Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Mer Oct 17, 2018 1:57 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 325 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 18, 19, 20, 21, 22
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Lun Déc 18, 2017 8:02 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Chine: la lutte contre les cheminées fait tousser l'économie


Par AFP le 18.12.2017

A coup de fermetures d'usines, la Chine intensifie sa vaste campagne antipollution, notamment dans la sidérurgie, au point de susciter des inquiétudes pour le rythme de croissance du géant asiatique.

Nouveau coup de froid sur la production industrielle chinoise: après son vif essoufflement d'octobre, elle a encore ralenti en novembre, à l'heure où s'accélèrent, à l'orée de l'hiver, les arrêts d'usines polluantes dans le nord-est du pays.

Jadis objet de voeux pieux, l'environnement a été érigé par le président Xi Jinping en objectif prioritaire: la puissante et redoutée commission disciplinaire du Parti communiste chinois (PCC) s'associe désormais aux inspections du ministère de l'Environnement, une administration jusqu'alors sans grand pouvoir. De quoi s'assurer la coopération des industriels...

Résultat: un bond des amendes sanctionnant des violations (+130% au premier semestre) et surtout des arrêts de production qui viennent s'ajouter aux coupes déjà drastiques de capacités excédentaires dans l'industrie lourde.

Dans la seule province du Shandong (est), plus de 550 usines chimiques ont été fermées ou arrêtées depuis juillet, selon l'agence Chine nouvelle. Le géant de l'aluminium Hongqiao a dû y sabrer sa production, tout comme l'aciériste Jinan Steel qui a éteint cet été des hauts fourneaux employant 20.000 personnes.

Dans 28 grandes villes du nord-est, les producteurs d'aluminium ont été sommés de réduire de 30% leur offre durant l'hiver.

La campagne vise au premier chef la région réunissant Pékin, Tianjin et la province environnante du Hebei, pour laquelle les autorités ont fixé pour mars 2018 d'ambitieux objectifs de réduction de la pollution atmosphérique. Y sont associées les provinces voisines (Shandong, Hubei et Shanxi), cibles de dizaines d'équipes d'inspection.

"Cela a des ramifications nationales, en raison du poids économique combiné de cette zone qui génère un quart du PIB chinois et joue un rôle prédominant dans les industries lourdes", d'où les perturbations entraînées, observe Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics.

"L'énergique campagne anti-pollution cet hiver devrait ralentir la croissance de la production industrielle d'un point de pourcentage entre octobre et mars", estime l'analyste.

Avec pour conséquence, selon Capital Economics, de retirer près d'un demi-point de croissance au PIB chinois au quatrième trimestre et sur les trois premiers mois de 2018.

- Impact sur la santé -

Le réglage politique entre défense de l'environnement et croissance économique devrait figurer en bonne place des discussions à la conférence économique annuelle du PCC, réunie à huis-clos de lundi à mercredi autour de Xi Jinping, qui surveille comme le lait sur le feu les risques de contestation sociale.

Mais certains experts sont plutôt sereins: "Etant donné que la campagne est concentrée géographiquement, l'impact sur la perspective économique devrait rester limité", indique à l'AFP Betty Wang, analyste d'ANZ, tout en pointant un effet inflationniste: les tensions sur l'offre de métaux et matériaux industriels contribuent à en renchérir le coût.

Les réductions de capacités sidérugiques "contribueront également à améliorer, dans une certaine mesure, les profits des industriels", insiste-t-elle. Certains, comme la maison-mère de Jinan Steel --il s'agit de Shandong Steel--, s'orientent déjà vers une montée en gamme de leur appareil de production.

Grâce à l'envolée des prix de l'acier, devenu plus rare, les bénéfices du secteur métallurgique ont bondi de 118,5% sur la période janvier-septembre, selon des chiffres gouvernementaux.

Enfin, l'impact des restrictions antipollution est tempéré par l'industrie technologique, une demande internationale robuste --dont témoigne l'accélération spectaculaire des exportations en novembre-, ainsi que par la montée en puissance des services --plus de la moitié du PIB. Ils "contribueront à maintenir une croissance stable", prévoit Mme Wang.

A terme, réduire la pollution peut diminuer les coûts de santé publique et encourager la productivité des employés, musclant donc à la marge le PIB, plaide dans une étude récente Brian Viard, professeur à l'institut CKGSB à Pékin.

Les fermetures d'usines peuvent donc avoir "un impact positif" indirect, avait-il indiqué en novembre en marge d'une conférence.

Zhang Yong, vice-président de la puissante agence de planification chinoise (NDRC) avait déjà minimisé mi-octobre les effets délétères pour la croissance de la campagne antipollution, "nécessaire" pour "avoir davantage de ciel bleu".

Certes, cela "pénalise la performance des entreprises visées", avait-il déclaré. "Mais à terme, la construction d'une +civilisation écologique+ dopera notre développement économique".

l'article original avec les photos (de pollution) https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... mie_119257


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Dim Jan 28, 2018 3:17 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Chine: Un millier d'entreprises fermées à Pékin d'ici 2020

Reuters le 27/01/2018

Un millier d'entreprises du secteur manufacturier auront fermé d'ici 2020 à Pékin, dans le cadre d'un plan de restructuration économique de la capitale, annonce samedi l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Ces fermetures s'inscrivent dans un plan d'intégration des économies des villes de Pékin et de Tianjin et de la province du Hebei.

D'ici la fin de la décennie, 300 marchés et centres logistiques seront également fermés à Pékin, précise Chine nouvelle, qui s'appuie sur la conférence de presse donnée par le directeur adjoint du bureau de Pékin chargé de superviser l'intégration de la région Pékin-Tianjin-Hebei.

Pékin, qui compte 22 millions d'habitants, s'efforce de juguler sa croissance démographique et de transférer les entreprises et certaines "fonctions non capitales" dans le Hebei pour réduire la pollution.

Cette année, 500 entreprises manufacturières seront fermées dans la capitale, ainsi que 176 marchés et centres logistiques. Plusieurs universités et hôpitaux seront transférés dans des zones péri-urbaines, a précisé Liu Bozheng.

http://www.boursorama.com/actualites/ch ... ade854f539


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Dim Jan 28, 2018 3:21 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Pollution : en Chine, une tour de 100 mètres pour épurer l’air

Par Henri-Pierre Penel le 26.01.2018

Au nord de la Chine, dans la ville de Xian, une tour de 100 mètres de haut a prouvé son efficacité pour luter contre la pollution… et ce n’est qu’un début.

Image

Il est reconnu que les villes chinoises souffrent d'un taux de pollution particulièrement élevé. Pour améliorer la qualité de l'air de que respirent les citadins, Junji Cao, chercheur de la Chinese Academy of Sciences et expert en chimie de l'atmosphère, a conçu une tour d'épuration de l'air d'un type particulièrement innovant. En effet, haute de 100 mètres, cette tour assure une circulation de l'air dans son unité de traitement par convection naturelle, donc sans qu'il soit nécessaire de faire appelé à un système de soufflerie grand consommateur d'énergie. Pour cela, la base de l'édifice s'entoure d'une immense verrière d'une surface équivalente à la moitié d'un terrain de football qui, par effet de serre, chauffe l'air.

10 millions de mètres cubes d’air traités par jour

L’air ainsi réchauffé s’engouffre dans la cheminée par convection. Comme dans le cas d’une une Montgolfière, l’air chaud plus léger que l’air froid s’élève naturellement. Dans cette imposante cheminée l’air traverse une série de filtre où il se libère des particules fines qu’il contient. Les résultats récemment publiés, basés sur des mesures pratiquées depuis 2015, date de construction de cette tour expérimentale, sont encouragent. En effet, à la sortie de la cheminée purificatrice, il est constaté que l’intégralité des particules PM2,5 (dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns), des nitrates et des anhydrides sulfureux sont retenus par le système de filtration. La tour parvient ainsi a épurer 10 millions de mètres cubes d’air par jour. De même son effet bénéfique sur la qualité de l’air serait mesurable sur la dizaine de points de mesure de la qualité de l’air répartis sur une surface de 10 kilomètres carrés aux abords de l’installation. Durant les pics de pollution aux particules fines, une baisse de 15% des PM2,5 serait constatée.

Vers une tour de 500 mètres


Mais l’installation qui équipe Xian n’est qu’un prototype et surtout une maquette à échelle réduite du système définitif. En effet, le projet initial tel que le présente la demande de brevet déposée par Junji Cao en 2014 est beaucoup plus ambitieux. Il décrit des dispositifs basés sur une tour atteignant une hauteur de 500 mètres et équipés d’une verrière de 200 mètres de côté. Selon les estimations de Junji Cao, de telles installations seraient capables d’épurer l’air dans un rayon de 30 kilomètres. Une technologie porteuse d’espoir pour la Chine qui peine a réduire son niveau de pollution. Aux dires de l’étude qu’a publié Greenpeace le 11 janvier 2018, à l’exception de certaines grandes villes telles que Pékin ou Tianjin, la pollution de l’air n’a que très peu diminué. Pour les particules fines PM2,5, cette baisse n’a été en moyenne que de 4,5% depuis 2013 toutes provinces confondues.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... air_120268


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Dim Fév 04, 2018 10:40 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Beijing supprimera le chauffage au charbon dans 450 villages

Par : french.china.org.cn le 29-01-2018

Beijing envisage de supprimer le chauffage au charbon dans 450 villages situés dans les zones de plaine cette année pour lutter contre la pollution de l'air.

Les foyers dans les 450 villages en question transformeront leur chauffage au charbon en chauffage au gaz ou à l'électricité, selon Sun Wenkai, chef de la Commission municipale des affaires rurales de Beijing.
Fin 2018, tous les villages des zones de plaine mettront fin à l'utilisation du charbon, a indiqué M. Sun.
Les autorités comptent également aider certains villages montagneux et situés près des sites des Jeux olympiques d'hiver 2022 à bénéficier du chauffage à l'énergie propre, a-t-il ajouté.
La consommation de charbon dans les zones rurales pendant la saison de chauffage constitue une des principales sources de pollution de l'air en hiver, a expliqué M. Sun.
Un total de 974.000 foyers dans 2.237 villages de Beijing sont passés à l'énergie propre, permettant de réduire la consommation de charbon d'environ 2,9 millions de tonnes chaque saison du chauffage, et obtenant une diminution des émissions de dioxyde de soufre de 14.000 tonnes.

Beijing a l'intention de dépenser plus de 19 milliards de yuans (3 milliards de dollars) dans la lutte contre la pollution de l'air cette année.
La capitale chinoise a intensifié ces dernières années les mesures visant à améliorer la qualité de l'air et a obtenu des résultats remarquables.
La densité moyenne des PM2,5 à Beijing était de 58 microgrammes par mètre cube l'année dernière, atteignant l'objectif fixé par le Conseil des Affaires d'Etat, et en baisse de 20,5% en 2016.


http://french.china.org.cn/china/txt/20 ... 345703.htm


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Lun Fév 19, 2018 9:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
La Chine va planter 84 000 km² de forêts pour lutter contre la pollution de l’air


Alors que la Chine multiplie les initiatives pour développer l’énergie verte et réduire les émissions de CO2, le pays souffre toujours de la pollution de l’air. Pour régler ce problème, des milliers d’arbres vont être plantés dans les années à venir. Une augmentation de la couverture forestière qui, si elle semble être la solution, pourrait ne pas suffire.

Image

DES ACTIONS DÉJÀ MENÉES POUR RÉDUIRE LA POLLUTION

Avec un brouillard polluant planant en permanence au-dessus des grandes villes et des répercussions sur l’ensemble du pays, la Chine vit avec le CO2 au quotidien. Néfaste pour la santé et l’environnement, le pays agit pourtant pour améliorer la qualité de l’air.

En 2017, la Chine avait annoncé vouloir fermer 40 % de ses usines et prendre une mesure concernant les véhicules diesel. Depuis peu, elle abrite une tour purificatrice d’air capable de réduire la pollution environnante de 15 %. Cependant, la Chine ne s’arrête pas à ces alternatives. Elle a dévoilé son nouveau projet pour réduire les émissions de CO2 : planter 84 000 km² de forêts.

La Chine compte actuellement 208 millions d’hectares de forêt, ce qui représente 21 % de la superficie du pays. Rien qu’en 2018, le pays souhaite que celle-ci passe à 23 % et pour accomplir cette mission, 60 000 soldats de l’armée populaire ainsi que des policiers vont être réquisitionnés, d’après le journal Asia Times. Cette augmentation ne marque toutefois que le début d’un plan de grande ampleur.

Le chef de l’Administration des forêts de Chine, Zhang Jianlong, a déclaré que la couverture forestière totale du pays pourrait atteindre 26 % en l’espace de 20 ans. Certaines régions du pays pourraient même dépasser les 30 % de couverture forestière, comme la province du Heibei près de Pékin qui est l’une des régions les plus polluées du pays.

UNE VRAIE SOLUTION ?

Savoir que la Chine a conscience de ses problèmes de pollution de l’air et qu’elle souhaite les réduire est rassurant. Toutefois, même si planter ces arbres paraît être une solution, elle n’est pas suffisante pour faire disparaître le brouillard polluant qui plane sur le pays.

Augmenter de 2 % la couverture forestière aura un petit impact mais pour être véritablement efficace, il doit être couplé à d’autres efforts. La Chine doit par exemple interdire la circulation des véhicules tournant au diesel ou développer davantage les énergies renouvelables pour changer la qualité de l’air.

https://dailygeekshow.com/chine-pollution-air-forets/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Mar Fév 20, 2018 2:06 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
et on apprend que la Chine à déjà ces derniers 5 ans replanté 338 000 km2 de forét !

Citation:
La Chine compte actuellement environ 208 millions d’hectares de forêt, avec 33,8 millions d’hectares ajoutés au cours des cinq dernières années.



Image

http://sciencepost.fr/2018/02/chine-va- ... n-de-lair/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Mar Fév 20, 2018 10:47 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
une fausse vraie solution alors ?

Citation:
Savoir que la Chine a conscience de ses problèmes de pollution de l’air et qu’elle souhaite les réduire est rassurant. Toutefois, même si planter ces arbres paraît être une solution, elle n’est pas suffisante pour faire disparaître le brouillard polluant qui plane sur le pays.

Augmenter de 2 % la couverture forestière aura un petit impact mais pour être véritablement efficace, il doit être couplé à d’autres efforts. La Chine doit par exemple interdire la circulation des véhicules tournant au diesel ou développer davantage les énergies renouvelables pour changer la qualité de l’air.


le fake-siècle ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Dim Avr 22, 2018 3:25 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Les Chinois font des projets démentiels comme au Xianjian :

Image

et comme le réseau électrique est insuffisant, il arrive que 21% de la capacité ne peut pas être utilisée !

Citation:
......But due to higher costs, poor grid connections and the grid’s preference for more predictable coal-generated power, 21.7 percent of the installed wind power generating capacity and 21 percent of the solar power generating capacity in Xinjiang were left idle last quarter.


https://www.evwind.es/2018/04/15/xinjia ... n-q1/63122


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Dim Avr 22, 2018 5:19 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17327
c'est sur le soleil c'est imprévisible.... surtout dans le désert chinois :roll:

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine et nulle part ailleurs...non plus...
MessagePosté: Mar Mai 08, 2018 1:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Image

SENSATIONS FORTES. L'essentiel est de ne pas avoir le vertige ! Un pont au plancher de verre, en forme de fer à cheval, emmène les touristes à plus de 1000 mètres de haut au Parc géologique de Longgang dans le district de Yunyang à Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine. L'ouvrage, construit avec un dénivelé de 718 m entre la passerelle et le sol, est doté d'une console s'étendant sur 26,64 m, et offre une vue imprenable à tous les amateurs de sensations fortes.
Chine Nouvelle/Sipa


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 325 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 18, 19, 20, 21, 22

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com