Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Mar Sep 18, 2018 6:17 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Avr 29, 2014 9:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
Alstom: Siemens confirme une offre sur la branche énergie
Le groupe allemand a confirmé, ce mardi 29 avril, une offre sur l'activité énergie d'Alstom. Arnaud Montebourg avait auparavant révélé l'information devant les députés.


http://www.bfmtv.com/economie/alstom-mo ... 64797.html

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Avr 29, 2014 9:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
Alstom vote General Electric, Siemens contre-attaque

INFO LE FIGARO - Le conseil du groupe français a accepté ce mardi l'offre de l'américain pour ses activités énergie. Son concurrent allemand propose de conserver 19% du nouvel Alstom.


http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04 ... ttaque.php

Quelle est la meilleure solution ? Y a-t-il une meilleure solution ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Avr 29, 2014 10:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 23, 2009 10:28 pm
Messages: 2061
Scrat a écrit:
Citation:
Alstom vote General Electric, Siemens contre-attaque

INFO LE FIGARO - Le conseil du groupe français a accepté ce mardi l'offre de l'américain pour ses activités énergie. Son concurrent allemand propose de conserver 19% du nouvel Alstom.


http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04 ... ttaque.php

Quelle est la meilleure solution ? Y a-t-il une meilleure solution ?



oui un groupe européen mais ça se prépare pas en 24h

_________________
.Petroleum donare, postea dioxydecarbonare, ensuita rechaufare


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Avr 29, 2014 10:37 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
Industrie
Industrie - Services Industrie Actualités
Alstom : ce que promet General Electric à Hollande
Par Veronique Le Billon | 29/04 | 20:25 | mis à jour à 20:36

EXCLUSIF + DOCUMENT Le conglomérat américain propose au gouvernement français d'implanter quatre centres de décision mondiaux de GE en France. Il s’engage « à faire croître le nombre de nos emplois en France » , notamment ceux « hautement qualifiés » .


http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 667745.php

pourquoi il l'a pas fait plus tôt ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Mai 27, 2014 9:56 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
Siemens se donne jusqu’au 16 juin sur le dossier Alstom
Par Veronique Le Billon | 27/05 | 21:06

Les patrons de Siemens France et General Electric auditionnés à l’Assemblée.
GE propose de donner le contrôle de son pôle signalisation à Alstom.

« Il y a une compétition engagée, nous en doutions un peu, elle a l’air réelle. » Après avoir entendu, la semaine dernière, le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, et le PDG d’Alstom, Patrick Kron, défendre leurs positions après le dépôt d’une offre de General Electric pour racheter les activités énergie d’Alstom, le président de la commission des Affaires économiques, François Brottes, a auditionné dimanche le président de Siemens France et le PDG de GE.

Après avoir fait part au conseil d’administration d’Alstom de sa volonté de présenter une offre, Siemens étudie en effet les comptes du français sans avoir à ce stade officialisé d’étape supplémentaire. « Nous préparons notre offre avec sérénité, sérieux et détermination en nous appuyant sur deux piliers : une vérification approfondie de la situation financière d’Alstom et une large concertation avec toutes les parties prenantes », a justifié en préambule Christophe de Maistre, le président de Siemens France.


http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 674128.php

signalisation contre énergie. Mouiiiiii. de Qui se moque-t-on ? Mais bon, vae victis...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Ven Nov 28, 2014 12:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
L'audit énergétique dans les grandes entreprises devient obligatoire

28 Nov 2014 enerzine

Ségolène Royal a annoncé jeudi dernier la publication au Journal Officiel du décret qui prévoit la réalisation d'un audit énergétique pour les grandes entreprises de plus de 250 salariés, afin qu'elles mettent en place une stratégie d'efficacité énergétique de leurs activités.

Selon le ministère, l'audit énergétique permet de repérer les gisements d'économies d'énergie chez les plus gros consommateurs professionnels (tertiaires et industriels).

Ainsi, si les investissements préconisés par l'audit sont réalisés, les économies d'énergie peuvent permettre, selon la nature de l'activité, jusqu'à 30 % d'économies, et dépasser 50 % pour la part de la consommation liée au bâtiment. Les exemples joints en annexe montrent les forts impacts possibles pour les entreprises.

De plus, ces investissements contribuent à créer des emplois dans les métiers de l'efficacité énergétique.

Par ailleurs, l'audit présente les actions d'amélioration à réaliser, et le temps estimé de retour sur investissement (en moyenne de 3 à 10 ans). Dans de nombreux cas, la mise en œuvre d'actions immédiates de bonne gestion et de pilotage des consommations, sans investissement lourd de la part de ces entreprises, permet de réaliser de 1 à 6 % d'économie de consommation.

Le premier audit devra être réalisé avant le 5 décembre 2015, puis renouvelé tous les 4 ans. Il devrait concerner près de 5000 entreprises de plus de 250 salariés ou dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur à 50 millions d'euros. Les sociétés déjà couvertes par un système de management de l'énergie certifié (conforme à la norme NF EN ISO 50001), en sont exemptées.

Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, adopté le 14 octobre dernier à l'Assemblée nationale, fixe des objectifs ambitieux de réduction de notre consommation d'énergie de 20 % d'ici 2030 et de 50 % d'ici 2050.

Enfin, l'Ademe et la Banque Publique d'investissement peuvent aider les entreprises à réaliser les études et à financer les travaux nécessaires à l'amélioration de leur efficacité énergétique.

L'exemple d'Essilor
..........
..........

http://www.enerzine.com/14/17903+laudit ... oire+.html

La boite qui m'enploie comptant plus de 250 salariés devrait donc y passer.

Pour Scrat, on ne sais pas.
Mais il transpire que Scrat ne travaille pas dans une telle grande entreprise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Ven Nov 28, 2014 10:41 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
la transpiration, ça sent mauvais.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Ven Déc 19, 2014 11:27 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
well done...

Citation:
General Electric vide Alstom de son énergie

L’ambiance était houleuse, vendredi, dans la grande salle de l’hôtel Méridien Etoile à Paris. Le moment était crucial puisque l’assemblée générale des actionnaires d’Alstom devait se prononcer sur la vente du pôle énergie (turbines) à General Electric, ce qu’ils ont fait à la quasi-unanimité (99,2% des voix). Le pôle énergie, 70% du fleuron français, va donc passer sous pavillon américain pour 12,35 milliards d’euros.


http://www.liberation.fr/economie/2014/ ... ie_1167505

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Ven Mai 19, 2017 8:08 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12756
Localisation: 38
Citation:
Cuivre et nouvelles énergies: quand le métal rouge se met au vert

Par Claire Fages RFI 19 mai 2017

Les liens sont de plus en plus forts entre le cuivre et les énergies propres. « Le métal rouge se met au vert », souligne le rapport Cyclope 2017. Idéal pour éviter les pertes de courant, le cuivre est très présent dans les panneaux solaires, les éoliennes et leur raccordement au réseau, entre 100 kilos et quatre tonnes de cuivre par mégawatt. La voiture électrique contient aussi beaucoup de cuivre, au moins 80 kilos, entre la batterie, le câblage et le moteur, a calculé le premier producteur au monde de cuivre, BHP Billiton.

Tous les groupes miniers veulent avoir de grands gisements de cuivre dans leur portefeuille. China Molybdenum a racheté Tenke Fungurume en RDC, Rio Tinto développe Oyu Tolgoï en Mongolie. Son PDG estime que les énergies renouvelables « demanderont entre quatre et douze fois plus de cuivre que pour générer de l’électricité basée sur les traditionnelles énergies fossiles ».

Des énergies renouvelables pour produire du cuivre

Mais pour produire ce cuivre, les mines auront aussi besoin de plus en plus d’énergie... renouvelable, estime Patrice Christmann, un des auteurs de Cyclope. « Au Chili, ce cuivre vient du nord du Chili, l’une des régions les plus sèches au monde, le désert d’Atacama. Et donc aujourd’hui déjà, une bonne partie de la production de cuivre se fait avec de l’eau de mer dessalée ! Ça peut causer des problèmes d’énergie et peut-être que l’avenir sera le développement de l’industrie solaire pour produire de l’énergie, qui elle-même servira à fabriquer du cuivre, qui servira à fabriquer des panneaux solaires et à les connecter au réseau, etc. ».

De même, Oz Mineral songe aux panneaux solaires pour éviter le black-out général que l’exploitant a connu sur une mine de cuivre australienne.

http://www.rfi.fr/emission/20170519-cui ... e-met-vert


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Sam Mai 20, 2017 12:20 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
De même, Oz Mineral songe aux panneaux solaires pour éviter le black-out général que l’exploitant a connu sur une mine de cuivre australienne.


on aura plutôt le black out...

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Mar Sep 26, 2017 10:41 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
Les dessous de la vente d’Alstom à General Electric

Au début, Alstom a refusé de collaborer avec le DOJ (Département Of Justice), ce que les procureurs US ont par la suite vertement et publiquement dénoncé. Du coup, les autorités américaines pour faire pression sur le groupe français ont sorti l’arme lourde : ils ont mis en accusation de hauts dirigeants d’Alstom, l’un d’entre eux a même été emprisonné durant 14 mois dans une prison de haute sécurité aux Etats Unis.

"Un secret de polichinelle"

Sous la pression, l’entreprise a alors capitulé, elle a accepté au mois de décembre 2014 de plaider coupable, et elle s’est vue infliger une énorme amende de 772 millions de dollars. Le règlement de cette affaire est intervenu au courant de l’année 2014, au moment où la trésorerie de l’entreprise était dans le rouge. Plusieurs cadres ou anciens cadres de haut niveau d’Alstom nous ont confié leur amertume.

Selon un dirigeant qui tient à rester anonyme : "Au sein de l’état-major d’Alstom, tout le monde sait parfaitement que les poursuites judiciaires engagées aux Etats-Unis contre Alstom ont joué un rôle déterminant dans le choix de vendre la branche énergie. Ces poursuites expliquent tout. C’est un secret de polichinelle".


http://www.francetvinfo.fr/economie/les ... 07571.html

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'industrie de l'énergie ou l'énergie de l'industrie...
MessagePosté: Ven Déc 08, 2017 9:03 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17319
Citation:
GE supprime 12.000 emplois travers le monde, la France épargnée


Citation:

General Electric (GE), dont le modèle économique et la stratégie sont critiqués, va supprimer 12.000 emplois dans le monde dans sa branche Energie (GE Power) dans le cadre d’un plan d’économies total de 3,5 milliards de dollars jusqu’en 2018.

La majorité de ces coupes se fera hors des Etats-Unis et touche aussi bien les personnels spécialisés que les services de production, a indiqué jeudi le conglomérat industriel américain.

La Suisse, l’Allemagne et l’Angleterre font partie des pays affectés par ce plan social.

Environ 1.100 emplois seront supprimés sur deux sites de production en Angleterre (Stafford et Rugby) tandis que 1.400 le seront en Suisse. En Allemagne, ce sont 1.600 postes qui vont être touchés principalement dans les usines de Mannheim, Stuttgart, Berlin, Mönchengladbach et Cassel, soit 16% des effectifs du groupe américain dans le pays.

Dénonçant la «maximisation à court terme des profits des actionnaires», Klaus Stein, directeur du puissant syndicat allemand IG Metall à Mannheim, a estimé que cette réorganisation n’avait «aucun fondement stratégique, ni économique».

La France est épargnée par la nouvelle restructuration en vertu de l’engagement pris par GE de créer 1.000 emplois nets dans le pays d’ici à fin 2018 lors du rachat en 2015 du pôle énergie d’Alstom, ont indiqué à l’AFP deux sources proches du dossier sous couvert d’anonymat. Un plan social menaçant 345 postes sur 800 sur le site de GE Hydro à Grenoble (sud-est) y est en cours.

«Cette décision est pénible mais nécessaire pour que GE Power puisse réagir au ralentissement du marché de l’énergie, qui génère moins de volume tant pour les produits que dans les services», a justifié Russell Stokes, le patron de GE Power, qui inclut le pôle Energie du fleuron industriel français Alstom.

- Plongeon de l’action -

GE Power, qui n’a pas anticipé la chute des prix de l’électricité de gros et l’effondrement des commandes de turbines, veut économiser 1 milliard de dollars en coûts structurels en 2018.

Elle a généré un chiffre d’affaires de 27 milliards de dollars l’an dernier et employait environ 57.000 personnes en début d’année. Les 12.000 suppressions d’emplois représentent donc 21% des effectifs. Toutefois en ajoutant les personnels d’Energy Connections intégrés récemment dans GE Power, les coupes représentent un peu plus de 18% du nombre total des salariés de la division. Le chiffre d’affaires ajusté passe également à 39 milliards.

Le groupe allemand Siemens, rival de GE, a annoncé pour sa part le mois dernier qu’il allait supprimer 6.900 emplois principalement dans sa branche énergie, dont 3.000 en Allemagne.

Les marchés de l’énergie traditionnelle, notamment le gaz et le charbon, connaissent un ralentissement: les volumes ont baissé de façon significative, à la fois pour les produits et pour les services, en raison de surcapacités, d’un faible taux d’utilisation, d’une augmentation du nombre de fermetures de centrales thermiques et du développement des énergies renouvelables notamment.

Ces problèmes affectent fortement les résultats financiers de GE, qui a, en novembre, dû diviser par deux son dividende, une première depuis la crise financière. Le bénéfice net a plongé de 9,7% à 1,8 milliard de dollars au troisième trimestre.

L’action a perdu plus de 44% à Wall Street depuis le début de l’année et la capitalisation boursière a fondu de plus de 120 milliards de dollars sur la période.

Les trois grandes agences de notation, Standard & Poor’s, Moody’s Investors Service et Fitch Ratings, ont abaissé chacune la note de solvabilité financière de GE, disant s’inquiéter du niveau «faible» de sa trésorerie.

Pour regagner la confiance, le nouveau PDG John Flannery a décidé de recentrer le groupe sur trois activités -- aéronautique (fabrication des moteurs d’avions), équipements et matériels de santé et énergie -- et va vendre pour 20 milliards de dollars d’actifs dont la branche transport et l’activité traditionnelle d’électricité qui a fait la réputation de GE à ses débuts il y a 125 ans. Cette division a notamment inventé l’ampoule électrique à filament et la lampe à fluorescence.

M. Flannery a également mis en vente les avions transportant les dirigeants dans leurs voyages d’affaires et supprimé le service de voitures mis à leur disposition.

Il va en outre réduire ses investissements dans la recherche et développement (R&D).
AFP

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com