Soleocene.org

Au delà de l'ère du pétrole - Penser et agir l'énergie autrement au XXIème siècle
Nous sommes le Dim Nov 19, 2017 5:17 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 111 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Ven Mar 31, 2017 11:32 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Citation:
Le Salvador interdit l’exploitation minière des métaux

Par Altin Lazaj RFI 31 mars 2017

Le Salvador devient le premier pays au monde à interdire l’exploitation minière des métaux. Le Parlement a voté à une large majorité cette semaine une loi qui interdit toute extraction de métaux dans le pays afin d’éviter la pollution de ses ressources d’eaux.

Cette interdiction est le fruit de plusieurs années de combats acharnés de la société civile et de l’Eglise catholique contre les exploitations minières. Elle vise en particulier les exploitations d’or au nord du pays, connues pour leur impact sur les cours d'eau de la région. Le Salvador fait face à une pénurie d’eau douce liée au changement climatique. Le pays ne peut plus se permettre cette pollution estime Ricardo Navarro, directeur du Centre de technologie appliquée du Salvador.

« Le Salvador n'est pas un pays très riche en or. Il y a juste de quoi faire gagner un peu d'argent à quelques entreprises. Avec cette loi, on ne se prive donc pas de revenus importants. En revanche, pour extraire l'or, il faut utiliser beaucoup d'eau et de cyanure. Et cette eau polluée, elle reste ici. Or on a besoin d'eau potable, de forêts, de nourriture. Cette loi, c'est donc une grande victoire pour le pays. »

Le Salvador avait déjà décrété un moratoire sur les extractions de métaux, il y a presque dix ans. Une décision qui a provoqué la colère du géant minier australo-canadien Oceanagold. Ce dernier a demandé 250 millions de dollars de réparations au gouvernement salvadorien pour avoir refusé en 2008 un permis d'exploitation d’or, déjà pour des raisons environnementales.

A l’issue d’un procès long de 7 ans, l’entreprise a été déboutée par la cour d'arbitrage de la Banque mondiale. Les partisans de cette interdiction espèrent maintenant que ses voisins vont suivre l’exemple. Le Guatemala et le Honduras abritent plusieurs mines de métaux, et les trois pays ont en partage le fleuve Lempa, le plus important cours d'eau d'Amérique centrale.

http://www.rfi.fr/emission/20170331-le- ... ere-metaux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Avr 09, 2017 2:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Dans le sud de l' Angleterre il est question de la réouverture de la mine d' étain South Crofty dans le Cornwall qui avait fermé en 1998. C'est la compagnie Stronbow basée au Canada qui a racheté 100% des parts de l' ancienne mine.

Citation:
Cornwall springs back to life as a mining investment destination

14 Mar 2017

Cornwall's once proud mining heritage is enjoying the early stages of a renaissance

Image

In the early part of 2016, shares in Strongbow Exploration more than doubled as the company announced the acquisition of the famous South Crofty tin mine, near Redruth in Cornwall.
................
Strongbow has just put together a study that makes the economic case for a redevelopment of South Crofty and renewed production.

The plan is to mine nearly 2.6 mln tonnes of mineralised material containing 88 mln pounds of tin equivalent at an average cash cost of US$3.36 per pound. Given the current tin price is US$8.75 per pound that allows for plenty of margin, and the study duly forecasts total revenue over the life of the mine of US$776 mln and undiscounted cash flow after tax of US$214 mln.

The generation of this data, according to Strongbow chief executive Richard Williams, represents a “significant step in advancing the project to a production decision.”

More significant for Cornwall than the revival of old traditions will be the creation of new jobs. Because Strongbow envisages employing of 100 people during the build period and then 275 people permanently once the mine is up and running. In an area like Cornwall, that’s quite significant.

Whether or not it happens remains dependent on metals prices, on the mining equity markets and on the planning authorities. But mining companies are likely to gain a highly sympathetic hearing in a region that was heavily reliant on European subsidy and which is going to have to cast around for other forms of income once Brexit goes through.

http://www.proactiveinvestors.co.uk/com ... 74769.html

La page Wikipedia sur la mine de South_Crofty et son histoire : https://en.wikipedia.org/wiki/South_Crofty
en 1993 1900 tonnes d'étain étaient extraits (raffinées en Malaisie).

Dans le Sud de l' Angleterre l' extraction de l' étain remonte aux Romains : https://en.wikipedia.org/wiki/Mining_in ... _and_Devon

Au 19iéme siécle il y avait 600 machines à vapeur pour pomper l' eau au fond des mines !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Jeu Avr 20, 2017 7:46 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Citation:
Minerais des grands fonds : Nautilus débute ses forages

le 20/04/2017 lemarin.fr

Nautilus Minerals, compagnie minière canadienne, a annoncé que ses robots de forage vont commencer les essais en grande profondeur en Papouasie-Nouvelle-Guinée. La compagnie se lance dans l'extraction de minerais à proximité des sources hydrothermales.

Image

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... s-debutent


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Avr 22, 2017 2:11 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
La derniére fiche USGS pour le Lithium : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -lithi.pdf

Hausse de 11% de la production minière de Lithium. Hausse portée par l' Argentine et le Chili.

Image

a production est maintenant double de celle de 1998 !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Sam Avr 22, 2017 5:27 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17075
et la Bolivie ?

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Avr 23, 2017 12:33 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Scrat a écrit:
et la Bolivie ?


La Bolivie en rêve.

Citation:
La Bolivie se rêve en roi du lithium

Par Reza Nourmamode RFI le 08-07-2016

La Bolivie est assise sur un trésor : les premières réserves mondiales de lithium, métal destiné aux batteries des voitures électriques. Mais alors que le marché mondial de cette ressource connaît une expansion accélérée, La Paz n’est toujours pas parvenue à exploiter ses réserves.


De notre correspondant,

La couleur turquoise des piscines est trompeuse et, malgré le soleil de plomb, les ouvriers sont en combinaison intégrale et casque de protection. A près de 4 000 mètres d’altitude, les conditions sont extrêmes sur le Salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel au monde dont la superficie plane et blanche de 10 000 kilomètres carrés se perd à l’horizon.

« Le pétrole du XXIe siècle »

C’est sur un tout petit bout de ce Salar que la Comibol, l’entreprise minière publique bolivienne, a construit son site pilote d’extraction du lithium. Ici, les travailleurs se réjouissent de la récente annonce faite par Tesla Motors. Le fabricant américain de voitures électriques a en effet révélé récemment qu’il comptait produire 500 000 véhicules par an à l’horizon 2020 et que, pour cela, il aurait tout simplement besoin d’absorber la totalité de la production mondiale de lithium. Au total, on estime que le marché mondial du lithium pourrait dépasser les 40 milliards d'euros en 2022.

« Les batteries au lithium vont devenir le pétrole du XXIe siècle, s’enthousiasme Waldo Encinas, l’un des ingénieurs en chef du site. Il y a beaucoup de perspectives et nous avons les yeux grands ouverts. Le marché va croître exponentiellement. Nous espérons être dans un futur proche l’une des entreprises qui soutiennent notre pays. »

« Technologie bolivienne »


Reliées par des tuyaux, sept piscines sont remplies des saumures pompées sous la croûte de sel du désert. Après un savant mélange d’évaporation et de précipitation chimique, le lithium est recueilli sous forme de cristaux. Une technologie de pointe que les Boliviens ont décidé d’apprendre eux-mêmes, explique Waldo Encinas : « Ce qui nous motive, c’est notre amour pour la patrie. Ici, toute la technologie est bolivienne, depuis la recherche jusqu’au produit final. Ça nous a coûté énormément de tout apprendre depuis zéro, mais nous sommes sur le bon chemin. »

La région de Potosi, qui comprend le Salar d’Uyuni, est l’une des plus pauvres du pays, et la population locale ne cache pas son impatience de voir le projet, qui en est encore à l’étape pilote, aboutir enfin. Une population qui pour l’instant vit essentiellement d’agriculture, d’élevage et de tourisme. Véritable merveille de la nature, le désert de sel accueille en effet chaque année environ 100 000 visiteurs.

Originaire d’un petit village situé près du Salar, Franco Vilca travaille comme guide touristique depuis vingt-et-un ans. Comme une partie des habitants de la région, il ne croit plus trop au projet lithium du gouvernement, initié il y a déjà huit ans : « Au début, j’ai vraiment cru que cela apporterait du développement pour la Bolivie et qu’on allait réellement exploiter cette ressource. Mais maintenant, j’ai peur que tout cela ne reste qu’à l’état de promesses. Nous voyons beaucoup de propagande politique autour de ce projet mais concrètement, il n’y a aucun bénéfice pour la région. »

L’étape de l’industrialisation


La lenteur du projet lithium bolivien est essentiellement due à des choix politiques. Des choix complètement assumés par le gouvernement du socialiste Evo Morales qui ne veut pas se contenter d’exporter cette ressource stratégique sans valeur ajoutée. La Paz a ainsi déjà repoussé il y a quelques années des offres de partenariat formulées par plusieurs multinationales, telles que le Japonais Mitsubishi ou le Français Bolloré.

L’objectif affiché de la Bolivie est de produire annuellement environ 30 000 tonnes de carbonate de lithium à partir de 2019, soit l’équivalent de la production mondiale actuelle. Le pays compte également être capable, à terme, de fabriquer ses propres batteries au lithium : « Nous allons poursuivre notre politique de récupération et de nationalisation, a déclaré en avril dernier le président Morales. Mais nous voulons aussi passer à l’étape suivante, qui est celle de l’industrialisation. D’ici peu, nous aurons une grande industrie du lithium en Bolivie. Et la Bolivie décidera du prix du lithium pour le monde entier. »

L’optimisme du président bolivien n’est pas partagé par tout le monde dans le pays. Certains experts locaux craignent que la Bolivie ne parvienne jamais à s’inviter dans le « marché du siècle », alors que l’Argentine et surtout le Chili sont eux déjà bien implantés : « Il est tout de même étrange que, dans le domaine que nous connaissons le moins, un secteur minier non traditionnel, le gouvernement décide de faire appel à ses propres ressources humaines, qui sont insuffisantes et peu formées, interroge Juan Carlos Zuleta, expert reconnu du lithium. Pour moi, nous en sommes à huit ans d’expérimentations erronées. Il aurait été plus judicieux établir les bases d’un accord avec une entreprise possédant de la technologie de pointe. »

Pour Zuleta, qui par ailleurs conseille plusieurs multinationales sur ce dossier, le futur succès ou échec du projet bolivien aura aussi des répercussions mondiales. D’abord car l’absence du lithium bolivien continuera de faire monter les prix, et ensuite car une pénurie prolongée du métal pourrait pousser le secteur des voitures électriques à se tourner vers une autre technologie.


http://www.rfi.fr/hebdo/20160708-bolivi ... vo-morales


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Dim Avr 23, 2017 12:39 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Un peu mieux que du rêve :

Citation:
Bolivia makes first shipment of lithium to China

August 17, 2016 by: Henry Sanderson in London and Andres Schipani in Bogotá

Bolivia has made progress in its aim to become the world’s biggest exporter of lithium with its first shipment of the world’s lightest metal to China.

Image
The Salar de Uyuni salt flats in Bolivia where the lithium deposits lie

But the impoverished South American country still faces challenges if it is to set the global benchmark for the raw material used in smartphone and electric car batteries.

With a price tag of $70,000, the shipment of almost 10 tonnes of lithium carbonate has been seen by the market as more symbolic than profitable.

Bolivia’s salt flats hold the world’s largest potential resources of lithium and demand has surged in the past five years, with prices spiking over the past 12 months amid a supply shortage.

Almost all electric cars, such as the Nissan Leaf and Tesla Model S, use lithium-ion batteries because of their light weight and higher energy density.

However, Bolivia trails its neighbour Chile, as well as Australia, which have become the largest suppliers to battery makers in Asia. Argentina, another neighbour, is rapidly investing in its lithium industry.

The country’s estimated 9m tonnes of potential resources far exceed those of the US, China and Australia, according to the US Geological Survey. But Bolivia’s lithium deposits are more costly because they have three times the level of magnesium than Chile, which makes them more difficult to refine. The country’s salt flats also have a lower evaporation rate, according to analysts.

Robert Baylis, an analyst at the Roskill consultancy, said: “There’s potential there in terms of the resources but I would think it might be quite difficult to scale it up into anything large-scale without outside help. But it’s difficult for corporates in Bolivia because you can get your assets stripped off you.”

Last week Glencore, the commodity trader, said it would start arbitration against Bolivia over the nationalisation of its assets.

In 2008, when Evo Morales, the leftwing president, launched his plan to develop lithium, he made it clear he did not want simply to export the raw material. The country wanted “partners, not owners” to help it make batteries and cars.

Mr Morales’ government has held talks with French, Japanese and South Korean companies among others but little has happened. Analysts say Bolivia needs to clinch deals quickly to develop much-needed technology and gain market share.

With his eye on a multibillion-dollar industry, Mr Morales said in April that one day “Bolivia will set the price for lithium for the entire world”.



In the so-called lithium triangle of Chile, Argentina and Bolivia, the material is found in brine under the desert’s salt flats. The brine is pumped and allowed to evaporate in large ponds for several months and then refined into raw lithium carbonate which is mixed with other materials to constitute a battery cathode.

Lithium carbonate and potassium chloride are produced at a $19m pilot plant run by Comibol, the state-owned miner, on the edges of the Salar de Uyuni desert. The country aims to export 10,000 tonnes of lithium carbonate and 168,000 tonnes of potassium chloride by 2021.

Comibol said it expects to ship an additional 16 tonnes this year and intends to invest $790m in extracting evaporates in the next four years. It also hopes to export 5,000 tonnes of lithium cathodes from 2021.

Marcelo Castro, who this week stepped down as manager of Comibol’s Uyuni plant, said the shipment to China was a “reward for years of Bolivian efforts”. Alberto Echazú, the company’s head of evaporates, said Bolivia was “on the right path.”

https://www.ft.com/content/78be1902-645 ... ac04ef00aa


Bon, il semblerait que la présence de Magnésium avec le Lithium complique la tache en Bolivie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Lun Avr 24, 2017 1:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Les 43 jours de gréve à la mine de Escondida pourraient mettre le Chili en récession pour le 1er trimestre 2017 au Chili !

Citation:
Recent Escondida strike may push Chile into recession

Cecilia Jamasmie April19, 2017

A historically long 43-day strike at BHP Billiton’s (ASX, NYSE:BHP) (LON:BLT) Escondida copper mine in Chile, the world’s largest, may tip one of Latin America’s strongest economies into recession for the first time since the global financial crisis, experts say.

While the country’s central bank said earlier this month that the stoppage would only knock a percentage point off GDP growth in the first quarter, FT.com reports the labour action actually caused Chile’s copper sector to shrink 17% in February, which may push the mining-dependent nation into a technical recession in the first quarter of 2017, which will become clear when figures are released in May.
..............


Image
Image of Escondida mine, courtesy of BHP Billiton

dans l' article il ya une illustation interessante des couts dans le secteur minier du Cuivre au Chili :

Image

9% des couts pour l' électricité, et 4 % pour les carburants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Lun Avr 24, 2017 2:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Un énorme gisement de Lithium au Mexique, trouvé par la compagnie Bacanora Minerals.
Premières évaluations à 2.1 millions de tonnes equivalent Carbonate de Lithium. Fin des études géologique cet été.
1ére phase d' investissements de 240 millions de $. 2iéme phase de 178 millions de $, pour une mine open pit, et le traitement du carbonate de Lithium.



Citation:
Bacanora Minerals soars on deal to supply lithium to Japan’s Hanwa
Cecilia Jamasmie | Apr. 10, 2017

...............
A Pre-Feasibility Study completed in early 2016 established Probable Mineral Reserve for the Sonora project of 2.1 million tonnes of lithium carbonate equivalent. Bacanora said it expects to complete such study by summer.
.............


http://www.mining.com/bacanora-minerals ... ans-hanwa/

La page web de Bacanora sur ce projet : http://www.bacanoraminerals.com/project ... a-lithium/

Citation:
Sonora holds one of the world’s largest lithium resources and benefits from being both high grade and scalable. The project, which is located in an existing mining district and has excellent access to infrastructure, consists of 10 contiguous concessions covering 104,064 Ha and is located 190km NE of Hermosillo in northern Mexico. The Company has a 100% interest in the La Ventana concession and a 70% interest in Mexilit and Megalit.
..............

The above is based on a two phase open-pit mine and lithium carbonate processing facility with a life of over 20 years

Phase 1: 17,500 tonnes per year of battery-grade Li2CO3, for the first 2 yearsPhase 2: Expansion to 35,000 tonnes Li2CO3 per yearPotential to produce up to 50,000 tonnes per year of potassium sulphate (SOP, K2SO4) in the third year, for sale to the domestic Mexican fertiliser industry


Une petite usine pilote de traitement à 13 millions de $ est déjà en place.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Ven Avr 28, 2017 4:53 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Du Lithium en Tchéquie à la frontière avec l' Allemagne:

Citation:
Czech mining industry pins hopes of revival on lithium

Cecilia Jamasmie 26 April 2017

Coal-rich Czech Republic is hoping to diversify its mining sector by taping into one of the hottest commodities of the decade: lithium.

Demand for the metal, frequently referred to as "white petroleum," is expected to triple by 2025, as it has become an irreplaceable component of rechargeable batteries used in high tech devices and electric cars.

And while global production of the metal grew by 14% last year, that wasn’t enough to meet demand, which caused prices to jump by 74% in December alone, according to London-based Benchmark Minerals Intelligence.


Banking on that growing need for lithium, a small ancient mining village, once famous for its tin and tungsten production, is hoping to attract investors to develop a recently found lithium deposit, considered the largest in Europe, Deutsche Welle reported.

Based on data from the Czech Geological Survey, the European country holds between 1.2 to 1.4 million tonnes of lithium, located mostly around the tiny village of Cinovec, on the border with Germany.

One company has already set its eyes on the prize. Australia's European Metals Holdings, or EMH, plans to open a mine in the area, which is expected to produce over 20,000 tonnes of lithium carbonate (the processed ore) a year.

Such amount would place the Czech Republic among the top five lithium producers in the world, the Associated Press reported. Currently, the top producers of the white metal are Australia, Chile, China and Argentina, in that order.

EMH has had an exclusive exploration license and the right to apply for a mining permit since 2014 when it acquired Czech exploration company Geomet, the first one to confirm the presence of lithium in the region.

Unlike most other lithium deposits in the world, the one in the Czech Republic is in an area with built-in, working infrastructure, which includes a railroad. It is also conveniently located close to car makers, most of which have launched or are planning to introduce electric vehicles.

The landlocked country could use a windfall brought by a potential lithium industry, as it continues to recover from a recession that hit the country between 2011 and 2013, the nation’s longest-ever.

Prices of lithium carbonate have roughly doubled since 2015, according to analysts at investment bank Liberum. Some fear, however, that a speculative bubble may take shape in the market, with more small-cap miners turning their attention to deposits.



http://www.mining.com/czech-mining-indu ... l-lithium/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Lun Mai 01, 2017 12:35 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Citation:
Les Philippines ne veulent plus de mines à ciel ouvert

MURYEL JACQUE Le 28/04/2017 Les Echos

En février, le gouvernement a déjà ordonné la fermeture de la moitié des sites d’exploitation du pays. Ils sont accusés de dégrader considérablement l’environnement.

Les Philippines ont déclaré la guerre au secteur minier. Deux mois à peine après avoir ordonné la fermeture de la moitié des mines du pays, la secrétaire d'Etat à l'Environnement, Gina Lopez, a fait savoir qu'elle voulait interdire toute construction de mine à ciel ouvert.

Le pays, premier exportateur mondial de minerai de nickel, qui compte aussi des réserves gigantesques de cuivre ou d'or, compte parmi les plus grandes mines de ce type sur la planète. Gina Lopez les accuse d'être responsables de dégâts considérables à l'environnement et de violer les lois de protection de l'environnement.

Cette nouvelle décision de l'ancienne militante écologiste intervient quelques jours avant que celle-ci soit confrontée à une audience de confirmation des charges au Congrès qui pourrait conduire à son renvoi en tant que ministre, après une série de plaintes de la part de groupes favorables aux mines, indique Reuters, qui rapporte l'information.

Jusqu'à 1,2 million de personnes affectées

Gina Lopez avait déjà récemment décrite les mines à ciel ouvert comme une « véritable folie ». « Chaque [site] est un passif financier à vie pour le gouvernement », a assuré la ministre lors d'une conférence de presse jeudi. « Cela tue le potentiel économique du lieu. »

Quant au président philippin, Rodrigo Duterte, il avait lancé peut après son accession au pouvoir que le pays « pouvait bien se passer » du secteur minier si ce dernier ne répondait pas aux standards environnementaux établis par le nouveau gouvernement. Les plus grands producteurs du pays avaient alors répondu qu'ils fonctionnaient déjà selon les normes requises. D'après les calculs de Morgan Stanley, seule 15 % de la production philippine de nickel pouvait ne pas y répondre.

Désormais, l'industrie minière craint une désastre économique. Jusqu'à 1,2 million de personnes pourraient être affectées par la fermeture des mines. Equipementiers et fournisseurs des groupes miniers inclus. Le gouvernement, lui, a estimé que 234.000 emplois sont concernés.

Pour l'heure, aucun site n'a encore fermé, les exploitants ayant fait appel auprès du président philippin.


https://www.lesechos.fr/finance-marches ... 083391.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Lun Mai 01, 2017 3:00 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 17, 2006 4:06 pm
Messages: 17075
eux aussi ! sus à l'extractivisme !

Citation:
Les Philippines ont déclaré la guerre au secteur minier.

_________________
Ce qu'on fait avec du pétrole; de la misère. De la guerre. De la laideur. Un monde misérable (Giroudoux, La Folle de Chaillot)

Dans le monde dans lequel on vit, on est soit dépressif soit ironique (Vérino)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Mar Mai 02, 2017 3:12 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
Scrat a écrit:
eux aussi ! sus à l'extractivisme !

Citation:
Les Philippines ont déclaré la guerre au secteur minier.


Arriveront'ils à interdir comme au Salvador ?
(mon post du 31 Mars 2017).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Jeu Mai 04, 2017 9:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 1:37 am
Messages: 12350
Localisation: 38
energy_isere a écrit:
Arriveront'ils à interdir comme au Salvador ?
(mon post du 31 Mars 2017).


Visiblement non :

Citation:
La ministre philippine de l’Environnement ne résiste pas au lobby minier

Par Claire Fages RFI 4 mai 2017

Aux Philippines, le Parlement a limogé ce mercredi la ministre de l'Environnement. Regina Lopez avait ordonné de fermer la moitié des mines du pays, principalement des mines de nickel.

La passionaria de l'environnement aux Philippines est limogée. Regina Lopez n'a pas résisté au lobby minier. La ministre, considérée comme l'originale d'une famille d'industriels philippins richissimes, prof de yoga, ayant vécu plus de 10 ans en Afrique parmi les plus pauvres, est très populaire quand elle commence son mandat. Aux Philippines, elle est connue pour avoir nettoyé la rivière qui traverse la capitale, Manille, de ses déchets.

Mais en moins d'un an, Regina Lopez se met à dos toute l'industrie minière du pays. Elle ordonne la fermeture de 22 mines sur les 41 que compte le pays, principalement des mines de nickel. Le mois dernier, elle interdit les mines à ciel ouvert, et elle réclame aux producteurs de nickel un prélèvement supplémentaire à l'hectare exploité. Des décisions illégales, peste l'industrie minière philippine, qui accuse même la ministre d'extorsion de fonds au profit de sa propre fondation... Ce mercredi, la commission parlementaire a tranché à Manille, elle refuse d'entériner la nomination de Regina Lopez au gouvernement, ce qui vaut limogeage.

L'industrie minière compte désormais lever les interdictions imposées par la ministre. Cela voudrait dire une remontée en flèche de la production de nickel, dont les Philippines sont devenues le premier exportateur, 10% de l'offre mondiale, l'an dernier. Les marchés des métaux l'ont bien compris, les cours du nickel ont aussitôt perdu 3% à la bourse de Londres. La peur de manquer de nickel se transforme en peur d'en avoir trop, d'autant que l'Indonésie a mis fin à son embargo sur les minerais. L'Indonésie était auparavant le premier exportateur de nickel devant les Philippines. La concurrence risque d'être rude entre les deux pays miniers asiatiques, pour fournir les aciéries chinoises, maintenant que l'industrie minière philippine a obtenu l'éviction de son ennemie du gouvernement, à Manille.

http://www.rfi.fr/emission/20170504-min ... bby-minier

Ca me rapelle Nicole Bricq au poste ephémére du ministére de l' écologie, avec sa suspension de tous les permis de forages exploratoires d'hydrocarbures au large de la Guyane. en 2012.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicole_Bricq


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les minerais
MessagePosté: Jeu Mai 04, 2017 9:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 26, 2006 10:07 pm
Messages: 8021
Localisation: yvelines
Èh ! :wink:
Salvador : 6 millions d'habitants
Philippines : 100 millions d'habitants

_________________
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.
Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques. Regismu, GPPEP, arnaques.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 111 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com