Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Dim Mai 27, 2018 3:24 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Lun Mar 19, 2012 7:56 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
DCNS compte construire la première usine mondiale de production d'hydroliennes en série à Cherbourg, avec un capacité de production de 100 machines par an.
Jusqu’à maintenant les hydroliennes sont toutes des prototypes, construites à l'unité, c'est un important changement d'échelle.

LIEN

LIEN

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Lun Mar 19, 2012 8:32 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
meretmarine.com avait fait un article avec des photos : http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=119066


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Ven Aoû 23, 2013 2:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Alstom : pleine puissance de l'hydrolienne 1 MW en conditions réelles

23 Aout 2013 enerzine

Après une montée en cadence progressive depuis son immersion en janvier 2013 dans les eaux du centre européen des énergies marines (EMEC*) au large des îles Orcades (Ecosse), l'hydrolienne d'Alstom a atteint sa pleine puissance de 1 MW, et généré plus de 10 MWh d'électricité sur le réseau en conditions d'exploitation réelles.

L'hydrolienne a été testée dans différentes conditions dans le cadre du programme d'essais ReDapt**. Elle a montré une tenue et une performance conformes à son modèle de conception. La prochaine étape aura pour but de tester les capacités de fonctionnement de l'hydrolienne de façon autonome (sa capacité à se positionner seule de manière optimale), de valider les opérations de maintenance et de collecter les données de performance en vue de la certification de la machine. L'endurance et la fiabilité de la machine feront l'objet de tests supplémentaires qui se poursuivront jusqu'en 2014. Des essais en fermes pilotes auront lieu avant le démarrage de la production commerciale.

Image

"Nous sommes très satisfaits des premiers tests menés sur notre hydrolienne qui ont démontré avec succès les avantages de la technologie d'Alstom dans l'environnement particulièrement exigeant du site marin de Fall of Warness, dans les Orcades", a déclaré Rob Stevenson, vice-président d'Alstom pour les Energies Marines.

L'hydrolienne d'Alstom pèse moins de 150 tonnes et est équipée d'une nacelle longue de 22 mètre, d'un diamètre de 18 mètres, son rotor présente trois pales à pas variable. L'hydrolienne est capable de flotter. Cela permet un déploiement et une récupération aisés à partir de la fondation préinstallée en mer. En évitant le recours à des navires spécialisés ou à des plongeurs, cette technique particulière permet de réduire les coûts et la durée des opérations d'installation et de maintenance. L'hydrolienne d'Alstom opère de façon totalement immergée, à environ 40 mètres de profondeur, et s'oriente de façon à faire face au courant de la marée dans un angle optimal, en vue d'extraire le maximum du potentiel énergétique du site.

* EMEC: European Marine Energy Centre
** Le programme d'essais ReDapt (Reliable Data Acquisition Platform for Tidal) est mis en œuvre et cofinancé par l'Energy Technologies Institute (ETI), dans le cadre d'un consortium.

http://www.enerzine.com/7/16121+alstom- ... lles+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Sam Sep 07, 2013 1:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Hydrofluv, une hydrolienne bientôt testée dans la Loire

En France, l’entreprise iséroise Hydroquest a conçu une hydrolienne flottante prévue pour une utilisation fluviale. Le projet Hydrofluv sera bientôt présenté à Orléans, lors du Festival de Loire, en vue du test grandeur nature qui y sera mené au début de l’année prochaine. La technologie en jeu mérite quelques approfondissements.


Image
Voilà plus de deux ans et demi que cette hydrolienne d’Hydroquest est testée dans un canal d'amenée d'une installation hydroélectrique d'EDF. Ici à l'horizontale, la tour se compose de 2 colonnes composées chacune de 4 turbines. © Hydroquest

...........
À Orléans, chaque colonne sera composée de deux turbines qu’actionnera un flux d’eau s’écoulant à la vitesse de 2 à 3 m/s, ce qui est supérieur à la limite de 1,5 m/s en deçà de laquelle le système est inopérant. Dans ces conditions, la puissance de l’installation devrait osciller entre 30 et 50 kW. Plus tard, d’autres hydroliennes de la firme devraient atteindre une puissance de 200 kW (toujours en fonction des sites).


lire ici : http://www.futura-sciences.com/magazine ... ire-48708/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Sam Sep 07, 2013 10:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17301
Citation:
l’entreprise iséroise Hydroquest

Ouéeeee.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Lun Sep 30, 2013 7:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Hydrolien français : top départ !

Usine Nouvellee 30 septembre 2013

François Hollande a annoncé un appel à manifestation d’intérêts pour l’installation de trois à quatre fermes hydroliennes pilotes au raz Blanchard et au passage du Fromveur. Un premier train… à ne pas rater pour les industriels intéressés.

Fini les démonstrateurs, place aux pilotes ! Le président de la République, en visite lundi 30 septembre à Cherbourg, a annoncé le lancement de l’appel à manifestation d’intérêts pour l’installation de fermes hydroliennes pilotes au large du Cotentin et du Finistère. Trois à quatre fermes de 5 à 10 de ces machines capables de convertir l’énergie des courants de marée en électricité sont envisagées, au raz Blanchard et au passage du Fromveur. L’Etat subventionnera chaque pilote à hauteur de 30 millions d’euros et garantira un rachat de l’électricité à 173 euros par MWh. "Nous avons besoin de toutes nos énergies : à terme l’hydrolien peut peser l’équivalent de trois réacteurs nucléaires", a justifié François Hollande.

Le cabinet de conseil stratégique Crescendo a publié une volumineuse étude sur l’hydrolien en 2012. Selon son dirigeant, Cyrille Jacquemet, "le potentiel français exploitable s’élève à 3,4 gigawatts (GW), dont la moitié au raz Blanchard et un petit tiers au Fromveur. Dans le monde, 75 GW pourraient être exploités avec les technologies actuelles." Jusqu’à présent, seule une petite trentaine de démonstrateurs a été mise à l’eau dans le monde, et une seule installation, celle d’une turbine de 1,2 MW de Siemens au large de Strangford Lough, en Irlande du Nord, peut être qualifiée de commerciale. Pour Cyrille Jacquemet, l’hydrolien doit encore faire ses preuves : "Il faudra vérifier avec les fermes pilotes que les modèles de coût estimés sont valides." La fréquence des opérations de maintenance – forcément très coûteuses pour des machines immergées de quelque 150 tonnes – sera à cet égard cruciale.

Etre présent dès le début

Reste que les candidats se pressent au portillon : à peine François Hollande confirmait-il le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt que paraissaient, coup sur coup, des communiqués d’Alstom et Siemens, suivis de près par DCNS. Les trois fabricants d’hydroliennes y affichent leur volonté de répondre présent. Avec des promesses en cas de victoire : 1000 emplois pour DCNS, une usine à Cherbourg pour Alstom - qui annonce s’associer avec GDF Suez -, 85% de la valeur ajoutée pour les fournisseurs locaux pour Siemens. "Comme l’éolien offshore, le marché fonctionnera au ‘track record’ - les références -. Si un industriel veut en être, il faut qu’il soit présent dès le début, c’est-à-dire maintenant", explique Cyrille Jacquemet. L’avertissement vaut aussi pour les sous-traitants.


http://www.usinenouvelle.com/article/hy ... rt.N206268

Image
Le président François Hollande et des employés de DCNS à Cherbourg le 30 septembre 2013 (Photo Michel Euler. AFP)
source photo : http://www.liberation.fr/politiques/201 ... ets_935699


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Ven Juin 06, 2014 8:28 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Deux hydroliennes raccordées à Paimpol pour l’été 2015

le 04/06/2014 lemarin.fr

Après quatre mois de tests intensifs au large de Paimpol-Bréhat, l’hydrolienne Arcouest a livré aux analystes les données enregistrées lors de ses 1 500 heures de fonctionnement.

Bilan : « La technologie d’hydrolienne OpenHydro-DCNS est bien validée, résume Vincent Denby-Wilkes, délégué régional Bretagne pour EDF. La turbine s’est parfaitement comportée et le choix de cette technologie posée sur les fonds marins est confirmé. »

Pour EDF et ses partenaires, le niveau de maturité est aujourd’hui suffisant pour envisager la suite du projet. D’où le lancement auprès d’OpenHydro et de DCNS de la construction de deux nouvelles turbines de conception plus évoluée grâce à une fiabilité mécanique et électrique accrue.

« Nous pourrions avoir, dès l’été 2015, deux machines connectées au réseau électrique », annonce Vincent Denby-Wilkes. Avant de souligner qu’il n’y avait toujours pas, dans le monde, de parc électrique hydrolien raccordé. « Peut-être qu’on sera les premiers. »

Image
Les tests de l’hydrolienne « Arcouest » ont été concluants. (Photo : OpenHydro)



http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... -2015.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Lun Nov 24, 2014 9:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Faudrait voir à pas les prendre pour des tocards :

Citation:
Hydrolien : un contrat en Corée pour le néerlandais Tocardo

le 21/11/2014 lemarin.fr

Tocardo Tidal Turbines, une entreprise néerlandaise spécialisée dans les turbines pour l’hydraulique, a signé le 4 novembre un contrat avec l’énergéticien coréen Ekornergy.

Il porte sur la fourniture, en 2015, d’une première série de 15 hydroliennes T2 de 200 kW l’unité, pour un total de 3 MW, d’un aspect assez proche de celle des hydroliennes Alstom, avec une turbine plantée sur un mât, tournant autour d’un axe horizontal. Mais avec deux pales au lieu de trois.

En 2016, Tocardo compte développer un modèle plus puissant (500 kW à 1 MW), pour un total de 25 MW. Le projet est destiné à la région de Mokpo, au sud-ouest du pays, où les courants de marée, parmi les plus puissants au monde, atteignent les 4 m/s.


Image
Les hydroliennes de Tocardo ont un aspect proche de celles d’Alstom, mais avec deux pales au lieu de trois. (Image : DR)


http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... cardo.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Ven Avr 24, 2015 8:21 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Brest baptise l’hydrolienne qui alimentera Ouessant

LE MONITEUR.FR - Publié le 24/04/15

Image
Sabella - Vue aérienne de l’hydrolienne Sabella D10 dans le port de Brest.

L’engin de 450 tonnes sera immergé mi-juin au large de l’île Ouessant, en Bretagne. La Sabella D10 sera la première hydrolienne française à produire de l’électricité et à être raccordée au réseau.

Du haut de ses 17 mètres, soit la hauteur d’un immeuble de 5 étages, c’est la vedette du port de Brest. Baptisée vendredi 24 avril, elle est présentée au public le lendemain, lors d’une journée portes-ouvertes. Après les derniers réglages, elle sera alors immergée courant juin dans le mythique passage du Fromveur, siège de grands courants. Un câble sous-marin sera préalablement installé entre la zone d’immersion et la côte sud d’Ouessant et cette hydrolienne sera ainsi la première à être raccordée au réseau. La régularité de la production et la qualité du signal seront contrôlées par EDF SEI et ERDF, les gestionnaires du réseau, qui analyseront progressivement le couplage de cette énergie marine aux groupes diesel alimentant jusqu’à présent l’île en électricité.

Outre le retour d’expérience de la turbine hydrolienne (d’une puissance théorique de 1 MW), un protocole de suivi environnemental a été défini avec le parc naturel marin d’Iroise. L’objectif est de valider l’innocuité environnementale de l’engin vis-à-vis de la faune et des mammifères marins, du transport sédimentaire ou encore de l’émergence acoustique sous-marine. Cette démonstration est une étape cruciale permettant de valider la poursuite de l’exploitation hydrocinétique du Fromveur. À terme, deux autres hydroliennes pourraient être plongées entre Molène et Ouessant pour couvrir la quasi-totalité des besoins en électricité d’Ouessant.

Construite à Quimper, l’hydrolienne Sabella D10 a été assemblée à Brest, sur le 5e Est comme un prélude à la nouvelle vocation du port qui ambitionne de devenir un acteur majeur des énergies marines renouvelables (ENR). Dernièrement, le tribunal administratif a en effet approuvé les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur le projet de développement du port de Brest tourné vers les ENR. Sans réserve, l’avis comprend deux recommandations environnementales. L’arrêté d’autorisation de travaux, délivré par le préfet du Finistère, est attendu pour l’été 2015 ; suivront alors les travaux préparatoires environnementaux et la consultation des entreprises, à l’automne 2015, puis les travaux d’aménagement proprement dits, au printemps 2016.


http://www.lemoniteur.fr/article/brest- ... t-28381592


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Mer Mai 20, 2015 9:39 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
Hydroliennes DCNS. Bientôt 40 emplois à Brest

19 mai 2015 letelegramme.fr

Le montage des deux hydroliennes, commencé début mai, devrait s'achever à l'automne. Les deux hydroliennes de DCNS seront alors transportées sur le site expérimental de Paimpol-Bréhat et reliées au réseau EDF, avant la fin de l'année.

Le groupe naval français DCNS a annoncé, hier, par la voix de son directeur énergies et infrastructures marines, Thierry Kalanquin, les nouvelles avancées concernant son projet de ferme hydrolienne expérimentale, implantée dans la zone de Paimpol-Bréhat et destinée à EDF. Après la livraison des éléments qui composeront le stator de la première hydrolienne, les deux turbines de 16 m de diamètre, soit l'équivalent d'un immeuble de sept étages, seront montées à Brest. Commencé au début du mois de mai, ce chantier emploie à court terme 20 salariés, recrutés chez DCNS, et connaîtra un pic à 40 emplois pendant la période de pointe que sera l'été. Après cette phase d'expérimentation, c'est Cherbourg qui récupérera le chantier, de façon définitive.

Un budget de 2 M€
La première turbine devrait être achevée au début du mois d'octobre, puis la seconde un mois plus tard. Une fois complètement assemblés, les deux engins seront amenés sur barge sur le site de Paimpol-Bréhat, où est implantée la ferme expérimentale. Cette ferme de démonstration devrait permettre de valider, pour la première fois, le fonctionnement de deux turbines raccordées au réseau électrique. Car, après leur mise à l'eau, les deux hydroliennes seront raccordées au réseau EDF et devraient produire de l'électricité avant la fin de l'année. Une puissance de 0,5 MW par machine, permettant d'alimenter 1.000 habitants en électricité. Une puissance minimale en raison de la « relative faiblesse des courants marins dans la zone », précise Thierry Kalanquin, mais qui pourrait être multipliée par deux lorsque les turbines seront installées dans leur zone définitive, la Manche. Bien entendu, le développement de ce projet a un coût, qui avoisinerait les deux millions d'euros pour la zone de Paimpol-Bréhat. Un investissement « très significatif pour DCNS », qui subventionne la recherche sur ses fonds propres. Pour ce marché « en pleine émergence » que représente l'hydrolien, 150 millions d'euros ont déjà été investis et quasiment autant le seront dans les trois prochaines années.


Un plan en trois étapes

Une fois la phase d'expérimentation achevée, DCNS pourra alors passer à la suite de son plan, avec l'installation de fermes pilotes qui permettront de valider l'organisation industrielle et le modèle économique des fermes, afin de préparer la production en série avant le passage au stade commercial. Thierry Kalanquin espère « un contrat dans l'année à venir pour installer, fin 2017 ou début 2018, sept hydroliennes dans le raz Blanchard », à l'ouest de la pointe du Cotentin (Manche). Enfin, des fermes commerciales, qui produiront des centaines de mégawatts, pourraient voir le jour à l'horizon 2019 ou 2020. Dans un premier temps au Royaume-Uni, au large de l'île anglo-normande d'Aurigny, dans la partie britannique du raz Blanchard. Pour voir un site en France, il faudra attendre 2023 ou 2025.


http://www.letelegramme.fr/finistere/br ... 633733.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Ven Sep 25, 2015 6:43 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Citation:
HydroQuest raccorde sa première hydrolienne

La tribune 25 sept 2015

Image

HydroQuest, concepteur grenoblois et fabricant de parcs d'hydroliennes a raccordé au réseau électrique sa première unité opérationnelle

HydroQuest, concepteur et fabricant de parcs d'hydroliennes innovantes, basé à Grenoble, a annoncé jeudi le raccordement effectif au réseau ERDF de sa première hydrolienne fluviale. Cette unité a été implantée dans la Loire à Orléans fin 2014. Après 10 mois de test, elle a été raccordée au réseau de distribution électrique.

Selon l'entreprise : "cette première en France pour tout type d'hydrolienne lui ouvre de nouvelles perspectives de développement dans l'Hexagone et à l'international". Suite à la réussite de ce projet, la startup Grenobloise a pour objectif d'implanter à travers le monde des parcs de plusieurs dizaines de machines

http://acteursdeleconomie.latribune.fr/ ... ienne.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Sam Nov 07, 2015 2:05 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Image

Citation:
L'hydrolienne Sabella fournit ses premiers kWh à Ouessant, une première en France

AFP le 06 nov. 2015

L'hydrolienne immergée en juin au large de Ouessant (Finistère) a injecté vendredi ses premiers kilowattheures dans le réseau électrique de l'île, "une première en France", ont annoncé à l'AFP les dirigeants de l'entreprise Sabella, à l'origine du projet. "C'est un jour historique, c'est une première en France, le début des énergies marines pour les citoyens et les consommateurs", s'est réjoui Jean-François Daviau, à la tête de la PME basée a Quimper.

L'hydrolienne D10 a été immergée le 25 juin par 55 mètres de fond au large d'Ouessant, transforme l'énergie des puissants courants du Fromveur en électricité. Le 21 octobre, la machine a été reliée à l'île grâce à un câble, mais l'énergie n'était pas encore connectée au réseau en attendant les derniers tests avant l'injection qui a eu lieu jeudi à 23h.

"On va monter en puissance, pour l'instant on se limite a 50 kilowatts, on préfère ne pas injecter des quantités d'énergie trop importantes pour analyser ce qui se passe, on y va par paliers", a expliqué Jean-Christophe Allo, chef de projet. De la taille d'un immeuble de cinq étages, d'un poids de 400 tonnes, cette première hydrolienne industrielle, de fabrication 100% française, doit couvrir 15% des besoins en électricité d'Ouessant et de ses 800 habitants.

Sabella prévoit d'ici 2019 l'immersion toujours dans le courant du Fromveur de deux ou trois autres machines plus puissantes, dans le cadre d'une ferme pilote destinée à couvrir 50 à 70% des besoins des Ouessantins. L'île n'a jamais été raccordée au continent par un câble électrique, l'énergie étant produite par une centrale au fioul. "C'est important, c'est la première étape avant de décarboner l'énergie à Ouessant", s'est réjoui Denis Palluel, le maire de l'île.

"Ouessant est devenue une vitrine, des délégations sont venues voir ce que l'on faisait, comme des gens du grand nord canadien, mais au-delà de la vitrine, ce qui nous intéresse c'est le projet local, même si on est heureux de servir de vitrine pour Sabella", a-t-il ajouté.


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nce-151106


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Sam Nov 07, 2015 8:52 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17301
encore une ile 100% renouvelable... d'ici quelques années...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Mer Nov 11, 2015 2:17 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12747
Localisation: 38
Encore une autre hydrolienne fluviale :

Citation:
Une hydrolienne développée par Bertin Technologies testée à Bayonne

AFP le 10 nov. 2015

Une hydrolienne fluviale, développée par Bertin Technologies, filiale du groupe CNIM, a commencé à produire de l'électricité à Bayonne en utilisant l'énergie cinétique de la rivière Adour, a annoncé l'entreprise mardi.

Cette hydrolienne, baptisée Urabaila (« l'eau qui danse » en basque) est composée de deux turbines à axe de rotation vertical d'une hauteur de 3 mètres chacune, fixées à une barge flottante. Le système d'une puissance de 18 kilowatts (kW), a été mis au point par Bertin en partenariat avec plusieurs entreprises et laboratoires de la région Aquitaine. Les essais de qualification de ce pilote vont avoir lieu sur le premier semestre 2016 et l'hydrolienne sera candidate à l'appel à projets "Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales" lancé par l'Ademe en août dernier.

Bertin technologies veut également dès l'an prochain nouer des partenariats avec des énergéticiens pour répondre à des appels d'offres internationaux, a précisé la société à l'AFP. L'hydrolienne peut être utilisée dans des fleuves ou des estuaires. "A terme, le projet serait de proposer des petites centrales de production d'électricité de quelques centaines de kW, soit la puissance nécessaire pour l'équivalent d'une trentaine de logements en France, ou de près d'un millier de foyers en Afrique de l'Ouest", indique Bertin technologies dans un communiqué.

Il s'agit de la deuxième hydrolienne fluviale à être raccordée au réseau électrique en France, après celle de la société HydroQuest dans la Loire à Orléans en septembre.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nne-151110


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les hydroliennes n'ont pas le bec dans l'eau.
MessagePosté: Mer Nov 11, 2015 3:03 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17301
goujats que nous sommes

Citation:
soit la puissance nécessaire pour l'équivalent d'une trentaine de logements en France, ou de près d'un millier de foyers en Afrique de l'Ouest

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com