Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Mer Nov 14, 2018 3:28 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 651 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 44  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les USA... et nulle part ailleurs... d'ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 12:26 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
Tiens, et si l'on débutait un fil sur les US ?

Les nouveau président élu Barrack Obama est placé face à des nombreux arbitrages difficiles:

économie, chômage, nucléaire, énergies renouvelables. Il ne s'est pas encore prononcé dans les faits.

Envisagé par ailleurs ici:

viewtopic.php?f=19&t=1146

Entre temps, la Citybank se sépare de 53.000 de ses collaborateurs...

http://www.arcor.de/content/aktuell/new ... 69480.html

(en Allemand)

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Dernière édition par Scrat le Dim Mar 08, 2009 2:13 am, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 12:44 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Il y a aussi la question de GM...

En ce moment, le grand débat dans les hautes sphères politiques états-uniennes est : faut-il lâcher GM comme on l'a fait de Lehman ?

Les partisans du lâchage disent qu'on ne peut pas toujours payer pour les errements des autres, notamment des dirigeants de GM qui n'ont fait selon eux aucun effort pour redresser leur entreprise, notamment en laissant tomber les 4x4

Les partisans du sauvetage rétorque que du bon boulot de redressement est en cours et que lâchr GM ferait, par effet domino, plusieurs millions de chômeurs du jour au lendemain aux USA et dans le reste du monde...

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:03 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
Citation:
Il y a aussi la question de GM...

on fait beaucoup de barouf pour les entreprises de renom...

(Pourtant GM est en quasi cessation de paiement depuis des années...)

Et on laisse tomber les autres. Elles n'ont pas plus (sinon moins) démérité.

Mais il est devenu clair que certaines tireront les marrons du feu... Et d'autres pas.

Il y a un loto du lâchage qui est aussi aléatoire que celui de la française des jeux...

Pourquoi Lehmann ? Pourquoi Goldmann ?

Pourquoi les banques ? Pourquoi pas l'industrie ?

Les arbitrages deviennent de plus en plus aléatoires.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:11 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Scrat a écrit:

Pourquoi Lehmann ? Pourquoi Goldmann ?


Des esprits malins, prétendent que en tant qu'associé de Goldman Sachs, la chute d'un gros conçurent ne lui fut pas indifférente. Mais viles calomnies que tout cela...

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:16 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
GM sera sauvé.

si on lâche GM, Ford et Chrysler tombent aussi, car leurs équipementiers auront fait tous faillite au moment précis où GM fermera ses portes. Les européens généralistes vacilleront sérieusement, une chute n'est pas exclue. Les seuls à s'en sortir seront les Japonais et les Coréens.

Et ça, l'Amérique ne peut l'accepter.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:17 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
Citation:
en tant qu'associé de Goldman Sachs, la chute d'un gros conçurent ne lui fut pas indifférente


cha ché chur. Mais pourquoi avoir lâché Lehmann et pas Goldmann ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:19 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Lehman et Goldman sont dans un bateau. Lehman tombe à l'eau ; qui est-ce qui reste ?

Quand la musique est bonne...

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:20 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
http://fr.youtube.com/watch?v=RLazFUErUI4

???

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:36 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Scrat a écrit:
???

Tu le fait exprès Scrat ?

"Pouf pouf ; c'est, toi, qui, va, dé,po,ser, le, bi,lan...Pas de chance c'est toi mon pauvre Lehman"
[Henry Paulson 2008]

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Nov 18, 2008 1:45 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
bon, si tu veux...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mer Nov 19, 2008 11:05 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
GM, Ford et Chrysler dans un bateau. Un ouragan passe par là, que reste-t-il ?

(ils demandent une caution de plusieurs milliards au congrès.

Obama était d'accord pour réduire la participation accordée aux banques.

3 millions de place de travail en jeu, disent-ils...)

http://www.manager-magazin.de/unternehm ... 11,00.html

Entre temps, c'est BASF qui réduit les productions de 100 usines...

Et l'automibile se prépare à une surcapacité de 27 millions de véhicules en 2009...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mar Déc 23, 2008 10:57 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
L’Amérique qui attend le pire.

Reportage à Philadelphie gagnée par la sinistrose.

Crise oblige, la ville de Philadelphie ferme des casernes, des piscines, des librairies. Des habitants doivent vendre leurs bijoux en or contre du cash, pour survivre.

Le pompier s'est transformé en général. Avec un crayon, il montre le plan de Philadelphie, avec ses casernes disposées de manière stratégique sur le champ de bataille. Mettons que l'incendie se déclare dans ce quartier. Les camions de 25 tonnes, ceux qui doivent être les premiers sur les lieux, partent d'ici. Les autres, ceux de 31 tonnes qui disposent d'échelles, sont parqués là. Mais le vieux pont de la South Street tombait littéralement en morceaux. Il vient d'être fermé pour deux ans, après des années d'atermoiements. Et, autour, d'autres routes vétustes supporteraient mal le passage des véhicules lancés à toute allure. «Parfois nous sommes obligés de tricher, et de nous engager n'importe où pour parer au plus pressé, concède Willam Gault. Pour nous, chaque minute compte. Notre efficacité est à ce prix.»

Si William Gault - qui est aussi vice-président du syndicat des pompiers - tient à faire sa démonstration, c'est que l'alarme a sonné. Non seulement les infrastructures sont en ruine, mais le nouveau maire, Michael Nutter, a aussi décidé de trancher dans le vif, et de fermer 7 des 60 casernes que compte la ville. Dix millions de dollars d'économies. Le pompier-général soupire: «Si chacun y mettait du sien, cela reviendrait à augmenter de un seul dollar les impôts par habitant. On ne se rendra compte du désastre que lorsqu'on alignera des morts carbonisés sur le trottoir. A ce moment, on nous reprochera de ne pas être intervenus assez rapidement.»

Les pompiers de Philadelphie sont sur le pied de guerre. Faute de pouvoir se mettre en grève, ils multiplient les manifestations dans la rue, avec ce slogan: «Les coupes budgétaires tuent.» Mais ils ont à faire à forte concurrence: dans cette ville où Benjamin Franklin fonda, en 1723, la Library Company of Philadelphia qui contient encore la mémoire de la Guerre d'indépendance, onze des cinquante librairies municipales vont aussi fermer. Pareil pour la moitié des piscines. En tout, la ville prévoit de jeter 800 postes à la trappe. «Philadelphie doit se préparer au pire», a expliqué le maire dans une longue et dramatique intervention télévisée.

Le pire ? Il est déjà là, du côté de la Chesnut Street, en plein quartier financier. Entre deux magasins qui ont tiré leurs rideaux, c'est là que se trouve le siège de Philadelphia Gas Works, la compagnie municipale du gaz. Laura est un peu gênée. Mais elle avoue qu'elle est ici pour négocier sa facture mensuelle. C'est presque devenu une routine. Cette femme noire d'une quarantaine d'années élève seule ses deux enfants. «A proprement parler, je n'ai pas d'emploi fixe, si tu vois ce que je veux dire. Les gens ici sont assez compréhensifs. Mais j'attends le jour où on me dira qu'on me coupe le gaz. Qu'est-ce que je ferai, ce jour-là ?»

Au coin de la rue, dans le quartier des bijoutiers, Shai Cohen, 31 ans, ne peut s'empêcher de partir d'un grand éclat de rire: «Nous, cela fait dix-huit ans que nous sommes dans le business, mais jamais il n'y a eu autant d'activité. «Je prends l'or, vous prenez le cash», disent les affiches qui montrent «Joe le bijoutier», son patron, un peu partout, dans ce qui est devenu la campagne publicitaire la plus agressive de la ville: dans les journaux, sur les chaînes de télévision locales, sur des grandes enseignes criardes accrochées sur les autobus.

«Joe le bijoutier» ne vend pratiquement plus rien, peut-être une ou deux pièces par semaine. Mais les gens font désormais la queue devant son magasin pour se défaire de leurs bijoux de famille. Les pièces sont ensuite amenées dans une raffinerie d'or, au nord de la ville, pour y être fondues. «Tout le monde vient ici, les Blancs, les Noirs, les riches, les pauvres, les jeunes, les vieux, explique Shai Cohen. Certains sont en larmes, je n'aurais jamais pensé être témoin de ça.» L'employé s'attend qu'après Noël la plupart de ses concurrents ferment définitivement leurs portes. «Pour l'instant, faute de vendre quoi que ce soit, ils se contentent d'essayer d'acheter de l'or eux aussi. Mais ils sont trop cupides, ils ne s'intéressent qu'au court terme. De toute façon, c'est à nous qu'ils le revendent, cet or. C'est nous qui l'amenons ensuite à la raffinerie.»

Des bijoutiers aux balayeurs, des restaurateurs aux employés des péages sur les autoroutes... la sarabande de la crise frappe un peu partout, sans crier gare. Même là où on ne l'attendrait pas: Au Colosimo's Gun Center, on vend des Colt, des Beretta ou des Smith & Wesson depuis deux générations. Mais, même ici, l'époque est devenue compliquée. «Nos clients sont tiraillés, explique Ed, un employé, devant un long alignement de fusils à lunette. D'un côté, la crise économique fait craindre des temps plus durs, et les gens veulent se préparer. Mais, de l'autre, la crise les frappe eux aussi. C'est devenu difficile de débourser 800 dollars pour s'acheter un pistolet.»

Dans le magasin, une bande de jeunes gens est entrée, pour demander des précisions sur la manière d'obtenir un permis de port d'armes. «Quarante-cinq dollars de frais, et un coup de fil à la police pour vérifier les antécédents judiciaires», répond mollement l'employé. A Philadelphie, seul l'Etat est autorisé à vendre de l'alcool. Mais les armes s'acquièrent librement. Le taux de meurtres est trois fois supérieur à celui de New York.

Pourtant, ce n'est pas à cette criminalité-là que pensent d'abord les habitants, dans une ville systématiquement classée comme l'une des plus corrompues du pays. «L'alcool, les cigarettes, le pétrole, tout est taxé... Et où va donc tout cet argent ?» interroge William Gault, le syndicaliste. «Si aujourd'hui le maire nous laisse tomber, c'est parce que les pompiers n'ont pas assez soutenu sa campagne électorale. C'est le système des lobbies. C'est comme cela que fonctionnent les Etats-Unis.»

«Les politiciens actuels sont les enfants de ceux qui étaient au pouvoir la génération précédente. Ils pensent à s'enrichir et ne créent rien, sinon le chaos», reprend comme en écho dans son antre Victor Gordon, 66 ans. Le marchand a eu des démêlés avec les autorités locales, qui voulaient lui saisir sa maison s'il ne payait pas une taxe qu'il jugeait «inventée». Il a menacé de porter plainte pour des millions de dollars. Les politiciens ont reculé. «A tout faire, je préférerais encore être au temps de la mafia. Au moins, les choses étaient plus claires», grince-t-il.

Victor Gordon n'est pas syndiqué. L'homme dispose sans doute de la plus importante collection d'art africain de tous les Etats-Unis. Mais il n'a jamais mis les pieds en Afrique. «J'ai commencé par vendre des vêtements aux Africains. Puis j'ai ramené des œuvres de très grand prix. Certaines valent des centaines de milliers de dollars aujourd'hui», explique-t-il. La crise ? «Elle ne frappe que les imbéciles, ceux qui passent leur temps à boire des bières en rêvant de socialisme. Ce que doivent faire les hommes politiques, c'est disparaître. Et nous laisser travailler.»

Luis Lema, envoyé spécial à Philadelphie, lundi 22 décembre 2008.

http://www.letemps.ch/template/tempsFor ... cle=246705

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 9:47 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17336
Ouaip. Il a compris ce que l'on attendait de lui.

"Obama gèle le salaire de ses collaborateurs et promet la transparence"

"Le président américain Barack Obama a annoncé mercredi au premier jour de son mandat "un gel des salaires" de ses principaux collaborateurs à la Maison Blanche et promis une nouvelle ère de "transparence" dans l'administration.

"Depuis longtemps, il y a eu trop de secret dans cette ville" de Washington, la capitale fédérale, a dit M. Obama dans un discours prononcé devant les membres de son administration à l'Executive Office Building, à deux pas de la Maison Blanche.

"Les vieilles règles affirmaient que s'il y avait des arguments défendables pour ne pas révéler quelque chose aux Américains, eh bien cela ne devait pas être révélé," a souligné le président Obama.

"Cette ère est maintenant révolue," a-t-il promis

http://www.boursorama.com/infos/actuali ... acd093c95e

Bien sûr, les promesses n'engagent que ceux qui y croient... Mais il n'était pas obligé de le dire non plus.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 11:31 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Il devrait attaquer la Chine séance tenante, même les Chinois applaudiraient des deux mains.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les USA... et nulle part ailleurs...
MessagePosté: Jeu Jan 22, 2009 5:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Citation:
Il devrait attaquer la Chine séance tenante

hé bien voilà, la guerre (économique) a (re)commencé.
Citation:
Le président américain Barack Obama estime que la Chine "manipule" sa devise et mettra en place une diplomatie commerciale intensive, a déclaré jeudi le secrétaire au Trésor désigné, Timothy Geithner.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 651 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 44  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com