Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Jeu Aoû 16, 2018 5:46 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mar 02, 2011 10:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
Electricité. Et si l'on pompait l'eau de Guerlédan ?

Oublié depuis trente ans, ce projet d'EDF refait surface. Il consiste à pomper la nuit l'eau du barrage de Guerlédan pour la "relarguer" le jour et produire les précieux kilowattheures indispensables à la Bretagne. Une idée d'actualité. En janvier dernier lidée d'un "plan énergie" breton est en effet revenu sur les tablettes du conseil régional.


L'idée n'est pas nouvelle mais présente une alternative séduisante -pour les écologistes au moins- au projet de centrale à gaz de Guipavas (29).

Le principe est celui de vases communiquants par le biais d'une turbine. La nuit la turbine pompe l'eau dans le barrage -en contrebas du lac- et la propulse plus haut dans le lac de Guerlédan. Le jour, l'eau est relâchée 170 mètres plus bas sur la turbine, la chute générant ainsi de l'électricité....




http://www.letelegramme.com/ig/generale ... 222698.php

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Lun Déc 31, 2012 2:28 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
STEP à vitesse variable, solution à l’intermittence de l’éolien

Mercredi 26 décembre 2012 lenergeek

Les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) permettent de stocker de l’énergie, et notamment le surplus d’énergie produit par les sources intermittentes (éolien, solaire) lors des périodes de faible consommation électrique. Les STEP à vitesse fixe peuvent être modernisées (STEP à vitesse variable) pour améliorer leur rendement.

La Commission Européenne vient d’accorder un soutien financier de 13,3 millions d’euros à Estorage, consortium piloté par EDF. L’un des principaux axes de ce projet consiste à convertir une STEP à vitesse fixe en STEP à vitesse variable.

....................

La majorité des STEP en service en Europe sont à vitesse fixe. Leur transformation en STEP à vitesse variable représente donc un enjeu important pour le stockage du surplus d’électricité produit par les énergies intermittentes.

La transformation de la STEP du Cheylas (Isère), qui sera mise à l’œuvre par le consortium eStorage, devrait permettre d’accroître la capacité de régulation de 70 MW au cours de la nuit, période propice au stockage d’énergie puisque c’est le moment pendant lequel la consommation est la plus faible.

A l’échelle européenne, la modernisation du parc de STEP à vitesse fixe pourrait permettre de fournir 10 GW de capacité de régulation supplémentaire.

.............


http://lenergeek.com/2012/12/26/step-a- ... %99eolien/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Lun Déc 31, 2012 2:29 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
ben mince, je ne connaissais pas la STEP du Cheylas, dans mon département ! :-o

Citation:
La centrale hydroélectrique du Cheylas

La centrale hydroélectrique du Cheylas, en service depuis 1979, est une centrale de moyenne chute (260 m de dénivelé) du type « Station de Transfert d‘Energie par Pompage » (STEP), et se situe au bout de la chaîne d'ouvrages hydroélectriques "Arc Isère".
Lorsque la demande en électricité est forte, les deux turbines Francis de la centrale sont mises en route en quelques minutes par le centre de Lyon et produisent jusqu'à 480 MW pour un débit de 220 m3 d’eau par seconde.
L’eau provient de l'Arc (vallée de la Maurienne) grâce à une galerie souterraine de 19 km de long pour 5,80m de diamètre, qui va du bassin de Longefan jusqu'au Cheylas en passant par le bassin du Flumet à St Pierre d’Allevard. L'eau est ensuite rejetée dans l'Isère par l'intermédiaire du bassin du Cheylas.
Aux heures creuses, les mêmes turbines, utilisées en pompes, remontent 170 m3 d’eau par seconde du bassin du Cheylas au bassin du Flumet, ce qui permet d'augmenter les réserves en eau en vue des périodes de forte demande.

Le personnel de la centrale assure l’exploitation et la maintenance. L’équipe comporte 20 personnes, qui ont également en charge 4 autres centrales de la région.
La centrale fournit annuellement l’équivalent des besoins d’une ville de 280 000 habitants sans émission de CO2.


http://www.ville-le-cheylas.fr/indus.php

Image
source : http://hydroweb5.free.fr/hydroweb.php?p ... .php&HWC=9

et pourtant je suis passé il y a une quinzaine d' année autour du bassin supérieur de Flumet prés d' Allevard.
Image

Citation:
Le captage de l'eau
La centrale du Cheylas est une STEP mixte, c'est à dire que en plus de turbiner l'eau pompée, des apports naturels sont captés et stocké dans le bassin du Flumet. Des captages sur l'Arc sont effectués grâce au bassin de Longefan et la prise d'eau du Glandon. Cette eau est acheminée au bassin du Flumet par une galerie de plus de 27 km. Ceci permet une production nettement supérieure à la consommation en pompage.

La centrale peut aussi faire du transfert d'energie par pompage, ceci est justifié par l'existence de 3 bassins à utilisation journaliére ou semi-hebdomadaire.

Le bassin de Longefan permet la régularisation des apports modulés des usines amont.

Le bassin du Flumet permet la concentration des apports gravitaires pour turbinage pendant les heures de forte consommation.

Le bassin du Cheylas permet la démodulation des débits avant resititution dans l'isére et le stockage des apports destinés à être pompés pendant les périodes creuses, la nuit ou en fin de semaine.

Ces dispositions permettent à l'aménagement d'assurer un fonctionnement à puissance maximale pendant 10 h les plus chargées en hiver.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Lun Déc 31, 2012 3:07 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
et pourtant je suis passé il y a une quinzaine d' année autour du bassin supérieur de Flumet prés d' Allevard.


et tu en conclus quoi ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mar Jan 01, 2013 1:11 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Scrat a écrit:
Citation:
et pourtant je suis passé il y a une quinzaine d' année autour du bassin supérieur de Flumet prés d' Allevard.


et tu en conclus quoi ?


et bien , évidemment que j' étais pas sensibilisé au problème énergétique il y a 15 ans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mar Jan 01, 2013 6:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
Citation:
évidemment que j' étais pas sensibilisé au problème énergétique il y a 15 ans.

c'est ce que me disait quelqu'un il y quinze jour, à qui je disais qu'on avait pas avancé d'un iota depuis 15 ans dans la maîtrise énergétique.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Dim Oct 20, 2013 2:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
le 28 Aout 2009 energy_isere a écrit:
Centrale hydraulique avec bassin de stockage surelevé , en Espagne :
une extension est prévue pour mise en service en 2012.
.....

ce post : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 86#p250386


Ca y est , les travaux d' extension sont terminés. Ça a été inauguré le 14 Octobre 2013.

Iberdrola SA : HRH THE PRINCE OF ASTURIAS AND IBERDROLA CHAIRMAN DEDICATE CORTES-LA MUELA PUMPED-STORAGE SCHEME IN VALENCIA (SPAIN)

La capacité totale en Step est maintenant de 2000 MW (bassin de la riviére Júcar).
Ils affirment que c' est maintenant le plus gros systéme d' Europe.

Caramba ! Ils auraient dépassé d' un chouïa notre système à Grandmaison ?

Citation:
The construction of this clean energy facility on the river Júcar has had an important economic impact in the area, with total investment exceeding €1.2 billion. During construction works of La Muela extension , which lasted seven years, thousands of jobs were created, contracts were placed with over 30 local companies operating in the region of Valencia and equipment worth several hundred million euros was purchased.


Europe’s largest pumped-storage scheme (evwind.es)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Ven Avr 11, 2014 4:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Pomper, turbiner : l'avenir des énergies vertes

Le Monde | 11.04.2014
Par Pierre Le Hir (Revin, Ardennes, envoyé spécial)

Les ingénieurs l'appellent « la caverne ». On y entre par un tunnel creusé dans le schiste, à flanc de massif, au cœur de la forêt ardennaise. Tels les moteurs d'un paquebot, les quatre groupes turbine-pompe de la salle des machines grondent de toute la puissance des 100 m3 d'eau par seconde – un tiers du débit de la Seine à Paris – qui se déversent, par des conduites forcées, sur chacune des roues géantes entraînant un alternateur. Il en sort, annuellement, de quoi alimenter en électricité une ville de la taille de Reims (180 000 habitants).

Image

Mise en service en 1976, la centrale hydroélectrique de Revin est l'une des plus anciennes stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) exploitées par EDF. Elle est aussi, avec une capacité de 0,8 gigawatt (GW) – presque autant qu'un réacteur nucléaire standard –, la troisième en puissance, après celles de Grand'Maison (1,8 GW), dans les Alpes, et de Montézic (0,92 GW), dans le Massif central. Elle est surtout la première à avoir été équipée d'un système réversible, les mêmes machines fonctionnant alternativement comme pompes et comme turbines.

« La centrale va avoir 40 ans. Elle va être entièrement rénovée et nous espérons bien repartir pour quarante années supplémentaires », annonce le directeur du site, Fabrice Amalric. Cela, au prix d'un investissement de 100 millions d'euros sur la période 2014-2019, consacrés notamment au remplacement des quatre turbines-pompes. Un « grand carénage » prévu ensuite pour les autres STEP et comparable, toutes proportions gardées, à celui programmé par EDF pour prolonger la durée de vie de son parc nucléaire.

COURANT À LA DEMANDE

Car, même si l'époque de la construction des grands barrages hydroélectriques est révolue, du moins en France, le pompage-turbinage suscite un regain d'intérêt, en raison de l'essor des énergies renouvelables intermittentes – éolien et solaire –, qui nécessitent des moyens de stockage à grande échelle. « Les STEP sont aujourd'hui la seule solution de stockage mature dont le développement peut accompagner celui de ces filières », estime Jean-François Astolfi, directeur de la division production et ingénierie hydraulique. Cela, de façon d'autant plus vertueuse que l'hydroélectricité est elle-même une énergie renouvelable, qui n'émet pas de CO2 et contribue donc à la lutte contre le réchauffement climatique.

Le principe de ces ouvrages est simple. L'eau d'un bassin inférieur est pompée aux heures de faible consommation d'électricité vers un bassin supérieur, pour être relâchée aux heures de pointe en actionnant des turbines. Associant deux réservoirs de 7 millions de m3 d'eau chacun avec un dénivelé de 230 mètres, la centrale de Revin, activée entre dix et quinze fois par jour, peut ainsi injecter du courant à la demande sur le réseau à très haute tension, en atteignant son plein régime en deux minutes seulement.

Plusieurs centaines d'installations de ce type sont en service dans le monde, principalement aux Etats-Unis – celle de Bath County, en Virginie, développe 3 GW, l'équivalent de deux EPR nucléaires –, en Chine et au Japon. En Europe, qui totalise une capacité de 50 GW, la France se classe au troisième rang derrière l'Italie et l'Allemagne, avec une capacité cumulée d'un peu plus de 5 GW.

Image

EDF a depuis longtemps dans ses cartons plusieurs projets de STEP nouvelles, comme à Redenat (Corrèze) ou à Orlu (Ariège). L'une et l'autre, d'une puissance d'environ 1 GW, se grefferaient à un barrage préexistant. « La difficulté est de trouver des sites, observe Jean-François Astolfi. On ne va pas construire une station de pompage-turbinage dans le parc naturel du Mercantour ou de la Vanoise ! Il faut prendre en compte les différents usages de l'eau, l'acceptation par les habitants, les zones classées, le tourisme, les conditions de raccordement au réseau… » Voilà pourquoi l'électricien imagine plutôt « d'utiliser des barrages-réservoirs déjà en place, d'augmenter les performances des installations existantes, ou d'aménager des STEP de plus petite taille, couplées à des fermes éoliennes ou solaires ».

ÎLE ARTIFICIELLE

A l'étranger, d'autres pistes sont explorées, comme des stations de bord de mer alimentées par l'océan. Difficile à concevoir, pour des raisons de préservation du littoral, sur les côtes de la Manche ou de la Bretagne, cette solution a été mise en œuvre au Japon, sur l'île d'Okinawa, et en Espagne, sur celle d'El Hierro, dans l'archipel des Canaries : dans quelques mois, ses 11 000 habitants tireront leur électricité d'un parc éolien raccordé à une STEP marine. Le Maroc et plusieurs pays du bassin méditerranéen, où l'eau douce est rare, se penchent eux aussi sur cette solution alternative.

Autre option étudiée par l'Allemagne, des stations souterraines exploitant, par exemple, d'anciens puits miniers « ennoyés ». La Belgique, de son côté, projette de créer une île artificielle en forme d'anneau, qui serait tour à tour rempli d'eau de mer et vidangé, ce système de vases communicants permettant d'emmagasiner puis de restituer les électrons produits par les champs éoliens de la mer du Nord.

L'Agence internationale de l'énergie, dans un rapport publié le 19 mars, notre que les STEP représentent aujourd'hui 99% des capacités de stockage d'électricité dans le monde, les batteries et les dispositifs à hydrogène ou à air comprimé ne jouant encore qu'un rôle marginal. Elle estime que, pour accompagner le déploiement des énergies renouvelables, 310 GW supplémentaires devraient être installés, à l'horizon 2050, aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et en Inde. Ce qui quadruplerait le parc actuel. Le pompage-turbinage a encore de beaux jours devant lui.

Pierre Le Hir (Revin, Ardennes, envoyé spécial)


http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 3:26 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Made in Grenoble !


Citation:
Alstom livre un robinet de 120 tonnes à la Suisse !

14 Mai 2014 enerzine

Alstom a annonçé récemment la livraison d'un robinet de 120 tonnes et de 1,7 mètre de diamètre à la centrale hydroélectrique de Linthal, située à 90 kms de Zurich en Suisse.
Dans les prochains mois, deux autres robinets et 4 roues de turbines-pompes suivront le même chemin au départ du site d'Alstom à Grenoble dédié à l'hydroélectricité.

Ces robinets sont capables de résister à la pression d'une chute d'eau de 1050 mètres. Des tests ont été réalisés dans les ateliers d'Alstom à Grenoble afin de garantir l'étanchéité totale des équipements. Alstom participe ainsi à la réalisation d'une première mondiale : "la mise en service du premier barrage de turbinage-pompage de grande puissance équipé d'un système à vitesse variable."

Cette innovation permet d'apporter de la stabilité au réseau électrique en régulant sa fréquence.

La centrale de Linthal sera capable de s'adapter quasiment en temps réel (de l'ordre de la minute) aux besoins d'alimentation du réseau électrique en fonction de la consommation. En période de basse consommation, le système de pompage à vitesse variable remplit un réservoir pour stocker l'eau non-utilisée. En période de forte consommation électrique, le système repasse rapidement en mode turbinage pour produire l'électricité nécessaire à l'alimentation du réseau. Une fois en exploitation fin 2015, la centrale hydroélectrique de Linthal affichera une puissance de 1000 MW, soit l'alimentation de 150.000 foyers.

L'hydroélectricité a un nouveau rôle à jouer dans l'évolution du mix énergétique. Elle doit être en mesure de prendre le relais des énergies intermittentes (éolien, solaire) quand ces dernières produisent moins. L'énergie hydroélectrique représente donc une solution fiable et flexible pour faciliter l'intégration de ces énergies renouvelables dans les réseaux électriques.

Alstom à Grenoble

Créé en 1917, le site Alstom Renewable Power de Grenoble couvre l'ensemble de la chaîne de valeur de l'hydroélectricité la R&D, le marketing et la vente, l'ingénierie et la conception, les achats, la fabrication, la gestion de projets, l'installation et la mise en service, le service et la réhabilitation. 850 salariés travaillent sur le site au sein des différentes activités.

Le Centre mondial de Technologie du site de Grenoble dirige la Recherche & Développement dans les domaines de l'hydraulique, l'hydromécanique et le contrôle système. Le marché de l'hydroélectricité a connu une progression continue ces dernières années grâce à la demande croissante pour de nouvelles sources d'énergies propres. L'extension et la modernisation du Centre de Technologie en 2008 a permis à Alstom de répondre à cette demande, passant de quatre plates-formes d'essai de turbines à six, capables de simuler les conditions réelles d'une centrale hydroélectrique.

Les équipements de l'atelier principal de Grenoble permettent d'usiner, souder, contrôler les roues de turbines et robinets sphériques de très grande dimension telle que celle de la centrale des Trois Gorges en Chine d'un diamètre de 10 m et d'un poids de 400t. L'atelier modèles réduits, quant à lui, fournit jusqu'à 40 « roues modèles » par an pour alimenter les plates-formes d'essais.

Image


http://www.enerzine.com/7/17270+alstom- ... isse+.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 8:45 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
quelqu'un sait de mémoire combien il y a de STEP en France ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 9:26 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 28, 2006 9:06 pm
Messages: 3752
Pas assez, je me souviens que quelqu'un du "système" (l'adéquation charge-demande) chez EDF m'avait dit que les centrales nucléaires françaises faisaient turbiner des STEP autrichiennes la nuit.

_________________
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 9:49 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Scrat a écrit:
quelqu'un sait de mémoire combien il y a de STEP en France ?


Les Grenoblois sont fiers du STEP de GrandMaison et du STEP du Cheylas. :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 9:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
et sinon pour répondre plus exhaustivement :

Citation:
Six grandes unités totalisent 90% de la capacité totale des STEP : Grand Maison (Alpes), Montézic (Massif Central), Super Bissorte (Alpes), Revin (Ardennes), Le Cheylas (Alpes) et La Coche (Alpes). Et une unité est à venir : la STEP souterraine de Nouvelle Romanche (Alpes). La puissance totale des STEP actuellement installées en France est de 6 000 MW. En comparaison, les réacteurs nucléaires français les plus puissants ont une puissance unitaire de 1 495 MW. Les STEP représentent une production annuelle potentielle de 6 à 7 TWh(2).

Bien avant l’apparition du nucléaire, la toute première STEP française, celle du Lac Noir (d’une puissance de 80 MW), a été mise en service en 1933 pour réguler la production du barrage hydroélectrique de Kemps sur le Rhin, c’est-à-dire… une source d’énergie renouvelable, comme l’éolien !


http://www.sortirdunucleaire.org/Le-sto ... e-en-masse


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Mer Mai 14, 2014 11:05 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17315
6 steps??? que miseria ! J'avais parié sur 15 !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les barrages de pompage
MessagePosté: Sam Mai 17, 2014 12:10 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Et aucune en Picardie.
Faut y penser, avec toute notre production éolienne, on va en avoir besoin avant longtemps.

Ici ce serait pas mal :

Image

80 m de dénivelée, ça devrait suffire pour nos besoins.

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com