à cette différence de comportements de part et d’autre du Rhin, et si oui, est-elle vouée à perdurer ? Faut-il repenser les discours relatifs au développement durable, en France comme en Allemagne, pour susciter et /ou garantir la pérennité des pratiques qui s’y conforment ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Sam Mai 31, 2014 2:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Sam Mai 31, 2014 2:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
L' Image ci dessus illustre cet article :

Citation:
Gaz à effet de serre : l'Europe a pulvérisé ses objectifs de réduction d'émissions

30 Mai 2014 Les Echos

Les émissions des 36 pays liés par le traité de Kyoto, dont ceux de l'Union européenne, ont diminué de 24 % par rapport à 1990.
La tertiarisation de leur économie explique en grande partie cette baisse record, qui dépasse de six fois les objectifs impartis.


Le chiffre est impressionnant. A la fin 2012, les émissions de gaz à effet de serre (GES) des 36 pays parmi les plus développés du monde étaient presque inférieurs d'un quart - de 24 % exactement - à celles de 1990.
Cette baisse ressort des premières données publiées en avril sur la période d'engagement (2008-2012) du protocole de Kyoto. Elle dépasse de six fois les objectifs (- 4 %) impartis à ces pays dans le cadre de ce traité international, conclu en 1997 et auquel doit succéder en 2015 la conférence sur le climat de Paris, un nouvel accord impliquant cette fois tous les pays du monde.

Les pays de l'Union européenne, qui n'étaient que 15 à l'époque, sont en avance. Le Portugal, la Suède et la Grèce ont littéralement « explosé » leurs objectifs, avec un écart de plus de 20 points par rapport à leurs engagements (la Suède a par exemple réduit de 18 % ses émissions alors qu'elle s'était engagée à ne pas les augmenter de plus de 4 %). Un peu moins vertueux, la France et la Grande-Bretagne, qui devaient stabiliser leurs émissions, les ont en réalité diminuées de plus de 10 %. L'Allemagne, qui s'était fixé un objectif ambitieux (- 21 %) a réussi à réaliser une baisse de 24 %.

Cette diminution spectaculaire n'est pas, cependant, l'exact reflet des efforts menés pour « réduire les gaz ». La crise et le ralentissement de l'activité y ont contribué. Tout particulièrement dans les pays de l'ancien bloc de l'Est, qui n'ont pas eu à se démener : leur industrie s'est effondrée dans les années 1990, émettant de facto beaucoup moins de CO2. La baisse a été en moyenne de 40 %, contre un objectif de - 1,9 % ! La Lettonie a par exemple réduit ses émissions de 61 %, la Bulgarie de 53 % , etc. Même sans les permis d'émission dus à l'accumulation « d'air chaud » par ces pays, « globalement, les engagements pris auraient été respectés », jugent les experts de CDC-Climat dans l'évaluation du protocole de Kyoto qu'ils viennent de livrer.

Déplacement des activités de production

Les changements structurels intervenus dans l'économie de ces 36 pays développés ont eu un réel impact. Les 36 % de croissance qu'on y constate entre 1990 et 2011 tiennent au développement des services. Un secteur d'une intensité énergétique bien plus faible que l'agriculture et l'industrie, dont la croissance a été quasi nulle.

Les pays du Vieux Continent ont aussi fait évoluer leur mix énergétique vers des solutions moins carbonées : le gaz a été préféré au charbon et au pétrole pour alimenter les centrales électriques. Ce virage, ni les Etats-Unis, tournés vers l'extraction des gaz de schiste, ni le Canada, attelé à celle des sables bitumineux, ne l'ont négocié. Ces deux pays, non engagés dans le protocole, ont d'ailleurs augmenté fortement leurs émissions : + 18,5 % pour le Canada et + 9,5 % pour les Etats-Unis.

L'industrie européenne et celle des autres pays développés apparaît aussi plus vertueuse qu'auparavant. Elle pourrait en partie le devoir au déplacement des activités de production vers les pays en développement. En intégrant les GES émis pour fabriquer les bien importés de Chine ou d'ailleurs, et dont le volume n'a cessé d'augmenter, le bilan serait a priori moins flatteur. Mais ce scénario n'est pas prouvé. « Au niveau mondial, l'industrie émet moins de CO2 par unité de PIB », font observer les experts de CDC Climat. Selon leurs calculs, l'intensité énergétique de l'industrie a diminué d'un quart.


http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacif ... 674573.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Dim Juin 01, 2014 3:19 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
ç'aurait été bien d'avoir un résultat mondial : Europe / Chine / AM Nord / etc...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mer Juil 02, 2014 7:48 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
pas bête. Fallait y penser. Depuis le temps qu'on en parle remarque.... Ca va aussi vite que la réduction...

Citation:
Le premier satellite chargé de mesurer le CO2 sur orbite

Le Point.fr - Publié le 02/07/2014 à 17:43
OCO-2 fournira une image plus complète des émissions de dioxyde de carbone, dont le niveau dans l'atmosphère est le plus élevé depuis au moins 800 000 ans.


La Nasa a lancé avec succès mercredi son premier satellite pour mesurer les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, principal gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique. Ce satellite, appelé OCO-2 (Orbiting Carbon Observatory-2), est très similaire à l'OCO-1, détruit lors de son lancement en février 2009. Le lanceur transportant le satellite, une fusée Delta 2 de la société United Launch Alliance, s'est arraché de son pas de tir de la base de Vandenberg, en Californie, comme prévu à 11 h 56 (heure de Paris, 2 h 56). La Nasa a confirmé près d'une heure après le lancement la séparation du satellite du deuxième étage de la fusée, qui marque le succès de sa mise sur orbite.


http://www.lepoint.fr/science/le-premie ... 755_25.php

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Jeu Sep 11, 2014 11:44 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
OMM : La progression du dioxyde de carbone s'accélère

11 Sept 2014 enerzine


La teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre a atteint un nouveau pic en 2013, en raison de la hausse accélérée des concentrations de dioxyde de carbone, d'après le bulletin annuel de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) sur les gaz à effet de serre.

Pour l'OMM, la nécessité d'une action internationale concertée face à l'accélération des changements climatiques dont les effets pourraient s'avérer dévastateurs devient plus qu'urgente.

Il ressort de ce bulletin que le forçage radiatif, qui a pour effet de réchauffer le climat, s'est accru de 34% entre 1990 et 2013 à cause des gaz à effet de serre persistants comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane et le protoxyde d'azote.

En 2013, la concentration de CO2 dans l'atmosphère représentait 142% de ce qu'elle était à l'époque préindustrielle (1750), et celles du méthane et du protoxyde d'azote respectivement 253% et 121%.

Les observations effectuées par le réseau de la Veille de l'atmosphère globale (VAG) de l'OMM révèlent que le taux d'accroissement du CO2 atmosphérique entre 2012 et 2013 représente la plus forte augmentation interannuelle de la période 1984-2013. Des données préliminaires laissent supposer que cela pourrait être dû à la réduction des quantités de CO2 absorbées par la biosphère terrestre alors que les émissions de ce gaz continuent de croître.

Le Bulletin de l'OMM sur les gaz à effet de serre rend compte des concentrations – et non des émissions – de ces gaz dans l'atmosphère. Par émissions, on entend les quantités de gaz qui pénètrent dans l'atmosphère et, par concentrations, celles qui y restent à la faveur des interactions complexes qui se produisent entre l'atmosphère, la biosphère et les océans. L'océan absorbe aujourd'hui environ le quart des émissions totales de CO2 et la biosphère un autre quart, limitant ainsi l'accroissement du CO2 atmosphérique.

...........

Image

Concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre

Le dioxyde de carbone a contribué pour 80% à l'augmentation, entre 1990 et 2013, du forçage radiatif induit par les gaz à effet de serre persistants, qui s'est accru de 34% durant cette période, selon l'Indice annuel d'accumulation des gaz à effet de serre publié par l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA).

En 2013, en moyenne mondiale, la teneur de l'atmosphère en CO2 était de 396,0 parties par million (ppm), soit 2,9 ppm de plus qu'en 2012, ce qui représente la plus forte augmentation interannuelle de la période 1984-2013. Les concentrations de CO2 fluctuent d’une saison et d’une région à l’autre. Si le rythme d'accroissement actuel se maintient, la teneur annuelle moyenne de l'atmosphère en CO2 à l’échelle du globe devrait dépasser le seuil symbolique de 400 parties par million en 2015 ou 2016.

Le méthane (CH4) est le deuxième plus important gaz à effet de serre. Environ 40% des rejets de CH4 dans l'atmosphère sont d'origine naturelle (zones humides, termites, etc.) et 60% d'origine humaine (élevage de bétail, riziculture, exploitation des combustibles fossiles, décharges, combustion de biomasse, etc.). Le CH4 atmosphérique a atteint un nouveau pic en 2013 – 1824parties par milliard (ppb) environ – en raison de l'accroissement des émissions anthropiques. Après une période de stabilisation, la teneur de l'atmosphère en méthane augmente de nouveau depuis 2007.

Le protoxyde d'azote (N2O)

Les émissions de protoxyde d’azote dans l'atmosphère sont d'origine naturelle (environ 60 %) et humaine (environ 40 %), puisqu'elles proviennent notamment des océans, des sols, de la combustion de biomasse, des engrais et de divers processus industriels. La concentration atmosphérique de ce gaz a atteint quelque 325,9 parties par milliard en 2013. Sur une période de 100ans, l'impact du protoxyde d'azote sur le climat est 298fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, à émissions égales. Le N2O joue aussi un rôle important dans la destruction de la couche d'ozone stratosphérique qui nous protège des rayons ultraviolets nocifs émis par le soleil.
....................

http://www.enerzine.com/604/17611+la-pr ... lere+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mar Sep 23, 2014 8:39 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Il y en a pas assez, faut en rajouter.

Citation:
Nous nous dirigeons vers un niveau record d'émissions de CO2 en 2014

23 sept 204 enerzine

Selon le rapport Global Carbon Project publié dimanche, les émissions de dioxyde de carbone issues de la combustion des hydrocarbures, principal contributeur au réchauffement climatique, devraient augmenter en 2014 de 2,5% pour atteindre 37 milliards de tonnes, un nouveau record.

La publication de ce rapport intervient juste avant le sommet des Nations unies sur le changement climatique qui se tient aujourd'hui à New York.

Les émissions de CO2 seraient ainsi supérieures de 65% par rapport aux niveaux de 1990, l'année de référence du Protocole de Kyoto.

La Chine, les Etats-Unis, l'UE et l'Inde sont les plus grands émetteurs de CO2 et représentent ensemble 58% des émissions. Ces dernières ont augmenté en 2013 de 4,2% pour la Chine, de 2,9% pour les Etats-Unis, et de 5,1% pour l'Inde. Quant à l'UE, elle a réduit ses émissions de 1,8% même si elle continue d'exporter un tiers de ses émissions vers la Chine et d'autres producteurs par les biens et services importés.

Pour la première fois en 2013, les émissions de CO2 de la Chine par habitant ont dépassé celles de l'Europe. Elles sont maintenant plus élevées qu'aux Etats-Unis et l'Union européenne réunis. 16% des émissions de la Chine proviennent des biens et services exportés dans le monde entier.

Au rythme actuel des émissions de CO2, le quota de 1.200 milliards de tonnes de CO2 sera utilisé dans une trentaine d'années. Cela signifie que d'ici une génération, si rien n'est fait, les mesures prises pour limiter la hausse du réchauffement climatique de 2°C pourrait être grandement compromise.

L'équipe internationale de scientifiques sur le climat des Nations-Unies a affirmé que pour éviter cette catastrophe, plus de la moitié de toutes les réserves mondiales de combustibles fossiles devaient rester en l'état.

"L'influence humaine sur le changement climatique est limpide. Nous avons besoin d'une réduction substantielle et durable des émissions de CO2 provenant de la combustion des hydrocarbures, si nous voulons limiter le changement climatique. Nous sommes très loin des engagements nécessaires pour rester en dessous du seuil des 2°C de changement climatique, un niveau qui sera difficile à gérer pour la plupart des pays à travers le monde, même pour les pays riches" a précisé Corinne Le Quéré, directrice du Centre Tyndall à l'UEA.

Image

"Nous avons déjà utilisé les deux tiers de la quantité totale de carbone que nous pouvons brûler, afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous du niveau crucial de 2°C. Si nous continuons au rythme actuel, nous allons atteindre notre limite en moins de 30 ans et cela sans prendre en compte la croissance continue des niveaux d'émissions. L'absence de mise en place d'action immédiate est inquiétante - soit nous prenons la responsabilité collective de faire la différence, et très vite, soit il sera trop tard" a précisé pour sa part Pierre Friedlingstein, auteur de l'étude dans Nature Geoscience et professeur à l'Université d'Exeter.

Autres chiffres clés :

Les émissions de CO2 au Royaume-Uni ont diminué de 2,6% en 2013, grâce à une baisse de l'utilisation du charbon et du gaz. Toutefois, le Royaume-Uni exporte un tiers de ses émissions de CO2 en consommant des biens et services produites ailleurs.

Les émissions de CO2 sont principalement causées par la combustion d'hydrocarbures, mais pas seulement. Ainsi il faut ajouter la production de ciment et le processus de déforestation qui représente 8% des émissions de CO2.

Les émissions de CO2 doivent rester en dessous du seuil des 3.200 milliards de tonnes pour avoir 66% de chance de maintenir le changement climatique en dessous des 2°C. Mais les deux tiers - soit 2.000 milliards de tonnes - de ce quota ont déjà été utilisés. Si les émissions mondiales continuent de croître au rythme actuel, les 1.200 milliards de tonnes restantes seront utilisées dans une génération.

Les émissions mondiales doivent diminuer de plus de 5% chaque année pendant plusieurs décennies pour maintenir la température au dessous des 2°C.

http://www.enerzine.com/604/17652+nous- ... 2014+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mer Jan 07, 2015 9:02 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
France : Des émissions de CO2 sur la bonne trajectoire

En 2012, les émissions de gaz à effet de serre nationales se sont élevées à 490 millions de tonnes équivalent CO2, selon le ministère de l'écologie, soit une diminution de 12 % par rapport à 1990, année de référence pour les engagements pris dans le cadre du protocole de Kyoto. La France a ainsi parcouru plus de la moitié du chemin qui doit conduire l'Europe à une baisse de 20 % d'ici à 2020.

Le ministère précise que, par habitant, la diminution est de 26 % entre 1990 et 2012, alors que la population française a augmenté de 12 % sur la même période. Il y voit le fruit de « l'ensemble des mesures d'atténuation, notamment l'amélioration des procédés industriels, l'isolation renforcée des bâtiments, le recours aux énergies renouvelables… »

Pour autant, l'empreinte carbone des Français, qui prend en compte les émissions générées à l'étranger lors de la fabrication et le transport de biens et de services importés en France, continue de croître. En 2010, elle représentait 733 millions de tonnes équivalent CO2, en hausse de 11 % par rapport à 1990.

En outre, les dernières statistiques mondiales du Global Carbon Project, publiées en septembre 2014 et portant sur le seul CO2 (et non pas sur l'ensemble des gaz à effet de serre, dont font aussi partie le méthane ou le protoxyde d'azote), révèlent que les émissions de la France sont légèrement reparties à la hausse en 2013. Elles ont atteint 344 millions de tonnes, contre 341 millions en 2012. Au niveau européen, la France se classe au quatrième rang des pays émetteurs de CO2, derrière l'Allemagne (759 millions de tonnes), le Royaume-Uni (462) et l'Italie (353), et devant la Pologne (312) et l'Espagne (240).


extrait d' un article plus général du Monde sur l' écologie en France.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Mer Avr 15, 2015 1:08 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Les gaz à effet de serre émis au Japon proche du record de 2007

Reuters 14/04/15

Les émissions de gaz à effet de serre du Japon ont pratiquement égalé, durant l'année qui a pris fin en mars 2014, leur record de 2007, selon des statistiques définitives publiées mardi par le gouvernement de Tokyo, qui reflètent l'augmentation de la consommation de charbon après l'arrêt des centrales nucléaires.

Les émissions ont augmenté de 1,2%, à 1,408 milliard de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (CO2), par rapport à l'année antérieure, selon les chiffres publiés par le ministère de l'Environnement. Cela traduit une hausse de 0,8% par rapport à 2005 et de 10,8% par rapport à l'année de référence qu'est 1990.

Le record a été atteint en 2007 avec 1,412 milliard de tonnes.

La totalité des 48 réacteurs nucléaires du Japon sont à l'arrêt depuis septembre 2013 et subissent des contrôles de sécurité rigoureux, décidés à la suite de la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

L'énergie nucléaire représentait 26% de la production électrique du Japon avant cette catastrophe. L'abandon provisoire de l'atome a entraîné une hausse des importations de gaz naturel et de charbon, augmentant la production de gaz à effet de serre (GES).

Le Japon est le cinquième émetteur au monde de GES. A titre de contribution à la conférence internationale sur le climat, COP21, qui se tiendra à la fin de l'année à Paris, le Japon envisage de réduire ses émissions de 20% d'ici 2030, rapportait la presse japonaise jeudi dernier


http://www.capital.fr/a-la-une/actualit ... 07-1030152


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Jeu Juin 11, 2015 7:48 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Image

source : http://www.enerzine.com/604/18492+chang ... aris+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les rejets de Co2
MessagePosté: Sam Juil 11, 2015 2:29 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
CO2 au Mauna Loa dispo à Juillet 2015 :
source : http://www.esrl.noaa.gov/gmd/webdata/cc ... nd_mlo.pdf

404 ppm en Juin au maximum estival.

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com