Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Lun Déc 11, 2017 2:07 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Lun Nov 20, 2017 2:08 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12469
Localisation: 38
Scrat a écrit:
À quoi bon penser à l’heure où se profile à l’horizon la menace du remplacement de l’homme apprenti-sorcier par le robot, son héritier ?


Il prévoit que les robots de Boston Dynamics vont lui botter les fesses aprés un salto arriére ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Mar Nov 21, 2017 8:07 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17156
c'est tout ce que ça t'inspire ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Jeu Nov 23, 2017 10:27 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12469
Localisation: 38
Citation:
Près de 200 ours polaires massés sur une île à cause du réchauffement

Par Le figaro.fr , AFP agence le 23/11/2017

En raison de la fonte des glaces, ces mammifères passent de plus en plus de temps sur la terre ferme et une forte concurrence pour la nourriture s'établit entre eux. De cette situation résulte un conflit inévitable entre les ours polaires et les humains de la région.

Image

Les touristes étaient venus admirer en bateau les paysages glacés de l'Arctique russe. Ils ont finalement eu droit à un autre spectacle tout aussi impressionnant. Près de 200 ours polaires en plein festin, affairés sur la carcasse d'une baleine. «Nous étions tous estomaqués», témoigne Alexandre Grouzdev, le directeur de la réserve naturelle de l'île Wrangel, dans l'Extrême-Orient russe, où a eu lieu cet automne cette rencontre, «unique» selon lui.

Les ours polaires s'étaient rassemblés au bord de l'eau pour dépecer la carcasse d'une baleine échouée sur la rive. Le large groupe comprenait de nombreuses familles, dont deux mères suivies chacune par quatre oursons, une vision «peu fréquente», a expliqué Alexandre Grouzdev. Si un tel spectacle peut fasciner les touristes, pour les scientifiques, il illustre les conséquences du réchauffement, qui transforme l'habitat naturel des animaux, accroît la concurrence pour la nourriture et les rapproche des zones habitées. Le changement climatique provoque la fonte des glaces plus tôt dans l'année et pousse les populations d'ours polaires de l'Arctique à passer plus de temps sur la terre ferme et à se rapprocher dangereusement des villages.

L'île Wrangel, située dans la mer des Tchouktches dans le nord-est de la Sibérie, est traditionnellement l'endroit où les ours polaires se reposent entre août et novembre, après la fonte des glaces et avant de pouvoir repartir à la chasse aux phoques. Elle est également considérée comme la principale zone de tout l'Arctique où ils donnent naissance à leurs petits.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/11 ... fement.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Jeu Nov 23, 2017 10:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17156
Oh les pauvres choux.....

Mais regardez les bien ! La population d'ours blancs aura fondu de moité en 2050....

(pas près d'en revoir autant)

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Jeu Déc 07, 2017 8:38 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12469
Localisation: 38
Citation:
La déforestation pourrait conduire les tigres de Sumatra à l'extinction


Par Sciences et Avenir avec AFP le 06.12.2017

La déforestation de l'île Indonésienne de Sumatra - notamment pour permettre la construction de plantations d'huile de palme - pourrait conduire à l'extinction des tigres de Sumatra.

La déforestation liée aux plantations d'huile de palme risque de provoquer la disparition du tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae) déjà considéré par l'UICN comme étant en "danger critique d'extinction", ont mis en garde deux chercheurs américains et un chercheur indonésien dans un article paru le 5 décembre 2017 dans la revue Nature Communications. Le grand carnivore a disparu des îles indonésiennes voisines de Java et de Bali, et ses chances de survie à Sumatra dépendent du maintien de son habitat qui est actuellement très fragmenté.

Des territoires plus étendus pour pouvoir survivre

Pour étudier les populations de tigres de Sumatra, les chercheurs ont sillonné pendant un an la jungle et y ont déposé des centaines de caméras. L'identification des félins se faisait essentiellement grâce aux stries présentes sur leur fourrure, différentes d'un spécimen à l'autre. Les scientifiques ont ainsi pu découvrir que l'habitat d'un seul tigre couvre environ 390 km2. "C'est beaucoup plus étendu que les habitats de tigres dans d'autres régions comme l'Inde, et cela indique qu'ils ont besoin de parcs plus grands pour survivre", ont-ils expliqué dans un communiqué.

Si les ressources manquent, poussant ainsi les grands félins à parcourir une plus grande distance, c'est parce que leur habitat s'est réduit de 17 % entre 2000 et 2012. Par ailleurs, leur population a chuté d'un nombre estimé de 742 adultes à 618 sur la même période, selon les chercheurs. Entre 1990 et 2010, Sumatra a vu disparaître 37 % de sa forêt primaire. Et les tigres se retrouvent ainsi acculés dans des poches isolées de la forêt. "La dégradation de vaste étendues sauvages poussent les tigres un peu plus près de l'extinction", a commenté l'auteur principal de l'étude Matthew Luskin, étudiant en doctorat à l'université de Californie à San Diego. Il reste seulement deux habitats suffisamment grands pour accueillir plus de 30 femelles en âge d'avoir des petits, un chiffre considéré par les experts comme le seuil à partir duquel une population est viable sur le long terme. Pour Mathias Tobler, co-auteur de l'étude : "Si nous voulons sauver les tigres de Sumatra dans la nature, il faut agir maintenant".

Cependant, les scientifiques ont également fait part d'une bonne nouvelle : les populations de tigres dans les forêts primaires intactes ont augmenté et sont ainsi 50 % plus élevées que dans des forêts exploitées pour le bois. "Sauvegarder les étendues restantes de forêt primaire est maintenant absolument critique", a insisté Mathias Tobler.

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux ... ion_118904


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Jeu Déc 07, 2017 8:54 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12469
Localisation: 38
:-( encore une Trumperie :

Citation:
Trump ampute de plus de moitié deux parcs naturels considérés comme monuments nationaux en Utah

Par Sarah Sermondadaz le 05.12.2017

Le président américain Donald Trump vient de réduire de respectivement 45 et 85% deux parcs nationaux américains. Une décision qui ouvre la région à l'exploitation des hydrocarbures, mais qui laisse sans protection des trésors archéologiques et géologiques.

Sous Trump, les parcs naturels américains vont-ils progressivement se réduire à une peau de chagrin ? Le président américain Donald Trump a amputé, début décembre 2017, deux monuments nationaux de l'Utah, marquant le plus important retour en arrière en la matière en plus d'un siècle. Bears Ears National Monument, créé en décembre 2016 par Barack Obama, va ainsi perdre 85% de sa surface originelle de 546.000 ha. Pour Grand Staircase-Escalante National Monument, créé en septembre 1996 par Bill Clinton, la perte s'élève à 45% sur 763.000 ha. De nombreuses voix s'élèvent contre cette décision qui va "mettre en danger des trésors géologiques et archéologiques" et qui pourrait ouvrir la voie à l'exploitation pétrolière des zones retirées. Le point en quelques cartes.

Image
Le site de Cedar Mesa, dans le parc de Bears Ears National Monument en Utah (États-Unis).
Bureau of Land Management


.........................

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... tah_118864


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les menaces globales anthropiques
MessagePosté: Sam Déc 09, 2017 1:10 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12469
Localisation: 38
Citation:
L'agonie d'un ours polaire devient le symbole du réchauffement climatique

Par Journaliste Figaro Agathe Muller le 08/12/2017

VIDÉO - Un photographe du National Geographic a publié sur Instagram la vidéo d'un ours polaire agonisant faute de nourriture suffisante, provoquant une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

Paul Nicklen est un photographe et biologiste spécialiste des ours polaires. En mission sur l'île de Baffin au Canada pour l'association SeaLegacy, qui a pour objectif de protéger les océans, il a assisté à une scène «qui le hante», a-t-il confié sur Instagram.

À leur arrivée sur l'île, son équipe et lui sont tombés sur un ours famélique à la recherche de nourriture.

La vidéo, qui comptabilise plusieurs millions de vues, montre un animal maigrissime, à l'arrière-train atrophié, se mouvant avec grande difficulté. Après avoir fouillé une poubelle en vain, l'ours s'effondre, l'écume au museau. «Il n'était pas vieux mais est probablement mort dans les heures qui suivaient», pense le photographe.

Image

En raison du réchauffement climatique, la glace qui recouvre habituellement cette île du Canada à cette époque de l'année a complètement disparu, faisant fuir les phoques dont se nourrissent les ours.

La vidéo a beaucoup fait réagir les internautes qui ont interpellé le photographe, lui demandant pourquoi il n'avait pas aidé l'animal. «Bien sûr que j'y ai pensé, se justifie-t-il au National Geographic. Mais je ne voyage pas avec un pistolet tranquillisant ou 180 kg de viande de phoque. Et puis je n'aurais fait que prolonger son agonie. Par ailleurs, il est illégal de nourrir les ours au Canada», conclut-il.

Une mort lente et douloureuse

«C'est mon devoir de partager aussi bien des scènes magnifiques que des scènes bouleversantes, écrit le photographe sur son compte Instagram. C'est ce à quoi la famine ressemble. L'atrophie musculaire, le manque d'énergie. C'est une mort lente et douloureuse. Quand les scientifiques disent que les ours polaires seront éteints dans 100 ans, je pense aux 25.000 qui vont mourir de cette façon».

À travers son travail, Paul Nicklen lance un appel à lutter contre le réchauffement climatique et au changement des mentalités. «Si la terre continue de se réchauffer nous perdrons les ours et tout le système polaire. Nous devons réduire notre empreinte carbone, faire attention à ce que nous mangeons, arrêter la déforestation, et commencer à faire passer la Terre, notre maison, en premier», conseille vivement l'artiste sur Instagram.


http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/12 ... atique.php


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com