Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Dim Avr 22, 2018 8:14 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 127 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Oct 29, 2017 1:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Du Lithium en Californie, dans le désert du Mojave : un gros projet de la compagnie Standard Lithium
pour l'instant seulement au stade de détection d' indices très prometteurs de ressource. Programme de forage à mener.


Citation:
Standard Lithium is currently focused on the 25,000-acre Bristol Dry Lake lithium brine project in the Mojave region of California.
The aim is to develop this project into the second operating lithium brine processing asset in the U.S., after Albemarle’s Silver Peak operation in Nevada.

Oct. 20, 2017 MINING.COM

Image

Image

So far, we can explore a few illustrations of why this project has huge potential:

A mining lease agreement with National Chloride Corporation of America, which has mined brines in the area for close to 100 years, reducing the project’s risks and permitting requirements;
Positive results from a controlled-source audio-magnetotellurics/magnetotellurics (CSAMT/MT) geophysical survey suggesting that high lithium brine concentrations are located across nearly every inch of the Bristol Lake claim package;
Commencement of a resource definition drill program, with National Instrument 43-101 resource estimates expected in the first half of 2018;
Testing showed that the raw brine pumped from the near-surface test pit contained an average concentration of 146 mg/L lithium;
Access to electric grid, paved roads and established infrastructure.
A key feature of Bristol Lake is that the low resistivity values measured on the project are very similar to those located in the lithium hotbed known as the Lithium Triangle (Chile, Argentina and Bolivia), and the project itself is located in a less risky geographical location.


http://www.mining.com/sc/standard-lithi ... gain-even/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Nov 18, 2017 12:05 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Dans l' Usine Nouvelle du 15 Juin 2017


Fichiers joints:
Tempéte sur le Nickel_resend.jpg
Tempéte sur le Nickel_resend.jpg [ 94.77 Kio | Vu 367 fois ]
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Nov 18, 2017 12:05 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Citation:
Le nickel roule à l'électrique

Myrtille Delamarche Usine Nouvelle le 07/11/2017

Le nickel a repassé plusieurs fois la barre des 12 000 dollars la tonne, après avoir stagné deux ans durant en dessous de 10 000 dollars. Ce composant des aciers inoxydables entrevoit son salut sous une autre forme, celle des sels utilisés dans les batteries lithium-ion. Même Elon Musk, le patron de Tesla, l’a reconnu : "Nos batteries [lithium-ion, ndlr] devraient être appelées nickel-graphite, car la cathode contient surtout du nickel et l’anode du graphite."

Les cathodes des batteries de Tesla en contiennent plus de 16 kilos et celles de la Chevrolet Bolt (le véhicule électrique le plus vendu) plus de 6 kilos, légèrement plus que celles de la Nissan Leaf. Une proportion amenée à croître, pour passer de 33,3% aujourd’hui à 80% en 2020, tandis que les parts du manganèse et du cobalt chuteraient de 33,3 à 10 %. Mais ce sulfate de nickel (NiSO4) ne représente que 10% de la production mondiale de nickel. Eramet, par exemple, n’en produit pas et va devoir se contenter du rebond modéré du cours du métal ou transformer en sulfates son nickel électrolytique haute pureté, produit à Sandouville (Seine-Maritime). BHP, dont la branche nickel a échappé de peu à la faillite, prévoit de construire en Australie la plus grande usine mondiale de sulfate de nickel (100 000 tonnes annuelles). Cette résurrection donne de l’espoir à l’usine Vale Nouvelle-Calédonie. Peu rentable, elle attend d’ici au 31 décembre le verdict de sa maison mère brésilienne sur sa survie.


https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ue.N610068


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Nov 18, 2017 12:12 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
La fiche de production 2016 de l' USGS : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -nicke.pdf

Légère baisse de 1% de la production mondiale


Fichiers joints:
Nickel production USGS.png
Nickel production USGS.png [ 53.76 Kio | Vu 345 fois ]
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Nov 18, 2017 9:08 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17286
et la calédonie ? c'est classé comment ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Nov 18, 2017 1:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Scrat a écrit:
et la calédonie ? c'est classé comment ?


c'est traduit en Anglais. New Caledonia.

ou bien :
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Déc 02, 2017 9:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Citation:
Le Brésil ouvre la voie à l’interdiction de l’amiante
Le pays produit 300 000 tonnes par an de la fibre hautement cancérogène, responsable selon l’Organisation mondiale de la santé, de 107 000 morts chaque année.


LE MONDE | 31.08.2017

Quelques minutes après le scrutin, le nom des quatre juges honnis circulait sur les réseaux sociaux avec pour légende : « Voici les juges de la Cour suprême en faveur du cancer et de la mort. » Jeudi 24 août, ces magistrats de la plus haute juridiction brésilienne venaient de se prononcer en faveur de la poursuite de l’utilisation de l’amiante au Brésil, empêchant que ce matériau responsable de cancers de la plèvre, d’asbestose – grave infection pulmonaire – et de certains cancers du poumon soit définitivement banni du Brésil.

« En tant que citoyenne on ne peut qu’être révoltée, après tous ces morts », enrage Fernanda Giannasi, cette ex-inspectrice du travail surnommée la « Erin Brockovich do Brasil » qui a consacré plus de trente ans de sa vie à faire entendre la cause des victimes de l’amiante.
Ce matériau dont les qualités de résistance et de souplesse sont exceptionnelles ferait, selon l’Organisation mondiale de la santé, 107 000 morts chaque année. Au Brésil, Francisco Pedra, chercheur à la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz) à Rio de Janeiro, a recensé 3 700 décès entre 1980 et 2010. Un chiffre sans doute sous-estimé, dit-il. « L’amiante a été utilisé dans la construction de toits, de citernes d’eau, de cloisons… Il est disséminé dans tout le Brésil. Les cancers peuvent mettre des dizaines d’années à se révéler. »

Producteur et exportateur du matériau, le Brésil ne possède plus qu’une seule mine d’amiante, dans l’Etat de Goias, exploitée par le groupe Eternit. « A quel point le pays en est-il arrivé ! Imaginez qu’une mine qui emploie 150 travailleurs justifie de tuer des centaines de milliers de personnes non seulement au Brésil, mais dans le monde entier. Le Brésil exporte la moitié des 300 000 tonnes produites ici par an. C’est une exportation de la mort ! », s’indigne le pneumologue Hermano de Castro, directeur de l’école nationale de santé publique de Fiocruz, interrogé par la revue Epoca le 23 août.

Image
http://img.lemde.fr/2017/08/31/0/0/3500/2334/534/0/60/0/e8b2cfc_22524-11b3qls.pk955t57b9.jpg

Interminable bataille

Dans le pays, une loi fédérale datant de 1995 autorise encore l’utilisation « contrôlée » de l’amiante blanche, la chrysotile. Mais certains Etats brésiliens, tels ceux de Sao Paulo ou de Rio de Janeiro, interdisent totalement le minerai. Acharnée, la Confédération des travailleurs de l’industrie (CNTI) lance depuis le début des années 2000 des procédures contre ces Etats, les estimant en contradiction avec la loi fédérale. Au dire des victimes, la CNTI représente en réalité les intérêts des professionnels de l’amiante. En particulier ceux d’Eternit, qui n’a pas souhaité s’exprimer.

Tentant de clore cette interminable bataille judiciaire, et consciente des éléments à charge contre l’amiante, la Cour suprême s’est enfin penchée sur la pertinence de la loi fédérale. La guerre semblait gagnée. « Le rapporteur du dossier a eu cet argument raisonnable de dire qu’au regard de la connaissance désormais irréfutable des cancers provoqués par l’amiante la loi de 1995 viole la Constitution brésilienne qui doit garantir au travailleur la santé et un environnement équilibré », explique Marc Hindry, vice-président du comité anti-amiante de l’université Jussieu à Paris, qui a suivi les débats.

Mais le Brésil est coutumier des coups de théâtre. « Deux juges ont repris des arguments obsolètes d’un pseudo-scientifique acheté par l’industrie », s’emporte Fernanda Giannasi. Au final la loi a été jugée inconstitutionnelle par cinq voix contre quatre. Il en fallait six pour que le texte soit révoqué. La décision plonge ainsi le pays dans un vague juridique inédit.

Après un moment d’écœurement, les militants anti-amiante ont toutefois repris espoir. La décision est, malgré tout, en leur faveur : l’industrie aura désormais tort devant les tribunaux, et le marché de l’amiante s’effondre. Après avoir été interdit dans plus d’une soixantaine de pays, et mis de côté par les industriels soucieux de leur réputation, tel le français Saint-Gobain autrefois présent au Brésil, le matériau a cessé de représenter un enjeu économique. « Il faudra encore du temps mais nous allons gagner. C’est le sens de l’histoire », assure Fernanda Giannasi.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Déc 10, 2017 3:03 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Du Lithium au Quebec, et c'est déjà quasi industriel :

Citation:
Première importante pour Nemaska Lithium

Francis Halin | Agence QMI | Publié le 5 décembre 2017

Le Québec sera bientôt un leader mondial en lithium pour batteries de voitures électriques, prédit Nemaska Lithium après avoir produit sa première tonne et demie de produits finis de sa mine Whabouchi, au nord de Chibougamau, à son usine de Shawinigan.

«C’est une première au niveau mondial d’avoir converti du minerai de lithium en hydroxyde de qualité batterie par un procédé électrochimique... c’est un événement assez majeur», s’enthousiasme Guy Bourassa, PDG de Nemaska Lithium, valorisée à plus de 820 millions $. La société, dont le siège social est à Québec, vise des revenus de 400 millions $ US par année.

Le projet s’élève à plus d’un demi-milliard $. L’usine de Nemaska Lithium, située à l’ancien emplacement de Produits forestiers Résolu, à Grand-Mère, à Shawinigan, a coûté 300 millions $ et la mine, 200 millions $. La production doit commencer fin 2018.

S’ouvrir au monde
Guy Bourassa estime par ailleurs qu’il faut s’ouvrir au monde et regarder d’autres marchés de batteries au lithium aussi lucratifs, sinon plus encore, que Tesla, souvent citée en exemple.

http://www.tvanouvelles.ca/2017/12/05/p ... -lithium-1


Citation:
.....

Image

L’hydroxyde de lithium que livre Nemaska Lithium est dérivé d’un concentré de spodumène d’une teneur de 6,3 % Li2O produit à partir d’un échantillon en vrac prélevé à la mine Whabouchi au cours de l’année 2017. Environ 1 100 tonnes de concentré ont été produites et ce concentré sera converti au cours des prochains mois en échantillons d’hydroxyde de lithium pour permettre à des clients à travers le monde, d’entreprendre la qualification des produits de Nemaska Lithium.
........


https://www.commercemonde.com/2017/12/h ... e-lithium/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Déc 10, 2017 3:20 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Du Lithium en prospection en Autriche :

Citation:
WOLFSBERG LITHIUM PROJECT

European Lithium is focused on the development of its wholly owned Wolfsberg Lithium Project which is located in Carinthia, 270km south of Vienna, Austria. The Project is located 20 km east of Wolfsberg, an industrial town, with established infrastructure, including access to the European motorway and railway network.

The project comprises 22 original and 32 overlapping exploration licences and a mining licence over 11 mining areas issued by the Austrian mining authority. The 5-year term of the original exploration licences has been extended by the mining authority to 31 December 2019. The mining licence can be held in perpetuity provided its conditions are maintained.

The Wolfsberg project benefits from significant exploration, extensive metallurgical testing, mining and pre-feasibility studies conducted by its past owners, which may allow European Lithium to fast track the development of the Project which has the potential to become a major producer of lithium in Europe.

Construction could start by early 2019 and production by the end of 2020.

Project Highlights

Historical exploration and development, well located to existing infrastructure and energy sources
Well placed to target the largest lithium import markets in the European Union
Wholly owned by European Lithium, under stable licence and tax regime mapped out by the Austrian Mineral Resources Plan
Land access agreement in place with landowner

Image

2015
The resource was restated to be compliant to JORC Code (2012) as 3.7 million tonnes inferred at 1.5% Li2O at a 0.75 % Li2O cutoff grade. This reclassification was required as original drill core was no longer available and original Minerex primary data and QA/QC procedures were unavailable to the competent person.


http://europeanlithium.com/projects/wol ... m-project/

http://europeanlithium.com/projects/wol ... etallurgy/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Ven Déc 15, 2017 11:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Encore du lithium au CANADA, prés de la Baie James :

Citation:
20 ans de durée de vie pour une mine de lithium à l’est d’Eastmain

Patrick Rodrigue le 15 décembre 2017

Près de 41 millions de tonnes de minerai d’oxyde de lithium pourraient être extraites du gisement de classe mondiale James Bay, à une centaine de kilomètres à l’est de la communauté crie d’Eastmain.

La société australienne Galaxy Resources a récemment procédé à une mise à jour des ressources de ce projet localisé à proximité du Relais routier du kilomètre 381 sur la Route de la Baie-James et qu’elle compte exploiter à ciel ouvert pendant au moins 20 ans.

Alors que la précédente évaluation de ce gisement découvert dans les années 1960 évoquait un potentiel de 11,8 millions de tonnes de minerai en ressources indiquées et de 10,5 millions de tonnes de minerai en ressources présumées, celui-ci totalise maintenant 40,8 millions de tonnes de minerai, essentiellement en ressources indiquées.

Par voie de communiqué, le directeur général de Galaxy Resources, Anthony Tse, a déclaré que cet accroissement des ressources, qui ont pratiquement doublé, confirme le statut de gisement de lithium de classe mondiale du projet James Bay.

«Grâce à sa teneur élevée de 1,40 % en oxyde de lithium, de l’étendue du dépôt, de son faible ratio roche-minerai et de sa localisation géographique avantageuse, notre projet sera l’un des projets de lithium les moins coûteux à opérer du monde», a-t-il fait valoir.

Évaluation environnementale

Après analyse du dossier, l’Agence canadienne d’évaluation environnementale a statué que le projet James Bay devra faire l’objet d’une évaluation publique. La population a jusqu’au 19 janvier 2018 pour lui faire parvenir par écrit ses commentaires à propos des composantes environnementales sur lesquels le projet est susceptible d’entraîner des impacts et sur les éléments à examiner durant l’évaluation.

https://www.lechoabitibien.ca/actualite ... tmain.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Déc 16, 2017 2:07 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Citation:
La Zambie vise une production d’un million de tonnes de cuivre en 2018

Agence Ecofin 15 dec 2017

Deuxième plus grand producteur de cuivre en Afrique, la Zambie prévoit produire 1 000 000 de tonne du métal en 2018. C’est ce qu’a déclaré ce jeudi, le ministre des mines, Christopher Yaluma (photo), qui a indiqué qu’en 2017, la production devrait se situer entre 800 000 et 850 000 tonnes.

«Le constat actuel est positif. Nous avons suffisamment d’électricité et les prix ont augmenté. Avec ces nouvelles tendances, nous projetons de produire entre 800 000 et 850 000 tonnes cette année. L’année prochaine, nous ferons le nécessaire pour atteindre 1 million de tonnes.», explique M. Yaluma.

En septembre dernier, le ministère des mines zambien estimait que la production de cuivre baisserait légèrement à 753 992 tonnes cette année, en raison de la faible production enregistrée à Konkola Copper Mies (KCM), filiale de Vedanta Resources.

https://www.agenceecofin.com/cuivre/151 ... re-en-2018


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Déc 30, 2017 2:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Citation:
2017: la revanche des métaux

Par Claire Fages RFI le 27 décembre 2017

Cuivre, zinc, nickel, cobalt... Les métaux ont pris leur revanche en 2017. Sortis des excédents et propulsés par le succès de la voiture électrique, ils devraient conserver des prix élevés en 2018.

Les métaux ont particulièrement brillé en 2017. Ce sont les stars de l'année. Les prix du pétrole n'ont progressé que de 10%, le cuivre et le zinc ont, eux, gagné 27% (à près de 7000 dollars et 3220 dollars la tonne respectivement), le nickel a gagné 19% (à 11 995 dollars). Quant au cobalt, son prix a plus que doublé (à 32 300 dollars). Les efforts des groupes miniers pour réduire la production qui était en excédent depuis 2014 ont payé. L'offre s'est ajustée à la demande, certains métaux comme le cuivre et le zinc se sont même retrouvés en déficit de production, ce qui a fait rebondir les cours.

Un fonds d’investissement dédié au cobalt

Entre temps, l'économie mondiale s'est redressée. Et grâce à la voiture électrique, les métaux sont redevenus « tendance ». A supposer que la voiture électrique représente moins d'un tiers des nouveaux véhicules en 2030, il faudra, pour fabriquer les batteries et les câblages, extraire 18% de plus de cuivre, moitié plus de nickel et 4 fois plus de cobalt, selon le géant des mines Glencore. Des perspectives qui tournent la tête aux spéculateurs, ils se ruent sur un nouveau fonds d'investissement totalement dédié au cobalt, Cobalt 27.

Katanga Mining relancé en RDC

2018 devrait donc rester une belle année pour les métaux parce que la remise en route des projets miniers est très calculée. Glencore va certes quadrupler sa production de cobalt associé au cuivre en relançant Katanga Mining, en RDC. Mais il va beaucoup plus doucement avec ses mines de zinc australiennes. En 2018, la production de cuivre sera par ailleurs perturbée par la renégociation des conditions salariales dans les grandes mines du Chili et du Pérou, ces conflits sociaux seront d'autant plus durs que les prix du cuivre sont élevés.

Quid des subventions au véhicule électrique en Chine ?

Mais l'arbitre de tous ces marchés restera la Chine. Elle absorbe la moitié des exportations de métaux. Avec sa lutte contre la pollution qui la pousse à fermer les mines et les raffineries les plus sales du pays, la Chine devrait importer encore plus de minerais et métaux. Cependant Pékin prévoit aussi de mettre fin aux subventions sur les véhicules électriques pour imposer un quota aux constructeurs chinois. Cela pourrait freiner la progression du véhicule électrique en Chine, et in fine ralentir un peu la course folle des métaux.


http://www.rfi.fr/emission/20171227-201 ... obalt-zinc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Déc 30, 2017 3:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
Projet d'extraction de Lithium (et de Potasse) dans des saumures a 350 m de profondeur en Argentine, site de Pastos Grandes.

Citation:
Millennial expands lithium operations in Argentina

Valentina Ruiz Leotaud Dec. 21, 2017

Vancouver-based Millennial Lithium Corp. (TSX.V: ML) announced that it has entered into a final agreement with the Salta Provincial Energy and Mining Company for the acquisition of 2,492 hectares of claims known as the REMSA ground, in the Argentinian Pastos Grandes Salar.

The property is contiguous to Millennial's current holdings in the area, which are located in the northwestern Salta province. The acquisition would increase the company's holdings there to 8,664 hectares.

According to the miner, recent drilling at Pastos Grandes brine project attests to the presence of superior grades at depths of 352 metres. The latest maiden lithium and potassium resource statement includes 2,131,000 tonnes of lithium carbonate equivalent and 8,141,000 tonnes of potash equivalent in the Measured and Indicated Resource categories, with an additional 878,000 tonnes of lithium carbonate equivalent and 3,263,000 tonnes potash equivalent in the Inferred Resource category.

In a press release issued Thursday, Farhad Abasov, President and CEO of Millennial, said that this previous drill campaign in the southern section of the existing Pastos Grandes ground adjacent to the northern section of the REMSA ground will guide their exploration and development program, which is set up to begin next year. “We are excited about the potential of this new ground and look forward to launching our technical programs on this ground,” he said.

The firm expects the Pastos Grandes project to go into production within three years.

http://www.mining.com/millennial-expand ... argentina/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Jan 14, 2018 10:20 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
la dernière fiche USGS pour l' Argent :
https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -silve.pdf

Chiffres en tonnes.

La plus grosse augmentation est en Chine.

9 fois plus d' Argent minier extrait que d' Or en 2016.


Fichiers joints:
Silver usgs.png
Silver usgs.png [ 31.32 Kio | Vu 255 fois ]
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Lun Jan 15, 2018 11:51 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12720
Localisation: 38
suprimé


Dernière édition par energy_isere le Lun Jan 15, 2018 11:57 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 127 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com