Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Jeu Avr 19, 2018 11:46 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 335 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Déc 02, 2017 10:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
La France en importation continuelle d' électricité depuis mercredi matin.

6.7 GW d'import ce samedi à 19h30

Un des réacteurs de Tricastin doit revenir le 04 decembre. Attendons les nouvelles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Dim Déc 03, 2017 3:40 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
La France à froid ! 10.0 GW d' importations la nuit d Samedi à Dimanche à 23h15 !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Mar Déc 05, 2017 8:06 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Citation:
L'ASN autorise la réouverture de la centrale nucléaire du Tricastin

Par RFI Publié le 05-12-2017

EDF l'attendait, c'est chose faite : l'ASN, l'Autorité de sûreté nucléaire, a donné son feu vert à la réouverture de la centrale nucléaire du Tricastin, dans le sud-est de la France, à l'arrêt depuis fin septembre à cause d'une digue anti inondation jugée trop fragile. Les travaux de renforcement ont donc été réalisés, mais il y en a encore d'autres à prévoir.


Cela faisait deux mois et demi que les quatre réacteurs de la centrale du Tricastin étaient à l'arrêt. Trois d'entre eux vont être relancés à partir de mercredi. L'Autorité de sûreté nucléaire est en effet satisfaite des travaux réalisés par EDF. Sur une digue, au nord du site, qu'il a fallu consolider pour éviter tout risque d'inondation.

L'opérateur s'est exécuté, mais c'est bien là le minimum, car la digue n'est pas encore au niveau des nouvelles règles en vigueur. Les règles dites post-Fukushima, adoptées à la suite de la catastrophe japonaise. De nouveaux travaux sont donc à prévoir dans les mois à venir.

L'urgence en tout cas, c'était de pouvoir relancer la centrale du Tricastin. A l'approche de l'hiver, EDF aura besoin de toute la puissance de son parc nucléaire pour que les Français puissent se chauffer.

L'an dernier, cela avait failli ne pas être le cas. On n'était pas passé loin de la pénurie. A l'époque, sur les cinquante-huit réacteurs français, neuf étaient à l'arrêt. Il en faudrait deux fois moins pour être sûr de passer l'hiver sans encombre.

http://www.rfi.fr/france/20171205-asn-a ... -tricastin


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Déc 09, 2017 12:56 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Ah, quand même :

Citation:
Le réacteur n°2 du Tricastin a redémarré

Écrit par Laure Ostwalt 6/12/17

Comme annoncé hier, le premier réacteur à l'arrêt de la centrale du Tricastin... ne l'est plus. Il a redémarré ce mercredi 6 décembre.

Le communiqué d'EDF :

"L’unité de production n°2 a été reconnectée au réseau électrique national mardi 5 vers 20 h et produit de l''électricité à 100 % de sa puissance. A la suite des travaux de confortement réalisés par EDF dans les délais prévus et de la validation de l’autorité de sûreté de la la robustesse à un puissant séisme d’une portion de la digue du canal de Donzère-Mondragon, les unités de production 4 et 3 vont elles-aussi être redémarrées prochainement. L’unité n°1 redémarrera fin décembre, le temps de remplacer une pièce située sur le circuit de refroidissement à l’arrêt."

http://www.e-tribune.fr/index.php/flash ... -redemarre

et

Citation:
L’arrêt de la centrale nucléaire de Tricastin a entraîné plus de 200 millions d’euros de manque à gagner pour EDF

Le directeur de la centrale nucléaire de Tricastin (Drôme), a affirmé jeudi 7 décembre, que l'arrêt des quatre réacteurs du site a entraîné 200 millions d'euros de manque à gagner pour EDF, rapporte France Bleu Drôme Ardèche.

L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé, fin septembre, l'arrêt des quatre réacteurs, le temps de renforcer une digue qui protège la centrale, face à un éventuel risque sismique. EDF avait estimé, pour sa part, que cet arrêt n'était pas nécessaire.

EDF estime que, pendant ces deux mois d'arrêt, 6 milliards de kilowatts/heure n'ont pas été envoyés sur le réseau français, soit l'équivalent de la consommation d'une agglomération comme Lyon.

L'ASN a autorisé, mardi, le redémarrage de la centrale.

https://www.actupolitique.info/larret-d ... -pour-edf/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Déc 09, 2017 12:10 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17282
oulala, ça va pas faire jolijoli pour les dividendes des actionnaires tout ça, tout ça...

30% de débit en moins dans les Rhone, les centrales à l'arrêt plus les problèmes en cascade du nuke et Hinkley Point par dessus le marché.

Ce sera déjà bien si vous revoyez votre argent !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Déc 09, 2017 1:54 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Les pylones sont devenus dingues, ont se demande comment les électrons de Tricastin vont pouvoir passer.
Ils vont avoir le tournis arrivés chez moi.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Lun Déc 11, 2017 8:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Citation:
Six questions sur le virage d'EDF vers le solaire

Veronique Le Billon Le 11/12/2017 Les Echos

L'électricien veut installer 30 gigawatts de capacités entre 2020 et 2035. Un investissement de 25 milliards d'euros conditionné au lancement par l'Etat d'appels d'offres.

Finalement, il y a du soleil en France. Alors qu'EDF concentrait ses investissements dans les énergies vertes dans l'éolien et à l'international, Jean-Bernard Lévy a annoncé ce lundi, à la veille de la rencontre « One Planet Summit », un « plan solaire » pour développer et construire 30 gigawatts (GW) de nouvelles capacités de production dans l'Hexagone entre 2020 et 2035. « L'heure est venue de participer à un changement d'échelle majeur », a jugé le PDG d'EDF. Et « le solaire est là où le potentiel est le plus important ». Passage en revue des questions soulevées par ce virage.

1-Ces annonces sont-elles ambitieuses ?

A fin septembre, la France comptait 7,7 GW de puissance photovoltaïque raccordée, selon les chiffres de l'administration. Et le développement est relativement lent : 484 mégawatts (soit 0,48 GW) ont été raccordés au réseau électrique sur les neuf premiers mois de l'année. La programmation pluriannuelle de l'énergie prévoit 18,2 à 20,2 GW d'installations photovoltaïques à l'horizon 2023. « On va le manquer d'une bonne poignée de gigawatts », a déjà anticipé Antoine Cahuzac, le patron de la filiale d'énergies vertes du groupe, EDF EN.

Avec 1.000 à 1.400 heures d'ensoleillement par an selon les régions en France, la production solaire reste faible (8,3 térawattheures, soit 1,6 % de la production totale d'électricité). Ajouter 30 GW de capacités solaires augmenterait aujourd'hui la production globale de 5 à 7 %, faisant la part du solaire à 8 % de l'électricité produite en France. Pour comparer, le solaire représente déjà 6,2 % de la production en Allemagne et 7,8 % en Italie.

EDF, qui vise en priorité la construction de grandes fermes solaires au sol (supérieures à 100 MW), n'exploite aujourd'hui que 200 MW de panneaux solaires en France, un marché qu'il avait délaissé. Il prévoit donc une montée en puissance progressive, mais massive : 1,5 GW par an sur la période 2020-2025, puis 2 GW par an les cinq années suivantes et 2,5 GW les cinq exercices suivants.

2-Ce plan est-il purement politique ?

« Ce plan est une réponse à la communication du Premier ministre », a expliqué le PDG d'EDF. Début novembre, Edouard Philippe a demandé à Nicolas Hulot de préparer au premier trimestre 2018 un plan de simplification des projets d'énergie verte, pour « accroître notre ambition au meilleur coût pour la collectivité ». Surtout, le ministre de la Transition écologique et solidaire a officiellement acté le report de l'objectif inscrit dans la loi de réduire la part du nucléaire de 75 % à 50 % de la production d'électricité à l'horizon 2025, essuyant les critiques de ses soutiens écologistes. Détenu à 83,4 % par l'Etat, EDF se devait donc de donner des gages. Certains y voient aussi une marque d'allégeance de Jean-Bernard Lévy, alors que son mandat sera remis en jeu à l'assemblée générale clôturant les comptes 2018, soit au printemps 2019.

3-EDF en a-t-il les moyens financiers ?

Il y a un mois, EDF a révisé à la baisse sa prévision d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) (entre 14,6 et 15,3 milliards d'euros pour 2018), notamment en raison des arrêts de réacteurs nucléaires. Surtout, EDF a indiqué qu'il n'était pas en mesure d'assurer l'objectif longtemps martelé d'un cash-flow libre positif après versement du dividende en 2018 . C'est l'une des faiblesses structurelles du groupe, qui continue ainsi à sortir chaque année plus d'argent qu'il n'en fait entrer dans ses caisses.

Or le plan présenté lundi suppose un effort global d'investissement de 25 milliards d'euros. « Une part importante viendra de partenaires et d'investisseurs. C'est un modèle que nous utilisons déjà et qui fonctionne bien », a assuré Jean-Bernard Lévy. Selon Antoine Cahuzac, le directeur exécutif groupe d'EDF chargé des renouvelables, ces projets peuvent se boucler avec 20 % en fonds propres, le reste étant financé en levant de la dette. Mais EDF a déjà un lourd plan d'investissement. Et, malgré une augmentation de 4 milliards d'euros et un plan de cession bien avancé de 10 milliards d'euros, la dette nette d'EDF dépasse encore 30 milliards d'euros.

Selon nos informations, ce plan solaire n'a pas encore été présenté en conseil d'administration. Un comité stratégique du conseil s'est réuni la semaine dernière, qui portait sur la période 2018-2021. Dans les énergies renouvelables, l'objectif affiché a été de faire passer les mises en service brutes de capacités éoliennes et solaires en France de 1,8 gigawatt cette année à 2,8 GW en 2021. « Aucun des chiffres donnés ce matin n'a été porté à la connaissance du conseil d'administration », indique aux « Echos » un administrateur. Un conseil doit se tenir ce jeudi.

4-Des réacteurs nucléaires devront-ils être fermés ?

« Il n'est pas question de toucher un cheveu au grand carénage [le programme de maintenance lourde des centrales nucléaires engagé pour prolonger leur durée d'exploitation, NDLR] », une « opération extrêmement rentable », a expliqué Jean-Bernard Lévy. « Il faudra fermer des centrales, réagit pourtant un acteur du solaire. Parce qu'EDF ne sera pas le seul à faire du solaire, et il faudra bien écouler cette production. » La prochaine programmation pluriannuelle de l'énergie, qui fixera les orientations publiques pour la période 2024-2028, sera présentée fin 2018.

5-L'annonce d'EDF peut-elle réellement se concrétiser ?

Le plan solaire aura comme préalable le lancement d'appels d'offres par le gouvernement, a insisté le groupe. « Nous allons demander que des appels d'offres pour des grandes fermes solaires soient lancés, sinon cela ne peut pas se faire », a mis en garde Jean-Bernard Lévy, renvoyant ainsi habilement l'Etat à ses responsabilités. Lundi, Nicolas Hulot a opportunément annoncé une première pierre pour son « green new deal », en portant de 1,45 GW à 2,45 GW par an le volume des appels d'offres solaires au sol et sur bâtiments.

L'annonce d'EDF est aussi une demande de simplification des procédures. « Le solaire occupe beaucoup de place, c'est un problème en France, où on ne peut pas déforester ni utiliser les terrains agricoles », expliquait aux « Echos » mi-2016 Jean-Bernard Lévy. EDF puisera en priorité dans ses réserves foncières (sans préciser leur étendue), mais elles seront insuffisantes : il faut 25 à 30.000 hectares (environ 40.000 terrains de football) pour construire les capacités annoncées par EDF. Le secrétaire d'Etat à l'énergie, Sébastien Lecornu, vient de lancer un groupe de travail sur le solaire.

6-Combien cela va-t-il coûter au consommateur ?


Les coûts du solaire baissent rapidement et la CSPE, la taxe qui finançait les énergies vertes en pesant sur les factures d'électricité, est désormais aussi assise sur d'autres énergies (gaz, carburants...). « Le développement de l'énergie solaire s'est accompagné d'une baisse substantielle du niveau de soutien de l'Etat », rappelle Nicolas Hulot : 63,90 euros par mégawattheure, soit 9 % de moins en quatre mois. « Pour les plus gros projets au sol, le prix tombe même à 54 euros/MWh », pointe Nicolas Hulot. Les prix de marché évoluent autour de 40 euros/MWh. La Commission de régulation de l'énergie aiguise davantage ses flèches vers les projets éoliens en mer .

Véronique Le Billon

https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 137431.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Mar Déc 12, 2017 8:14 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Citation:
Pourquoi le plan solaire d’EDF est historique

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 12/12/2017

EDF a annoncé un plan solaire ambitieux qui vise à développer 30 gigawatts d’énergie solaire photovoltaïque en France métropolitaine d’ici à 2035. S’il peut paraitre tactique, voire politique, ce plan n’en est pas moins historique, pour l’électricien national.

Même si le plan solaire d’EDF n’est qu’une réponse opportuniste à la demande du gouvernement de définir un plan précis pour accompagner la transition énergétique du pays avec un rééquilibrage du mix électrique en faveur des énergies renouvelable, il n’en est pas moins historique pour l’électricien national. Car en matière de solaire, la France en général, et EDF en particulier, viennent de loin. Illustration en six chiffres clés.

De 200 MW à 30 GW.

EDF est aujourd’hui à peine présent en France dans le photovoltaîque avec seulement 200 MW de capacités installées sur un total de 6881 MW au 1er juin 2017 selon RTE. Annoncer l’installation de 30 GW entre 2020 et 2035 représente donc un changement total de stratégie et un quasi saut quantique d’EDF dans les énergies renouvelables en France. Car si EDF affiche déjà 1,7 GW de solaire dans le monde et 1 GW en construction, il n’avait jusque-là pas voulu concurrencer son électricité nucléaire en métropole.

Vers 6 % du mix électrique

La part du solaire dans la production totale d’électricité en France n’est que de 1,6% contre 6% en Allemagne et 3,5% en Grande-Bretagne. Si rien ne change par ailleurs, le plan solaire d’EDF pourrait multiplier par quatre ce taux. En 2035, la part du solaire serait alors de 6,5% a calculé Antoine Cahuzac, le PDG d’EDF Energies Nouvelles, la filiales du groupe EDF en charge de ce plan. Si c’est encore loin des 10% de l’hydraulique dans le mix électrique français, cela marquerait toutefois une vraie rupture. Mais c’est une fourchette basse. Avec son plan, si EDF veut prendre une place de leader, il ne sera pas seul. Et ce sont probablement plus de 30 GW de nouvelles installations qui pourraient être installées en France d’ici là. Mais, 30 GW c'est déjà près de la moitié de la puissance installée du parc nucléaire (63,3GW).

Des centrales géantes de 100 MW


Si la plus grande centrale solaire en France affiche une capacité de 300 MW, les appels d’offres de la commission de régulation de l’Energie (CRE) sont limités à des projets de 12 MW. Et sur les 6,6 GW comptabilisés par l’observatoire de l’énergie photovoltaïque en France au second trimestre 2017, aujourd’hui seuls 9% (621) sont des installations de puissance supérieure à ces 12 MW. Pour réaliser son plan, EDF attend donc de l’Etat qu’il lance des appels d’offres pour des centrales de l’ordre de 100 MW. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a bien annoncé qu’il allait porter le volume des appels d’offre à 2,45 GW par an contre 1,45 GW aujourd’hui, mais il n’est pas encore question de modifier la taille des projets.

2 GW à installer par an

Si le plan ne débute qu’en 2020, c’est parce qu’il faut en moyenne deux ans pour monter un projet de solaire photovoltaïque contre 7 à 8 ans pour de l’éolien terrestre, explique EDF. C’est aussi le temps pour EDF Energies nouvelles de se mettre en ordre de bataille en France. Ensuite, EDF Energies Nouvelles prévoit d’installer en moyenne 1,5 GW par an entre 2020 et 2025, 2 GW par an entre 2025 et 2030 et 2,5 GW par an entre 2030 et 2035, soit en moyenne 2GW par an durant 15 ans. Alors qu’en 2016, seuls 600 MW de nouvelles capacités solaires avaient été installées en France, contre 76 GW dans le monde.

25000 à 30000 hectares à libérer


Le groupe EDF a annoncé qu’il immobilisera tous les moyens à sa disposition pour assurer ce rythme accéléré de développement. Reste à trouver les terrains. Or le ratio de ce type de projet est de 1 hectare pour 1 MW. Il faudra donc trouver entre 25000 et 30000 hectares de terrains pour installer ces méga centrales. Or trouver ce foncier est un des principaux freins évoqués jusqu’ici par EDF pour expliquer son peu d'appetit pour le photovoltaïque en France. Mais EDF a décidé de passer outre et d’y mettre du sien. Il s’engage à identifier et exploiter des terrains issus de son patrimoine foncier et des terrains à proximité des centrales nucléaires, à reconvertir des friches industrielles ou de sites en démantèlement, et même à développer du photovoltaïque flottant sur les sites hydrauliques. Mais cela ne suffira pas, et EDF attend aussi des pouvoirs publics et des collectivités locales qu'ils l’aident à identifier d’autres terrains.

35 milliards d’euros à investir

Les projets solaires coûtent en moyenne 1 million d’euros pour 1MW installé. EDF a calculé qu’il lui faudra en fait investir 35 milliards d’euros sur 15 ans. Mais pas question de toucher aux investissements déjà prévus pour la prolongation du parc nucléaire actuel au-delà de 30 ans (le grand carénage) qui engloutit 4,2 milliards d’euros par an, ou la construction de nouvelles capacités de nucléaires et renouvelables (hydraulique compris) en France et surtout à l’Etranger, dans lesquels EDF investit 5 milliards d’euros par an. EDF compte financer ces projets grâce à des crédits bancaires et des investissements de ses partenaires. Une méthode éprouvée par EDF Energies nouvelles et qui fonctionne bien partout dans le monde, selon Antoine Cahuzac. Ce dernier n'exclut pas non plus de signer des PPA (purchase per agreement), des contrats d'achat d'une production par un acteur privé. Mais si cette solution se développe à l'étranger, elle est encore boudée en France. Les tarifs du marché pour l'électricité verte restent plus attractifs, explique Nicolas Couderc, directeur France et énergies réparties chez EDF Energies Nouvelles.

https://www.usinenouvelle.com/article/p ... ue.N626453


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Ven Déc 15, 2017 8:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Citation:
Feu vert final au rachat des réacteurs d'Areva par EDF

Usine Nouvelle le 15/12/2017 Infos Reuters PARIS

Le conseil d'administration d'EDF a autorisé jeudi le PDG du groupe Jean-Bernard Lévy à finaliser le rachat de l'activité de réacteurs nucléaire d'Areva (New NP) d'ici à la fin de l'année, a-t-on appris de trois sources au fait du dossier.

Conformément à un accord signé en novembre 2016, EDF a prévu de racheter entre 51% et 75% du capital de New NP sur la base d'une valorisation de 2,5 milliards d'euros pour 100% du capital.

Mais selon deux des sources interrogées par Reuters, sa participation dans New NP devrait finalement atteindre 75,5% tandis que le japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et le groupe d'ingénierie français Assystem détiendront le solde du capital de la société (à hauteur de 19,5% et 5% respectivement). Alors que l'entité Areva NP - qui ne sera chargée que du réacteur EPR en construction en Finlande (OL3) - envisageait de conserver 15% de New NP, elle devrait donc finalement s'en désengager totalement dès la fin de l'année.

Ce désengagement était une condition posée par la Commission européenne au plan de sauvetage d'Areva - qui a déjà donné lieu à une augmentation de capital de capital de 2,5 milliards d'euros réservée à l'Etat français.

Bruxelles laissait cependant à Areva la possibilité de sortir du capital de New NP d'ici à fin 2019. EDF et Areva n'ont pas souhaité commenter ces informations.

Le Figaro rapportait en outre mercredi que la valorisation de l'activité réacteurs serait "légèrement revue à la baisse" pour tenir compte de l'impact des problèmes de qualité et des falsifications intervenus dans le passé dans l'usine Areva du Creusot.

A l'issue de la reprise des activités de réacteurs nucléaires par EDF, l'ex-Areva (nommé NewCo dans le cadre de la restructuration) sera recentrée sur le cycle de l'uranium, de l'extraction à son retraitement. Le principe de la vente des activités de réacteurs nucléaires par EDF avait été décidé en juin 2015 par le précédent gouvernement.

https://www.usinenouvelle.com/article/f ... df.N628283


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Ven Déc 15, 2017 10:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17282
fini les dividendes chez EDF !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Lun Jan 15, 2018 10:55 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17282
Citation:
Electricité : vers une hausse surprise du tarif d'EDF

La Commission de régulation de l'énergie propose une hausse moyenne de 0,7 % hors taxe du tarif réglementé. Une augmentation liée aux certificats d'économies d'énergie (CEE).


https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 145059.php

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Mer Fév 07, 2018 11:24 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Citation:
EDF peut-être bientôt concurrencé sur l'hydroélectricité

Reuters le 07/02/2018

Le gouvernement s'est déclaré favorable à l'ouverture des concessions hydroélectriques à la concurrence lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi à Matignon en présence des syndicats, a-t-on appris auprès des organisations représentatives.

Selon la Fédération nationale des mines et de l'énergie de la CGT (FNME-CGT), des conseillers gouvernementaux ont présenté à cette occasion des propositions destinées à résoudre un litige vieux de plus de deux ans avec la Commission européenne.

L'exécutif entendrait en effet répondre à une mise en demeure que Bruxelles a adressée en octobre 2015 à la France, alors accusée d'avoir conforté la position dominante d'EDF dans ce domaine.

"Ces propositions accélèrent la privatisation des barrages dans un modèle incohérent et limitant fortement les possibilités des opérateurs en place de pouvoir continuer d'exploiter leurs ouvrages", lit-on dans un communiqué de la FNME-CGT.

Selon un participant à la réunion de mercredi, issu d'un autre syndicat, "le gouvernement veut répondre au contentieux avec la Commission en allant clairement sur son terrain, celui d'une ouverture à la concurrence des concessions".

Matignon n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters.

La mise en concurrence des barrages est devenue un serpent de mer depuis l'annonce, en 2010, d'une série d'appels d'offres pour dix barrages représentant 20% de la puissance hydroélectrique française, conformément à des directives européennes, qui ne s'est jamais concrétisée.

Dans le cadre de la Programmation plurianuelle de l'énergie (PPE), issue de la loi de transition énergétique de 2015, la France a en outre prévu de relancer le développement de l'hydroélectricité par des appels d'offres réguliers et par l'optimisation des concessions existantes.

Actuellement, les concessions sont exploitées à 80% environ par EDF et à 15% par Engie.

L'hydroélectricité est la deuxième source de production électrique derrière le nucléaire et la première source d'électricité renouvelable en France.


http://www.boursorama.com/actualites/ed ... 86c92b8b01


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Fév 10, 2018 12:54 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17282
les 15% d'Engie c'est par le biais de la compagnie du rhône

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Fév 10, 2018 1:36 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12717
Localisation: 38
Scrat a écrit:
les 15% d'Engie c'est par le biais de la compagnie du rhône


ah, effectivement ça m' avait échappé : http://www.engie.fr/energies-renouvelab ... ectricite/

Citation:
L’hydroélectricité utilise la force de l’eau pour produire de l’électricité. Propre, sûre et flexible, elle représente la 2e source d’électricité en France. Avec 3 820 MW à fin 2016, installés gérés par ses deux filiales, la SHEM (Société Hydro Électrique du Midi) et la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), ENGIE est 1er producteur hydroélectrique alternatif du pays.



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: + 1 pour EDF, RTE, et tous les autres...
MessagePosté: Sam Fév 10, 2018 1:53 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17282
Oh ! Shocking !

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 335 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com